L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Devenu incontournable dans l’année littéraire, le Festival de la biographie, organisé par la Ville de Nîmes, se tiendra à Carré d’Art du 26 au 28 janvier 2024, en partenariat avec l’association des libraires nîmois.

Du 26 au 28 janvier, la Ville organise trois jours de rencontres autour de la biographie. Manifestation de référence, le Festival de la biographie accueille chaque année des dizaines de milliers de passionnés qui viennent y rencontrer une centaine d’auteurs : historiens, biographes, journalistes spécialisés.

Au programme de ces trois jours exceptionnels : des débats, des rencontres, des concerts, des projections, une exposition et bien sûr des séances de dédicaces lors desquelles auteurs et lecteurs dialoguent. L’événement a été présenté ce vendredi 12 janvier lors d’une conférence de presse à Carré d’art.

« Nîmes s’est imposée comme un espace culturel majeur dans le domaine spécifique de la biographie. Nous recevons chaque année les 100 auteurs les plus importants en ce domaine. C’est un événement dont nous sommes très fiers, qui a su se faire une place de choix dans le calendrier culturel de la Ville »

Jean Paul Fournier, Maire de Nîmes.

Le thème 2024 : “Souvenirs d’enfance”

Pour mieux comprendre les femmes ou les hommes qui ont fait le monde – dans les domaines de la culture, des sciences, de la société, d’histoire ou encore de la politique – il est nécessaire de connaître leur enfance et leur jeunesse pour étudier ces tranches de vies qui ont conditionné les esprits et forgé les destins…

C’est donc une part importante du travail du biographe que de reconstituer le puzzle amenant à une personnalité en fouillant dans l’enfance d’illustres personnages. Au rayon autobiographie, Gilles Kepel publie coup sur coup ses souvenirs d’enfance (Enfant de bohème, Gallimard) puis de jeunesse et d’adulte au travers de ses sujets d’étude (Prophète en son pays, Editions de l’Observatoire) alors que Pascal Picq (Itinéraire d’un enfant des Trente Glorieuses, Flammarion) entreprend de raconter l’histoire de l’évolution à l’échelle de sa propre vie…

Une co-présidence remarquable

Béatrix de l’Aulnoit

Historienne et journaliste, Béatrix de l’Aulnoit a travaillé à Droit de réponse et dans la presse féminine à Elle, Cosmopolitan avant de terminer rédactrice en chef-adjointe à Marie-Claire. Elle est l’auteur de plusieurs essais dont Moi Winston Churchill (Tallandier, 2017).

Elle a écrit avec Philippe Alexandre La Dame des 35 heures (Robert Laffont) et plusieurs biographies, notamment La reine Victoria (Robert Laffont), Antonin Carême (Albin Michel), Anne d’Autriche, Pour mon fils, pour mon Roi (Robert Laffont), Clémentine Churchill, la femme du Lion (Tallandier/R.Laffont), Thomas Cook, l’inventeur des Voyages (Robert Laffont) et Les mille vies d’Agatha Christie (Tallandier). Son dernier ouvrage s’intitule Le Grand Condé. Les secrets d’un héros (Tallandier).

©DR

Gilles Kepel

Politologue français, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain, Gilles Kepel est professeur des universités à l’université Paris Sciences et Lettres et dirige la chaire Moyen-Orient Méditerranée à l’École normale supérieure. Il a publié plus de quinze livres sur le monde arabe contemporain, les banlieues et l’immigration musulmane en France (traduits dans le monde entier).

Il a notamment publié aux Editions Gallimard Banlieue de la République (2012), Quatre-Vingt-Treize (2012), Passion arabe (2013), Passion française (2014), Terreur dans l’hexagone. Genèse du djihad français (2015), Sortir du chaos. Les crises en Méditerranée et au Moyen Orient (2018), Le prophète et la pandémie (2021) et Enfant de Bohême (2022). Son dernier ouvrage, s’intitule Prophète en son pays (L’Observatoire).

