L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Elle fait honneur à son nom. La « Green team », surnom de l’Usam Nîmes Gard, se mobilise pour la planète avec une série d’actions du 22 avril au 8 juin.

Plus que jamais, la bien nommée Green team. L’Usam Nîmes Gard se mobilise pour la planète avec une série d’actions en faveur de l’environnement, du 22 avril au 8 juin. Au travers d’un programme dense et ambitieux baptisé « Green Team, green planète », le club de handball nîmois souhaite sensibiliser joueurs, licenciés, partenaires et supporters aux enjeux environnementaux. Confirmant ainsi faveur de la lutte contre le dérèglement climatique.

Ces dates n’ont pas été choisies au hasard. Le 22 avril, c’est la Journée mondiale de la Terre ; le 8 juin, celle de l’Océan. Entre les deux, des initiatives à la pelle. Premier club sportif de France à changer ses statuts juridiques pour devenir une Société à missions en fin d’année dernière (autour de trois grands principes : : émancipation de la jeunesse, égalité des chances et engagement environnemental), l’Usam Nîmes Gard place la défense de l’environnement au cœur de ses priorités. « L’Usam veut être un phare, lance son président David Tébib. L’objectif est de mener des actions locales ayant un impact significatif : on ne fait pas des actions pour simplement se donner bonne conscience. »

Pas de green washing pour la Green team

Du concret, donc : pas de green washing, s’il vous plaît, pour la Green team. Alors forcément, l’initiative a trouvé un écho favorable auprès de la Ville, qui s’inscrit au soutien. « L’ensemble de ces manifestations sont intéressantes, salue Pascale Venturini, Adjointe déléguée à l’Environnement et à la Transition écologique. Cela rejoint le programme « Transition écologique tour 2024 » dans lequel l’ensemble des directions et des délégations de la Ville travaillent afin d’apporter leur pierre à l’édifice au développement durable. On est à vos côtés ! »

Pour Nîmes Métropole, Olivier Fabregoul abonde. « Il y a un côté exemplarité que vous pouvez donner aux jeunes, à travers ce que représente la Green Team, dans des actions quotidienne comme le tri sélectif par exemple« , apprécie le vice-président de l’Agglo.

Le logo de l’opération

 LE PROGRAMME DE L’OPERATION « GREEN TEAM, GREEN PLANETE » :

  • Lundi 22 avril. Journée d’ouverture de l’opération. Pour la Journée de la Terre, opération en partenariat avec le syndicat vigneron des Costières de Nîmes.
  • Jeudi 25 avril. Sensibilisation auprès des partenaires de l’Usam lors d’un entrainement de la Green team commenté par l’ambassadeur du club Michaël Guigou.
  • Vendredi 26 avril. La rencontre Usam Nîmes Gard – Chartres au Parnasse match sera placée “du côté de la Terre” (éco-responsabilité, transition écologique, biodiversité…) avec la présence de l’association Nîmes en Transition.
  • Samedi 4 mai. La rencontre Usam Nîmes Gard – US Ivry sera placée “du côté de la mer” (protection de la mer et des océans, du littoral, des biens et des personnes…) avec la présence d’un stand du Seaquarium au Parnasse.
  • Mardi 7 mai. Le club organise son grand “plogging” annuel dans le centre-ville nîmois, avec les établissements scolaires de la ville. Le but : courir ou marcher en récoltant le maximum de déchets. Une initiative déjà organisée l’an dernier.
  • Mercredi 15 mai. Sensibilisation des partenaires lors d’un Green business club au château de Nages, premier domaine français certifié en agriculture régénérative et membre de l’association “One percent for the planet”.
  • Samedi 25 et dimanche 26 mai. La rencontre Usam Nîmes Gard – Limoges sera placée sous le signe du recyclage avec la mise en place du tri sélectif au Parnasse et une grande collecte de chaussures de sport destinée aux jeunes sportifs gardois.
  • Jeudi 6 juin. Nouveau Green business club au magasin Lidl (route de Saint-Gilles).
  • Samedi 8 juin. Journée de clôture de l’opération. Journée de la mer. Immersion de Green men et de licencié(e)s de l’Usam Nîmes Gard auprès des sauveteurs en mer de la SNSM et des scientifiques de l’Institut de la Mer du Seaquarium du Grau-du-Roi pour une sensibilisation en conditions réelles pour la protection de nos mers et océans et de l’ensemble de leur biodiversité.

Par Mathieu Lagouanère

Share This