L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Une taverne et des ateliers au musée de la Romanité, un banquet de mariage et bien sûr un spectacle inédit dans les arènes… Le plus grand événement de reconstitution historique d’Europe revient du 3 au 5 mai. Sélection.

Organisée par la Ville de Nîmes, avec son délégataire en charge des monuments romains, Edeis, l’édition 2024 des Journées romaines de Nîmes se tiendra du 3 au 5 mai. À la fois festif et familial, cet événement s’impose aujourd’hui comme la plus grande reconstitution historique sur l’Antiquité en Europe. L’an dernier, un record de fréquentation avait été battu avec plus de 102 000 visiteurs présents, dont plus de 32 000 dans les arènes.

Du grand spectacle

Repensé chaque année, le grand spectacle dans les arènes a pour titre : « Germanicus et la colère barbare ». 600 reconstitueurs amateurs et professionnels rejoueront la plus grande tragédie qu’ait connue le monde romain : le massacre par les tribus germaniques, menées par Arminius, de trois légions romaines et des civils qui les accompagnaient, soit environ 25 000 morts. Un épisode qui commence en l’an 9 sous le règne d’Auguste et prend sa toute fin en 40, peu de temps avant la fin du règne de Caligula. Ce sera le chef militaire romain Germanicus qui aura pour mission de laver l’honneur des Romains dans cet épisode tragique.

Vendredi 3 mai à 17h30 et le samedi 4 et le dimanche 5 mai à 15h30 aux arènes. Réservations sur arenes-nimes.com.

© V. Chambon

Cérémonie rituelle germanique

Si le musée de la Romanité propose de nombreux ateliers autour des femmes, des habits ou coiffes à l’époque romaine, il fera découvrir le rôle de la femme dans la civilisation germanique au Ier siècle après J.-C. Le public pourra ainsi découvrir la vie de la prêtresse Chérusque, ses coutumes et croyances, et assister également à une cérémonie rituelle.

Samedi 4 et dimanche 5 mai de 10h à 18h. Cérémonie à 11h et 16h au musée de la Romanité. Gratuit.

© Lugdunum antiqua

Taverne au musée de la Romanité

Plusieurs animations originales sont au programme au musée de la Romanité, notamment une « caupona » dans le jardin du musée. Il s’agit de la reconstitution d’une taverne romaine dans laquelle le visiteur pourra se prendre pour un légionnaire et déguster des mets cuisinés selon les recettes de l’époque au niveau du thermopolium (le « fast-food » antique), goûter aux vins antiques mais aussi s’initier aux jeux de plateau que pratiquaient les Romains. Cette caupona s’inspire des fouilles de la domus de Julia Felix de Pompéi. À la suite du tremblement de terre de l’an 62, Julia Felix convertit une partie de sa riche maison en taverne pour financer les travaux de reconstruction.

Samedi 4 et dimanche 5 mai de 10h à 18h au musée de la Romanité. Gratuit.

© Lugdunum antiqua

Défilé nocturne

Le défilé à la tombée de la nuit n’est pas nouveau mais, cette année, sa forme sera inédite pour cette nouvelle édition. Du parvis de la Maison Carrée aux arènes, les barbares proposeront en effet au public une démonstration de préparation de guerre en défiant les troupes romaines postées en haut des arènes. Une animation spectaculaire.

Samedi 4 mai à 20h30 parvis de la Maison Carrée. Gratuit.

Et aussi, les animations incontournables

Les Journées romaines, ce sont aussi des incontournables avec des animations gratuites aux Jardins de la Fontaine notamment pour les pitchouns, l’installation du fort des légionnaires au Bosquet, les parades et déambulations dans les rues, le montage d’un village gallo-romain, d’un marché antique et d’un banquet sur l’Esplanade ou encore des démonstrations de combats de gladiateurs. Tout le programme est à retrouver sur nimes.fr

« Les Journées romaines de Nîmes attirent toujours plus de visiteurs, venus de la France entière et de l’étranger. Les retombées sur l’économie locale mais aussi en termes de notoriété et d’attractivité sont très fortes pour notre territoire. C’est la plus belle manière de lancer la saison estivale. »

frédéric pastor,
Adjoint délégué aux festivités
Share This