©Hannah Assouline

Rencontres d’ouverture avec les présidents du Festival

Théâtre de Nîmes Bernadette-Lafont
1, place de la Calade (entrée libre)

Vendredi 26 Janvier

> 15h15 : “Le Grand Condé. Les secrets d’un héros”

Rencontre avec Béatrix de l’Aulnoit, historienne et journaliste, autrice de “Le Grand Condé. Les secrets d’un héros” (Tallandier), animée par Franz-Olivier Giesbert, journaliste, éditorialiste au Point.

Le grand homme du XVIIe siècle, c’est lui. À 21 ans, le Grand Condé (1621-1686) écrase les Espagnols à Rocroi et vole de victoire en victoire. Il est le Cid, idole d’une génération qui se bat pour servir sous ses ordres. Béatrix de l’Aulnoit éclaire d’un jour nouveau le duel entre le prince du sang et le Premier ministre italien dont la reine régente, Anne d’Autriche, refuse de se séparer. Deux hommes si différents qu’ils finissent par se haïr à mort. S’ils s’étaient entendus, la France se serait épargné bien des malheurs.

> 16h15 : “Prophète en son pays”

Rencontre avec Gilles Kepel, politologue, spécialiste du monde arabe contemporain, professeur des universités, auteur de “Prophète en son pays” (L’Observatoire), animée par Franz-Olivier Giesbert, journaliste, éditorialiste au Point.

« Septembre 1980. Je vogue en direction d’Alexandrie. Je vais rejoindre le poste de doctorant qui m’attend au Caire pour ma thèse sur les mouvements islamistes. J’ai 25 ans et j’inaugure ma vocation… » “Prophète en son pays” est un récit de formation qui couvre les quatre décennies pendant lesquelles Gilles Kepel a parcouru le monde arabe et musulman, de l’Égypte au Maghreb en passant par le Levant et le Golfe, ainsi que les « banlieues de l’islam » de l’Hexagone et de l’Europe. Kepel fut en effet le premier à identifier et à étudier les mouvements islamistes, lors de l’assassinat de Sadate, en 1981, et à observer la naissance de l’islam en France dans ses significations multiformes.

Ces deux entretiens seront suivis d’une séance de dédicace sur place.

Trois jours d’intenses débats et rencontres

Carré d’Art

Les débats du Forum des auteurs

Atrium de Carré d’Art à partir du Vendredi 15h et durant tout le week-end en continu !

Au cœur du festival, lieu de toutes les rencontres, de tous les dialogues, de toutes les interviews, le forum des auteurs accueillera à raison d’un débat toutes les 30 minutes des dizaines d’auteurs ! Ils défendront leurs ouvrages et nous révèleront de nombreux secrets de personnages parfois hors-normes, parfois singuliers, parfois loufoques, parfois géniaux mais toujours avec la précision et la sensibilité du biographe. Cet espace permettra aux lecteurs de rencontrer les auteurs et de leur poser toutes les questions autour de débats qui feront la part belle à l’actualité de la biographie !

Ces débats sont présentés et animés par :
Patrice Zehr, rédacteur en chef du mensuel monégasque La Principauté et responsable des pages “politiques internationales” de l’hebdomadaire Le Reporter, Guillaume Mollaret, journaliste pour Le Figaro et Challenges, Olivier Biscaye, directeur de la rédaction de Midi Libre et Antoine Boussin, ancien libraire et ancien éditeur.

Les rencontres du Grand Auditorium

Vendredi 26 Janvier

> 15h : “Nîmes, la grande aventure du commerce”

Conférence-projection de Francine Cabane, Danièle Jean et Camille Penchinat, autour de leur dernier ouvrage (Alcide).

> 16h : “Spinoza. L’homme qui a tué Dieu”

Rencontre avec Jose Rodrigues Dos Santos, autour de son dernier livre (HC), animée par Patrice Zehr.

> 17h : “Le diplomate venu du froid. Des combats du Kremlin à la succession de Poutine”

Conférence de Vladimir Fédorovski, autour de son dernier livre (Balland).

