L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Proposer un spectacle attrayant et instructif sur Nîmes au coeur de l’été, tout en mobilisant bénévoles et figurants nîmois heureux de participer à cette belle aventure : tel est le pari réussi de la Ville et d’EDEIS, gestionnaire des monuments romains de Nîmes.

Le spectacle « Nîmes Cité des Dieux » qui s’est joué du 8 au 15 août dans les Arènes de Nîmes a trouvé son public. Plus de 36 000 spectateurs se sont déplacés pour découvrir ce nouveau spectacle son et lumières aux effets spéciaux impressionnants.
Au-delà de la fréquentation, les retours positifs du public, adultes, enfants, parents, sont autant de facteurs de fierté pour le groupe Edeis, délégataire de la Ville de Nîmes pour la gestion des monuments romains.

Le vidéomapping porte le récit tout au long du spectacle

Entre mythologie et repères historiques de la création de la cité de Nîmes, ces deux heures de vidéomapping, acrobaties, prouesses équestres et suprises spectaculaires ont offert un moment de rêve au public, composé à 70 % de vacanciers. Avec plus de 200 figurants et bénévoles, c’est également toute une ville qui s’est mobilisée pour partager son histoire.

Attention au serpent, acteur parmi d’autres de la bateille d’Actium

 » Edéis a su proposer un spectacle de qualité pour animer nos arènes au mois d’août et attirer un nombre croissant de familles et de touristes. Ce rendez-vous a su trouver sa place dans le calendrier de la saison estivale. C’est très encourageant pour l’avenir », a expliqué Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes, qui se félicte de ce bon début.

Même satisfaction du côté de l’organisateur, dont le métier d’origine est l’organisation du transport aérien : « Ce succès ouvre des perspectives immenses pour le développement touristique de toute la ville et la région. Les Arènes sont un moteur fédérateur et intégrateur, nous pouvons le constater avec cette mobilisation du public et de toutes les personnes impliquées que je tiens à remercier et féliciter particulièrement.» Après les Journées Romaines en mai, ce succès conforte l’opérateur dans ses choix stratégiques.