L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > L’ESPRIT DE NÎMES > 5 bodegas cultes

5 bodegas cultes

Taurin, chic, branché, espagnol ou électro : voici cinq lieux mythiques où faire la fête pendant la Feria de Pentecôte. Suivez le guide.

Les Amis de Pablo Romero : Temple du toro

On y parle corrida avec les tertulias du soir, on y danse dans son grand patio et évidemment on s’y recueille pendant la traditionnelle messe sévillane à minuit tous les soirs. Avec ses tableaux taurins, les têtes de toros au mur et le décor andalou, Les Amis de Pablo Romero sont LA bodega taurine par excellence. Cette année, le lieu propose une exposition dédiée aux « Taureaux de Perols » avec photos et affiches (vernissage le 16 mai à 19h et expo visible tout au long de la feria). Samedi 27 mai, la bodega ouvre à midi avec une dédicace de Maxime Ducasse et Carlos Abella pour leurs livres taurins.
12 rue Émile-Jamais.
Plongez dans l’Ambiance du Pablo Romero avec notre vidéo sur YouTube.
Les Amis De Pablo Romero

La Bodeguita : fête royale

Le Royal Hôtel transforme la place d’Assas en véritable piste de danse de 300 m2. Musiciens, Dj’s, performers assurent le show. Pour cette Pentecôte, le lieu innove en proposant à la vente depuis le lundi 24 avril des jetons pour préparer au mieux votre venue dans cette bodega mythique. Le jeton jaune à 35 € assure une garantie d’accès à la bodega pour trois personnes et une bouteille de vin (hors champagne). Le jeton noir à 130 € s’échange contre une bouteille de spiritueux et une garantie d’accès pour quatre convives. Ces pass sont valables pour les deux ferias, Pentecôte et Vendanges.
1 place d’Assas.
La Bodeguita du Royal Hôtel

Les Amis de Pablo Romero : Temple du toro

On y parle corrida avec les tertulias du soir, on y danse dans son grand patio et évidemment on s’y recueille pendant la traditionnelle messe sévillane à minuit tous les soirs. Avec ses tableaux taurins, les têtes de toros au mur et le décor andalou, Les Amis de Pablo Romero sont LA bodega taurine par excellence. Cette année, le lieu propose une exposition dédiée aux « Taureaux de Perols » avec photos et affiches (vernissage le 16 mai à 19h et expo visible tout au long de la feria). Samedi 27 mai, la bodega ouvre à midi avec une dédicace de Maxime Ducasse et Carlos Abella pour leurs livres taurins.
12 rue Émile-Jamais.
Plongez dans l’Ambiance du Pablo Romero avec notre vidéo sur YouTube.
Les Amis De Pablo Romero

La Bodeguita : fête royale

Le Royal Hôtel transforme la place d’Assas en véritable piste de danse de 300 m2. Musiciens, Dj’s, performers assurent le show. Pour cette Pentecôte, le lieu innove en proposant à la vente depuis le lundi 24 avril des jetons pour préparer au mieux votre venue dans cette bodega mythique. Le jeton jaune à 35 € assure une garantie d’accès à la bodega pour trois personnes et une bouteille de vin (hors champagne). Le jeton noir à 130 € s’échange contre une bouteille de spiritueux et une garantie d’accès pour quatre convives. Ces pass sont valables pour les deux ferias, Pentecôte et Vendanges.
1 place d’Assas.
La Bodeguita du Royal Hôtel

La bodega du Victor : du grand spectacle !

Depuis 2001, la bodega du Victor anime la Feria de Nîmes et le boulevard Victor Hugo avec son ambiance festive grâce à ses performers, DJs et à son décor féerique qui vous plongent instantanément dans la fête ! Tout le staff est mobilisé pour monter les 100 kg de la désormais célèbre tête de taureau (créée en 2014), devenue la mascotte du boulevard nîmois grâce à sa fumée dans les naseaux, son beuglement et les 10 kg de confettis utilisés chaque jour. Le Victor Hugo, ce n’est pas moins de 15 DJs qui vont se succéder dès le mercredi soir avec Philippe Corti aux platines, jusqu’au lundi de Pentecôte où Greg Delon prendra exceptionnellement les rênes dès midi pour une journée 100 % électro ! À noter également la présence du renommé Laurent Pepper annoncé le vendredi soir, de Greg Herma le dimanche soir, du trublion Aziz Bena le samedi midi pour revivre les plus grands tubes des années 90/2000, sans oublier le très prisé Apéro des barjots animé par l’énergique Totoff, où les déguisements les plus originaux sont de rigueur !
36 bd Victor-Hugo.
Le Victor Hugo