Samedi 27 Janvier

> 10h30 : “Le nageur”

Rencontre avec Pierre Assouline, de l’académie Goncourt, autour de son livre (Gallimard), en hommage à Alfred Nakache qui, d’Auchwitz à Buchenwald en passant par la marche de la mort, survécut grâce à une volonté et une constitution athlétique hors du commun. Cette rencontre sera animée par Dominique Durand, historien, journaliste, ancien président du Comité international Buchenwald-Dora et Kommandos, avec la participation de l’AFMD (Association des Amis de la Fondation de la Mémoire de la Déportation).

> 11h30 : Rencontre avec Dominique Bona, de l’Académie française, auteur de “Les partisans. Kessel et Druon, une histoire de famille” (Gallimard), animée par Olivier Biscaye.

> 14h : Rencontre-Lecture avec Denis Podalydès, auteur de “En jouant, en écrivant. Molière & cie” (Seuil), animée par Guillaume Mollaret.

> 15h : Rencontre avec Franz-Olivier Giesbert, auteur de “Histoire intime de la Ve République – Tragédie française” (Gallimard), animée par Olivier Biscaye.

> 16h : Rencontre avec le lauréat du Prix de la Biographie du Point 2024 animée par François-Guillaume Lorrain (Le Point).

> 17h : Rencontre avec Nathalie Saint-Cricq, auteur de “L’ombre d’un traître” (L’Observatoire), animée par Guillaume Mollaret et Agathe Beaudouin (Le Monde), avec la participation du Club de la Presse et de la communication du Gard.

Dimanche 28 Janvier

> 10h30 : Rencontre-Lecture avec Marie-Christine Barrault, auteur de “Si tu savais c’est merveilleux” (Stock), animée par Guillaume Mollaret.

> 11h30 : Rencontre avec Eric Fottorino, auteur de “Mon enfant, ma sœur” (Gallimard), animée par Antoine Boussin.

> 14h : Rencontre avec Irène Frain, auteur de “Écrire est un roman” (Seuil), animée par Antoine Boussin.

> 15h : Rencontre avec François Reynaert, auteur de “La grande histoire de la Russie” (Flammarion), animée par Guillaume Mollaret.

> 16h : Rencontre avec Jennifer Lesieur, auteur de “Rose Valland, l’espionne à l’œuvre” (Robert Laffont), animée par Antoine Boussin.

Le jeune public

Rencontre Jeune public (de 8 à 10 ans)

Samedi 27 janvier à 11h / petit auditorium

“Un souvenir”

Avec Frédéric Cartier-Lange, auteur de “Les arènes de Nîmes et les amphithéâtres romains” (Alcide jeunesse). Une expérience créative dans laquelle le souvenir, entre ligne, forme et couleur, investit la feuille blanche. (feutres, crayons, craies à l’huile et découpage).

Rencontres Scolaires

Sept auteurs de livres Jeunesse iront le vendredi 26 janvier, dans dix établissements scolaires de la Ville pour rencontrer les enfants et leur donner toujours plus l’envie de lire et d’imaginer des histoires.

Retrouvez pendant le Festival : Annie Agopian, Hubert Ben Kemoun, Jean-Michel Billioud, Frédéric Cartier-Lange, Bénédicte Guettier, Marie-Elise Masson et Christine Palluy.

Et de nombreuses animations

CARRÉ D’ART
Concerts

“Fellini Blues” par Jean-Pierre Milovanoff (lecture), Raphaël Lemonnier et Marc Simon (musique)

Samedi 27 janvier à 18h / Atrium
Erratique comme la vie, le nouveau roman de Jean-Pierre Milovanoff Fellini Blues (Grasset), offre une deuxième chance à des personnages qui n’en ont jamais eue. Un roman nostalgique, humain, chaleureux et aussi imprévisible qu’est la vie. Un moment de grâce que met en valeur l’accompagnement des musiciens Raphaël Lemonnier (piano) et Marc Simon (guitare, batterie, percussions tonales et trompette) sur des airs de Nino Rota et des notes de blues.

