L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

La Zontienne au domaine du Mas d’Escattes.

En quelques années, la course à pied est devenue l’une des disciplines favorites des Nîmois. La ville, son patrimoine et ses coins de nature attirent aussi les runners de toute la France et du monde entier.

Nîmes compte plusieurs spots propices à la course à pied, avec sa dizaine d’espaces naturels comme les Jardins de la Fontaine, le Domaine de la Bastide, le Bois de Espeisses, le Clos Gaillard et bientôt le Parc Jacques Chirac, qui sera assurément un lieu prisé par les coureurs, tout proche du centre-ville. Les associations sportives nîmoises telles que Denim running ou encore l’Entente nîmoise d’athlétisme n’y sont pas pour rien dans le succès grandissant de cette discipline chez les locaux. Pour les visiteurs, Nîmes se découvre aussi baskets aux pieds, seul ou avec l’Office de tourisme, qui a lancé des rendez-vous dédiés.

Des rendez-vous historiques et solidaires

Depuis plus de 30 ans, le traditionnel semi-marathon de Nîmes s’est installé dans le calendrier des coureurs, le 1er mai. « Sans la Ville cette course ne pourrait pas avoir lieu. Nous avons leur soutien depuis 1993 », souligne Georges Colombani, président du Macadam club Nîmes. L’événement attire 2 800 amoureux de course à pied sur route, tous niveaux confondus sur trois distances, et permet de récolter des fonds pour quatre associations locales et caritatives. Autre rendez-vous bien installé depuis 15 ans : la Zontienne. C’est la course phare de l’automne. Elle est organisée par le Zonta club Nîmes romaine dans le cadre d’Octobre Rose. En 2023, elle s’est tenue pour la deuxième année consécutive au domaine du Mas d’Escattes et a battu un nouveau record avec 1 741 inscrits.

Une course solidaire qui bat des records aussi, cette fois fin septembre et en plein cœur du centre-ville : la Nocturne de Nîmes. La 10e édition a rassemblé 2 200 coureurs sur la ligne de départ aux Jardins de la Fontaine. Organisée par le Lions club Nîmes Alphonse-Daudet, la course permet de générer des dons à destination des structures de recherche sur les maladies oculaires.

La Nocturne, une épreuve solidaire au cœur du centre-ville.

Nicolas Rainville

Adjoint délégué aux Sports

Pourquoi y a-t-il un tel attrait pour le running à Nîmes selon vous ? 

Nous avons cette chance d’avoir un climat favorable toute l’année et également de bénéficier de plusieurs poumons verts à quelques foulées, mais aussi d’avoir de grandes artères réhabilitées comme les allées Jean-Jaurès et l’avenue Feuchères. Courir dans une ville qui a un riche patrimoine historique, reconnu mondialement et facile d’accès, encourage la pratique de cette activité. Nîmes est un musée à ciel ouvert. 

Comment expliquez-vous le succès des événements autour de la course à pied ?

Ils sont inscrits à l’agenda des Nîmois et dépassent même nos frontières du Gard, de l’Occitanie et ont pour certains une dimension internationale. Ils sont un vrai levier d’attractivité pour notre territoire. Ces nouvelles formes de course, qui allient activité physique, bien-être, découverte, tourisme et partage de sensations fortes, de solidarité, sont recherchées par nos amis sportifs quel que soit le niveau de pratique.

Share This