L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Les 23 et 24 mars, de 8h à 16h au Clos Gaillard à Nîmes, participez à un week-end d’observation des oiseaux migrateurs.

Dans le cadre du transition écologique tour initié par la Ville de Nîmes, le Centre Ornithologique du Gard (COGard), avec le soutien du service biodiversité, installe son « camp d’observation des oiseaux migrateurs » à Nîmes afin d’observer le passage des oiseaux et comprendre leur long voyage.

L’événement, qui en est déjà à sa troisième édition, est gratuit et ouvert à tous. Il se tient au belvédère de l’espace naturel du Clos Gaillard de 8h à 16h, en continu.

« Nous souhaitons partager notre passion et notre travail avec le public »

MARION FRAYSSE,
DU COGARD

« On est sur une période favorable. Ce week-end il va faire beau, et il y aura peu de vent. Ce sont des conditions idéales pour les vagues migratoires », assure Marion Fraysse, coordinatrice du volet sensibilisation du COGard. « L’idée est d’être acteur et observateur des migrations d’oiseaux. »

Sur place, un stand ludique sera à disposition du public pour apprendre, jouer, échanger et reconnaître les oiseaux, notamment les rapaces, ainsi qu’approcher de façon pédagogique la migration et les espèces. Muni de jumelles, il sera possible d’observer des aigles, des buses et des milans, apprendre à les différencier, comprendre les subtilités de la migration et les techniques de vol avec un expert ornithologue. Plus impressionnant encore, l’observation du dernier passage des cigognes et des grues. « C’est bruyant et elles ont une grande envergure. En général, elles se déplacent par centaine, cela fait une masse d’oiseaux dans le ciel. »

Participer à l’inventaire national

Ce week-end d’observation n’est pas seulement du pur loisir, il a aussi un but scientifique. Le public est invité à participer au comptage des oiseaux. Toutes les observations seront saisies dans une base de donnée naturaliste. « Au long termes, cela nous permet d’avoir des tendances sur l’évolution des espèces. Toutes les données collectées sont ensuite transmises au Museum d’histoire Naturelle de Nîmes qui vient enrichir une base de données nationale de la biodiversité. »

Le service biodiversité de la Ville conduit d’autres actions de sensibilisation en partenariat avec le Centre Ornithologique du Gard. « En octobre prochain, nous allons organiser une journée Naturanimes au Domaine de la Bastide afin de présenter toute la biodiversité nîmoise, compter et inventorier les espèces sur ce domaine. »

Qu’est-ce que le CoGard ?

Depuis 1980 le COGard, Centre Ornithologique du Gard, œuvre à l’amélioration des connaissances de l’avifaune et de la biodiversité dans le Gard. Aujourd’hui, le COGard a ajouté à ses missions d’étude et de conservation la sensibilisation du public à la biodiversité et aux enjeux environnementaux.
Le COGard, c’est aussi une association forte d’environ 250 adhérents et bénévoles qui aident à mener à bien ces missions.

Par Yann Benoit

PLUS D’INFOS
Stationnement : Parking principal du Clos Gaillard.
L’observation des oiseaux de passage nécessite un point haut dégagé, une fois arrivé au parking, suivez le fléchage qui vous mènera à la zone d’observation 2km plus loin.
Point GPS pour le stationnement : https://maps.app.goo.gl/a1Wrs9KxckeJYE2f9
Point GPS du belvédère : https://maps.app.goo.gl/odby5yddEzUPUdXb6

cogard.org

Share This