“Ces airs qui jamais ne nous quitteront” par Hyejin Park (piano) et Valentine Lemercier (chant, mezzo-soprano)

Dimanche 28 janvier à 17h30 / Atrium
En se remémorant la découverte et l’apprentissage de la musique et du chant, la mezzo-soprano Valentine Lemercier et la pianiste Hyejin Park se souviennent de ces musiques et ces airs qui ne les quitteront jamais…

Parmi ceux-ci, Ombra mai fu (Serse, Heandel), Habanera (Carmen, Bizet), On me nomme Hélène la blonde (La belle Hélène, Offenbach), La méditation de Thaïs (Massenet) ou encore Por una cabeza (Carlos Gardel).

Rencontre-Lecture avec Denis Podalydès autour de son nouveau livre “En jouant, en écrivant. Molière & cie”.

Samedi 27 janvier à 14h / Grand auditorium
Entretien avec Denis Podalydès ponctué de lectures de son dernier livre “En jouant, en écrivant. Molière & cie” (Seuil). Un auteur classique doit être considéré comme un « contemporain, neuf, pertinent et subversif, mais aussi fragile, difficile et discutable ». Telle est l’ambition de celui pour qui Molière fut la « porte d’entrée du théâtre ».

Le comédien sera interviewé par Guillaume Mollaret et donnera lecture de passages de son dernier livre.

© Bénédicte Roscot

Rencontre-Lecture avec Marie-Christine Barrault autour de son nouveau livre “Si tu savais, c’est merveilleux”

Dimanche 28 janvier à 10h30 / Grand auditorium
Entretien avec Marie-Christine Barrault ponctué de lectures de son dernier livre “Si tu savais c’est merveilleux” (Stock). Tout au long du livre, réflexions personnelles, éléments de biographie factuels et hommages joyeux aux morts s’entremêlent pour, au final, dresser un portrait impressionniste de la comédienne. Et célébrer la vie.

La comédienne sera interviewée par Guillaume Mollaret et donnera lecture de passages de son dernier livre.

© Astrid di Crollalanza

Expositions

“J’entends des voix” de Pierre Di Sciullo jusqu’au 2 mars

Galerie de l’Atrium

La bibliothèque du Carré d’art s’associe à l’équipe Design de l’Université de Nîmes pour présenter cette exposition qui réunit des travaux du graphiste, typographe et dessinateur de caractères Pierre di Sciullo autour de l’incarnation de la voix dans l’écriture.
Cette exposition rassemble quelques situations de lecture où la voix importe, pour inciter à redécouvrir l’acte de lire, ou pour l’aborder à nouveau dans sa magie des premiers temps.

“Leçons de choses”

Du 26 au 28 janvier

Galerie du hall

Une « Leçon de Choses », telle qu’on la nommait dans les écoles au milieu du XIXe siècle et jusqu’en 1969.

La Maison Deyrolle a fourni pendant plus d’un siècle du matériel pédagogique à des écoles aux quatre coins du monde. C’est à travers des planches, exposées sur les murs des classes et des universités, que la Maison Deyrolle faisait apprendre ses fameuses Leçons de Choses.
Cette exposition, réalisée en partenariat avec l’hebdomadaire Le Point et la Maison Deyrolle, remet à l’hon[1]neur une quinzaine d’anciennes planches, sur lesquelles vous avez un jour laissé errer votre regard, et qui appartiennent au patrimoine de notre pays.

Le Prix de la Biographie du Point (21e édition)

Attribué l’an dernier à Lucie Malbos pour Harald à la dent bleue. Viking, roi, chrétien (Passés Composés), le Prix de la Biographie du Point 2024 sera remis le vendredi 26 janvier à Carré d’Art.

Le Jury est présidé par Dominique Bona, de l’Académie française.

Les autres membres sont : Lorraine de Meaux, François-Guillaume Lorrain (Le Point), Christophe Ono-dit-Biot (Le Point), Samuel Dufay (Le Point), Jean-Christian Petitfils, Didier Le Fur, Laurence Debray et Laurent Theis.

La remise du Prix aura lieu à l’occasion de l’inauguration du Festival, vendredi 26 janvier à 18h à Carré d’Art. La dotation de ce prix est une page de publicité à paraître dans LE POINT. Le lauréat recevra également un cadeau d’une valeur d’environ 1 000 euros.

