L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > SPORT > Le Nautic Club Nîmois fête ses 50 ans

Le Nautic Club Nîmois

fête ses 50 ans

Ce club de natation vient de fêter son demi-siècle d’existence. Son histoire est étroitement liée au développement des sports nautiques à Nîmes.

Janvier 2023
Le Nautic Club Nîmois compte aujourd’hui 850 licenciés, de l’école de natation, pour apprendre à nager à la compétition. Le club dispose aussi d’une section natation artistique et propose des formations diplômantes en sauvetage aquatique.

Un peu d’histoire

L’histoire de la natation à Nîmes remonte à 1876 avec la construction du bassin Bérard (rue Notre-Dame), l’une des plus grandes piscines de France à l’époque. Plusieurs associations sportives vont se succéder à partir de 1920. Lors de cette même décennie, les bassins de la Fontaine furent même aménagés pour accueillir plusieurs compétitions d’ampleur. 1968 est une année importante : Jean-Marie Portes est le premier Nîmois membre de l’équipe de France, et la première piscine d’hiver à Nîmes voit le jour avec Fenouillet. S’ensuit en 1970 l’ouverture du Centre Pablo Neruda et en 1972 la fusion de plusieurs clubs qui donne naissance au Nautic Club Nîmois tel qu’on le connaît aujourd’hui. Dans cette première période de la vie du Nautic, plusieurs nageurs obtiennent leurs sélections nationales comme Nicolas Olivier, qui est aujourd’hui manager général de l’équipe de France de natation.

« Notre fer de lance a toujours été la jeunesse et la formation. »

Gérard Portes,
président du Nautic Club Nîmois

Les années dorées

Dans les années 1980-1990, plusieurs jeunes nageurs du NCN vont se distinguer au niveau international et national à l’image de Cyril Péru et Yann Delavoye. En 2000-2010, d’autres licenciés du club vont côtoyer le haut niveau comme Morgane Hardy (internationale espoir), Arnaud Rondan (premier nageur nîmois champion de France), Christophe Bellino (international junior), Rahiti De Vos (international espoir), Morad Berrada (international marocain) et bien sûr Yannick Agnel (3 médailles aux J.O. de Londres en 2012). La sortie de terre de la piscine olympique Nemausa en 2007 a participé au succès des nageurs nîmois et a permis au club d’organiser des compétitions nationales à Nîmes en 2007 et 2011. Le meilleur nageur nîmois de ces dernières années reste Yannick Chatelain, médaillé aux championnats de France ELITE en 2015-2016 ; il voit lui succéder une nouvelle génération de nageurs prometteurs avec Louisa Migliore, Melisa Bellache et Mateo Grégoire-Charmasson.

LA NATATION ARTISTIQUE

_________

À la fin des années 1980, Nîmes a connu sa plus grande génération de ballerines. À l’image de Laure Thibault, leader de la discipline. Elle a participé aux championnats du monde à Barcelone en 2003 et aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004.