L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Ce dimanche 18 février, la neuvième édition du Nîmes urban trail (Nut) et ses 9 091 coureurs ont fait vibrer la ville dans une ambiance festive, sportive et conviviale.

La formule du Nîmes urban trail est simple, mais originale et efficace. Elle continue de séduire de plus en plus de coureurs en soif d’un défi sportif hors du commun : ce dimanche 18 février, précisément 9 091 coureurs se sont élancés sur l’une des quatre distances au programme. Comme on vous l’avait annoncé en octobre et en janvier, c’était une édition record !

D’année en année, l’événement sportif rassemble de plus en plus de monde et il s’impose comme un rendez-vous incontournable, désormais connu dans toute la France comme un modèle du genre. Il faut dire que Nîmes est une terre promise pour la course à pied. Le Nut réussi son pari de se positionner comme une carte postale insolite de « Nîmes la Romaine » qui allie avec brio les aspects sportif, festif et touristique.

Courir le Nut : souffrir, oui, mais pour le plaisir

Les jambes sont lourdes pour les coureurs du Nut en ce lundi matin mais les souvenirs sont beaux. Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette nouvelle édition du trail urbain nîmois soit parfaite. La météo déjà, ainsi que la bonne humeur et la bonne énergie de tous les participants sur la ligne de départ. A 9h15, il étaient près de 2 500 à s’élancer pour le 15km sur l’avenue Feuchères.

On pouvait lire pas mal de souffrance sur les visages à la montée des nombreuses marches mais aussi beaucoup de sourires à la découverte des surprises et animations sur le parcours.

Les coureurs du Nut ont pu traverser les 30 incontournables du parcours comme les Arènes, avec un passage inédit par la piste, le Musée de la Romanité dès le début du parcours ainsi que le lycée Daudet, l’Hôtel de Ville ou encore l’Office de tourisme.

Sur le parcours il y avait aussi 12 sites inédits comme le centre commercial la Coupole, le prestigieux Hôtel Imperator, la caserne de la Légion étrangère et son parcours du combattant, le bar le Napoléon et le tiers-lieu le Spot dans le quartier Gambetta.

Des moments émouvants aussi, lorsque les participants traversent le centre de géronthologie Serre Cavalier, pour un ravitaillement gourmand, et l’Ehpad Clair Soleil, sous les applaudissements et les encouragements des résidents mobilisés pour l’occasion.

EN SAVOIR PLUS
nimesurbantrail.com

Share This