Sont en lice cette année :

  • Dominique Missika pour « L’affaire Bernard Natan : les années sombres du cinéma français », paru chez Denoël
  • Geneviève Haroche-Bouzinac pour « Madame de Sévigné, une femme et son monde au Grand Siècle », paru chez Flammarion
  • Claude Burgelin pour « Georges Perec », paru chez Gallimard
  • Benjamin Azoulay pour « Abel Bonnard, plume de la Collaboration », paru chez Perrin
  • Emmanuel de Waresquiel pour « Jeanne du Barry, Une ambition au féminin », paru chez Tallandier.

Une rencontre avec le lauréat sera proposée au public, samedi 27 janvier à 16 heures à Carré d’Art (Grand auditorium).

Remis par l’élue déléguée à la Culture, le prix de la Biographie 2023 du Point a été décerné à l’historienne Lucie Malbos pour 
Harald à la dent bleue, publié aux éditions Passés composés.

Hors les murs

Espace 14
14, Quai de la Fontaine

Le journal Midi Libre propose un temps de rencontre privilégié avec l’un des auteurs invités.

Samedi 27 Janvier à 11h : Rencontre avec Bérengère Bonte, autour de son livre “Elisabeth Borne, la Secrète” (l’Archipel).

Université de Nîmes Site Vauban
5, rue du docteur Georges Salan

Samedi 27 janvier à 15h : “Quarante voleurs en carence affective”

Conférence de Boris Cyrulnik, autour de son livre (Odile Jacob), suivie d’une séance de dédicace.

Cinéma Le Sémaphore
25, rue porte de France

“ Carte blanche à Christian Morin ”

Samedi 27 janvier à 10h15

Projection du film* “Certains l’aiment chaud !” de Billy Wilder suivie d’une rencontre avec Christian Morin

L’association « Cartes Blanches » propose à Christian Morin, auteur de “Notes légères, bis” (First) de choisir un film qui a marqué sa vie. Il a choisi de nous parler du film “Certains l’aiment chaud!” de Billy Wilder (1959). La rencontre avec Christian Morin, qui suivra la projection, sera animée par Jean-Noël Grando, historien du cinéma et Rodolphe Faure, co-président de “Cartes Blanches”.

*Séance au tarif habituel du Sémaphore

“ Carte blanche à Ève Ruggieri ”

Dimanche 28 janvier à 10h15

Projection du film* “Le Messager” de Joseph Losey suivie d’une rencontre avec Ève Ruggieri

L’association « Cartes Blanches » propose à Ève Ruggieri, auteur de “Au cas où je mourrais”

(Flammarion) de choisir un film qui a marqué sa vie. Elle a choisi de nous parler du film “Le Messager” de Joseph Losey (1971), Palme d’or à Cannes en 1971. La rencontre avec Ève Ruggieri, qui suivra la projection, sera animée par Jean-Noël Grando, historien du cinéma et Rodolphe Faure, co-président de “Cartes Blanches”.

*Séance au tarif habituel du Sémaphore

Un festival off

Cette année encore les habitants des quartiers, les associations et des structures de la Ville de Nîmes sont associés au Festival de la biographie.

Pour cette seconde édition du off, un peu en amont de l’ouverture du festival, les acteurs associatifs de plusieurs quartiers de la Ville vous convient dès le 24 janvier au vernissage de l’exposition commune et collégiale au sein du centre social culturel et sportif Simone-Veil.

Les œuvres plastiques dont une grande fresque et une installation, les photos, les témoignages écrits et sonores sont regroupés en majorité sur un même lieu d’exposition. Le festival off prend ici toute sa place en relayant comme des chemins de partage et d’exploration les souvenirs des habitants de différents quartiers de la Ville.

C’est ainsi que pour ne rien rater de ce voyage en enfance, le festival off s’est également voulu itinérant !