Chez Ramon : la fête comme en Espagne

Ramon est un sexagénaire, ancien antiquaire et ébéniste, amoureux de danse sévillane. Il décide d’ouvrir la bodega La Macarena en 2006 avec une dizaine d’amis, dans un espace de 150 m2 derrière l’église Saint-Paul. Au fil des années, le lieu a su fidéliser une clientèle qui souhaite retrouver l’âme ibérique et nîmoise de la Feria. À l’image de ses voisins du Pablo Romero et de Pepe de Montijo, ce lieu authentique se démarque avec une sélection musicale plus latino que celle des autres bodegas de la ville. De 19h à 22h, vous retrouverez l’esprit flamenco, cher à Ramon. Le reste de la soirée, place à l’ambiance festaïre avec des classiques des années 80, des musiques plus actuelles mais aussi de la rumba et des bandas. La Macarena se veut ouverte à tous et son ambiance conviviale n’est plus à prouver.
12 rue Delon Soubeyran.
Bodega Macarena « EL PATIO De Ramon »

La bodega du Victor : du grand spectacle !

Depuis 2001, la bodega du Victor anime la Feria de Nîmes et le boulevard Victor Hugo avec son ambiance festive grâce à ses performers, DJs et à son décor féerique qui vous plongent instantanément dans la fête ! Tout le staff est mobilisé pour monter les 100 kg de la désormais célèbre tête de taureau (créée en 2014), devenue la mascotte du boulevard nîmois grâce à sa fumée dans les naseaux, son beuglement et les 10 kg de confettis utilisés chaque jour. Le Victor Hugo, ce n’est pas moins de 15 DJs qui vont se succéder dès le mercredi soir avec Philippe Corti aux platines, jusqu’au lundi de Pentecôte où Greg Delon prendra exceptionnellement les rênes dès midi pour une journée 100 % électro ! À noter également la présence du renommé Laurent Pepper annoncé le vendredi soir, de Greg Herma le dimanche soir, du trublion Aziz Bena le samedi midi pour revivre les plus grands tubes des années 90/2000, sans oublier le très prisé Apéro des barjots animé par l’énergique Totoff, où les déguisements les plus originaux sont de rigueur !
36 bd Victor-Hugo.
Le Victor Hugo

Chez Ramon : la fête comme en Espagne

Ramon est un sexagénaire, ancien antiquaire et ébéniste, amoureux de danse sévillane. Il décide d’ouvrir la bodega La Macarena en 2006 avec une dizaine d’amis, dans un espace de 150 m2 derrière l’église Saint-Paul. Au fil des années, le lieu a su fidéliser une clientèle qui souhaite retrouver l’âme ibérique et nîmoise de la Feria. À l’image de ses voisins du Pablo Romero et de Pepe de Montijo, ce lieu authentique se démarque avec une sélection musicale plus latino que celle des autres bodegas de la ville. De 19h à 22h, vous retrouverez l’esprit flamenco, cher à Ramon. Le reste de la soirée, place à l’ambiance festaïre avec des classiques des années 80, des musiques plus actuelles mais aussi de la rumba et des bandas. La Macarena se veut ouverte à tous et son ambiance conviviale n’est plus à prouver.
12 rue Delon Soubeyran.
Bodega Macarena « EL PATIO De Ramon »

L’Imperator : bohème et chic

La Feria à l’Imperator reste toujours « Bohemia », pour la 3e édition consécutive. Ce concept conjugue tradition et esprit feria au présent, une bodega bohème chic, festive et élégante, qui exalte l’énergie nîmoise dans un des lieux iconiques de la ville. Cette année, l’hôtel garde ce qui fait le succès de cette formule : les artistes live et la gastronomie. Cependant, elle se voudra plus flexible, plus ouverte et plus « étendue » qu’en 2022 avec des performances live en continu de 10h à 2h : gipsy et flamenco, fanfare, saxophoniste, duo acoustique, DJ sets et bien d’autres surprises… La brasserie l’Impé est ouverte pour des déjeuners et dîners, alors que le jardin se transforme en grande Bodega avec différents espaces.
15 rue Gaston Boissier.
maison-albar-hotels-l-imperator.com

L’Imperator : bohème et chic

La Feria à l’Imperator reste toujours « Bohemia », pour la 3e édition consécutive. Ce concept conjugue tradition et esprit feria au présent, une bodega bohème chic, festive et élégante, qui exalte l’énergie nîmoise dans un des lieux iconiques de la ville. Cette année, l’hôtel garde ce qui fait le succès de cette formule : les artistes live et la gastronomie. Cependant, elle se voudra plus flexible, plus ouverte et plus « étendue » qu’en 2022 avec des performances live en continu de 10h à 2h : gipsy et flamenco, fanfare, saxophoniste, duo acoustique, DJ sets et bien d’autres surprises… La brasserie l’Impé est ouverte pour des déjeuners et dîners, alors que le jardin se transforme en grande Bodega avec différents espaces.
15 rue Gaston Boissier.
maison-albar-hotels-l-imperator.com

LES HORAIRES DE FERMETURE DES BODEGAS

_________

Jeudi 25 mai à 2h
Vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 mai à 3h
Lundi 29 mai à 1h

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x