Ecouter les souvenirs lors d’une escapade sonore sillonnant la ville grâce au Médiabus : celui-ci sèmera (via un dispositif sonore) des histoires le long de son parcours et de ses arrêts. Vous pourrez également vous laissez embarquer dans une promenade contée au sein d’un quartier peu connu du centre-ville qui nous ramène au temps des cheminots.

Ces souvenirs d’enfance présentés pour ce second festival off révèlent la richesse de nos récits communs et de leur mode d’expression. S’adressant au plus grand nombre, ils prennent tout leur sens dans cette collaboration avec le festival de la Biographie.

Au Centre social culturel et sportif Simone-Veil à Valdegour

Expositions

Du lundi 24 au 27 janvier

Faisant écho une nouvelle fois au festival, les associations et les structures culturelles de la ville s’associent pour présenter leurs expositions dans la rotonde du centre et sur une des façades : une œuvre éphémère colorée en écho à l’exposition Viallat « Et pourtant si ».

Souvenirs d’enfants ou d’enfance, de « la poupée » comme jouet marquant notre enfance, des « mille couleurs à travers les souvenirs » en passant plus récemment par les « souvenirs du covid » sur lequel on a « rien » à raconter, ou encore que ce soit « derrière les murs », ce sont les « paroles des habitants » des quartiers, enfants ou adultes qui se manifestent à travers cette exposition collective.

Participants : Association Mille couleurs, Petit Atelier, CACN, Côté Jardins Solidaires, Maison de projet, Libr’air, Negpos, Baba Livre, Compagnie Beau Parleur, Tel quel Théâtre.

Vernissage le mercredi 24 janvier à 15h : les associations et habitants vous proposent un programme festif autour des expositions (rencontres des participants du off, lectures à voix haute, musique).

Quartier Richelieu

Promenade théâtralisée

Vendredi 26 janvier

« Le quartier Richelieu au temps des cheminots » avec visite du musée du Chemin de fer par la Cie Beau Parleur en partenariat avec l’association la Table Ouverte et l’aimable participation du musée du chemin de fer.

Visite guidée à 14h30

Départ au 44 rue Richelieu (accès libre)

Deux comédiens vous emmènent à la découverte du quartier au temps des cheminots et du musée du Chemin de fer.

Laissez-vous conter ces souvenirs.

Durée 90 min. Renseignements 06 84 21 01 83.

Dans le Médiabus

Escapade sonore

Du 22 au 26 janvier et le 31 janvier

Le médiabus vous attend à partir du lundi 22 janvier sur toutes ses dessertes, et le mercredi 31 janvier à la desserte Pissevin (stade Marcel Rouvière), à partir de 9h30 et jusqu’à 12h, pour écouter ensemble la diffusion sonore des « Souvenirs d’enfance » des habitantes et habitants du quartier. Ces témoignages oraux ont été enregistrés à la Maison des Projets Pissevin-Valdegour et en collaboration avec les associations Baba livre et Les mille couleurs. L’association « Côté Jardins solidaires » présentera une œuvre sur papier dans le Médiabus.
N’hésitez pas à y entrer pour la découvrir ainsi que les collections de livres, BD, revues, CD à emprunter.  Retrouvez le parcours du médiabus sur bibliotheque.nimes.fr

Parmi les auteurs attendus…

(Liste non exhaustive)

• Mohammed AÏSSAOUI – Dictionnaire amoureux d’Albert Camus (Plon)
• Sébastien ALBERTELLI – Le colonel Passy. Le maître espion du général de Gaulle (Tallandier)
• Patricia ALLÉMONIÈRE – Au cœur du chaos (Arthaud)
• Pierre ASSOULINE, de l’académie Goncourt – Le nageur (Gallimard)
• Laurent AVEZOU – Richelieu. Au service de sa majesté (Calype)
• Jean AZAREL – Vous direz que je suis tombé. Vies et morts de Jack-Alain Léger (Seguier)
• Christelle BALOUZAT-LOUBET – Philippe VI. Le premier des Valois (Passés Composés)
• Marie-Christine BARRAULT – Si tu savais, c’est merveilleux (Stock)
• Joël BARTOLOTTI – Chicuelo. Un torero pour l’histoire (UBTF)
• Laurent BÉNÉGUI – Les étoiles doubles (Julliard)
• Claire BLANDIN – Hélène Gordon-Lazareff. Le destin de la fondatrice de ELLE (Fayard)
• Dominique BONA, de l’Académie française – Les partisans. Kessel et Druon, une histoire de famille (Gallimard)
• Bérengère BONTE – Elisabeth Borne la Secrète (l’Archipel)
• Sophie BROUQUET – Marguerite et Eléonore de Provence. (Perrin)
• Jean-Paul CHABROL – Les Cévennes en 70 dates (Alcide)
• Thomas CHALINE – Souchon. Rien ne vaut la vie (Gründ)
• Robert CHAMBOREDON – Jacques Brel et Jean Giono (L’harmattan)
• Benoît CHANTRE – René Girard (Grasset)
• Henriette CHARDAK – L’oubliée de Salerne (Le passeur)
• Stéphanie CHARDEAU-BOTTERI – Gustave Caillebotte. L’impressionniste inconnu (Fayard)
• Loris CHAVANETTE – Le 14 Juillet de Mirabeau. La revanche du prisonnier (Tallandier)
• Jérôme CORDELIER – Après la nuit. Ces chrétiens qui ont reconstruit la France et l’Europe 1945-1954 (Calmann-Lévy)
• Stéphane COURTOIS – De la cruauté en politique (Perrin)
• Boris CYRULNIK – Quarante voleurs en carence affective (Odile Jacob)
• Béatrix DE L’AULNOIT – Le Grand Condé. Les secrets d’un héros (Tallandier)
• Daniel DE MONTPLAISIR – Charles-Joseph Bonaparte. Fondateur du FBI (Perrin)
• Alain DE TOLEDO – Muestros Dezaparesidos (Collectif Histoire et Mémoire)
• Emmanuel DE WARESQUIEL – Jeanne du Barry. Une ambition au féminin (Tallandier)
• Laurent DELMAS – Jean-Paul Belmondo (Gallimard)
• J.R. DOS SANTOS – Spinoza. L’homme qui a tué Dieu (HC)
• Maxime DUCASSE – La cour des grands (Au Diable Vauvert)
• Guy DUGAS – Jean Senac. Un cri que le soleil dévore (Seuil)
• Patrice DUHAMEL – Le Chat et le Renard (L’Observatoire)
• Nelly DURET – Antoinette Butte. Bâtisseuse de communauté (Ampelos)
• Vladimir FÉDOROVSKI – Le diplomate venu du froid (Balland)
• Eric FOTTORINO- Mon enfant, ma sœur (Gallimard)
• Irène FRAIN – Écrire est un roman (Seuil)
• Franz-Olivier GIESBERT – Histoire intime de la Ve République – Tragédie française – T3 (Gallimard)
• Henri-Christian GIRAUD – Opération « Vésuve ». L’histoire très secrète de la libération de la Corse (Cerf)
• Jean-Paul GOURÉVITCH – Images et bons-points de notre école (Métive)
• Geneviève HAROCHE-BOUZINAC – Madame de Sévigné (Flammarion)
• Daniel HERRERO – Dictionnaire amoureux du rugby des temps modernes (Perrin)
• Julian JACKSON – Le procès Pétain. Vichy face à ses juges (Seuil)
• Francine CABANE, Danièle JEAN, Camille PENCHINAT – Nîmes, la grande aventure du commerce (Alcide)
• Régis JAUFFRET – Dans le ventre de Klara (Récamier)
• Philippe JOSSERAND – Les sept vies de Jacques de Molay (Les Belles Lettres)
• Jean-François KAHN – Comment on en est arrivé là (L’Observatoire)
• Gilles KEPEL – Prophète en son pays (L’Observatoire)
• Claire KOÇ – Le jour où je me suis convertie (Plon)
• Stéphane LAMBERT – Vincent Van Gogh. L’éternel sous l’éphémère (Arléa)
• Jennifer LESIEUR – Rose Valland, l’espionne à l’œuvre (Robert Laffont)
• Evelyne LEVER – Les Princesses Mazarines. La gloire du cardinal (Tallandier)
• François-Guillaume LORRAIN – Le temps des trahisons (XO)
• Jean-Pierre LUMINET – Journal idéoclaste (Chien qui passe)
• Franck MAUBERT – Bacon, Éclats d’une vie (Seghers)
• Pierre MÉNARD – Le chasseur de diamants. Les fabuleuses aventures de Jean-Baptiste Tavernier (Tallandier)
• Jean-Pierre MILOVANOFF – Fellini Blues (Grasset)
• Dominique MISSIKA – L’affaire Bernard Natan. Les années sombres du cinéma français (Denoël)
• Christian MORIN – Notes légères, bis (First)
• Jacques MOURIQUAND – François-Jean Armorin. Le reporter en couleurs (Ampelos)
• Paul-François PAOLI – Une histoire de la Corse française (Tallandier)
• Nicolas PERGE – Lise Deharme, cygne noir (JC Lattès)
• Pascal PICQ – Itinéraire d’un enfant des Trente Glorieuses (Flammarion)
• Michel PIERRE – Histoire de l’Algérie. Des origines à nos jours (Tallandier)
• Denis PODALYDÈS – En jouant, en écrivant. Molère & cie (Seuil)
• Alain PORTES – Le handball de père en fils (Atelier Baie)
• Nathalie PRINCE – Saint-Exupéry. Du vent dans le cœur (Calype)
• François REYNAERT – La grande histoire de la Russie, de son empire et de ses ennemis (Flammarion)
• François RIVIÈRE – Arthur Conan Doyle. L’histoire extraordinaire du créateur de Sherlock Holmes (Tallandier)
• Dominique ROCHETEAU – Foot sentimental (Le cherche-midi)
• Marcel RUFO – Être parent pour les nuls (First)
• Ève RUGGIERI – Au cas où je mourrais (Flammarion)
• Nathalie SAINT-CRICQ – L’ombre d’un traître (L’Observatoire)
• Agnès SANDRAS – Victor Hugo. Le forçat des lettres (Perrin)
• Jean-Baptiste SANTAMARIA – La mort de Charles le Téméraire (Gallimard)
• Françoise SCHWAB – Vladimir Jankélévitch. Le charme irrésistible du je-ne-sais-quoi (Albin Michel)
• Jean SÉVILLIA – Cette Autriche qui a dit non à Hitler 1930-1945 (Perrin)
• Stéphane SIMONNET – L’épopée du Normandie-Niémen (Tallandier)
• Bruno SOLO – Le voyageur d’histoire (du Rocher)
• Alexandre SUMPF – Lénine (Flammarion)
• Bertrand TESSIER – Michel Sardou. “Je suis un homme libre” (l’Archipel)
• Shérif TOUBAL – Les étoiles ne mentent pas. Parcours d’un français musulman (du puits qui roulle)
• Bart VAN LOO – Napoléon. L’ombre de la révolution (Flammarion)
• Michel VERGÉ-FRANCESCHI – Charles Bonaparte. Le père de Napoléon (Passés Composés)
• Laurène VERNET – Simone Veil (Perrin)
• Charles-Éloi VIAL – Marie-Antoinette (Perrin)
• Sophie VINZIERS – Nous avons défié l’autisme en famille (Odile Jacob)
• Alain VIRCONDELET – Et nos pleurs seront des chants (fayard)

Auteurs jeunesse

• Annie AGOPIAN – Les 9 vies extraordinaires de la princesse Gaya (Little urban)
• Hubert BEN KEMOUN – Un monde entre nous (Scrinéo)
• Jean-Michel BILLIOUD – Abbé Pierre (Gallimard jeunesse)
• Frédéric CARTIER-LANGE – Les arènes de Nîmes et les amphitéâtres romains (Alcide jeunesse)
• Bénédicte GUETTIER – Le Noël de Trotro (Gallimard jeunesse)
• Marie-Elise MASSON – L’extraordinaire voyage de Merlin au pays des ours bruns (Auzou)
• Christine PALLUY – Princesse d’Afrique (Lito)

Share This