L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Une nouvelle convention de mécénat a été signée ce vendredi 2 février entre la Fondation internationale pour les monuments romains de Nîmes et l’entreprise locale Bastide Le Confort médical, sous l’égide du Maire Jean-Paul Fournier.

Dans sa volonté de continuer à apporter son soutien à la restauration du patrimoine romain nîmois, l’entreprise Bastide Le Confort médical renouvelle son engagement en tant que grand mécène auprès de la Fondation internationale pour les monuments romains de Nîmes. Une nouvelle convention a été signée ce vendredi midi par les deux entités dans l’une des salles de réception du Musée de la Romanité, en présence de Jean-Paul Fournier et de plusieurs élus de son conseil municipal.

« Sans vous, sans votre générosité et celle de l’ensemble des donateurs, nous n’aurions pas pu rénover la Maison Carrée, aujourd’hui inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco », soulignait le Maire de Nîmes, en remerciant Vincent Bastide, le PDG du groupe éponyme.

Membre fondateur, Bastide Le Confort médical apporte un soutien significatif et continu dans les missions exercées par la Fondation internationale pour les monuments romains de Nîmes. Notamment dans le cadre du chantier de grande envergure de restauration des Arènes de Nîmes.

« Merci pour les Nîmois, aujourd’hui et pour demain »

« Un chantier qui avance et qui reprendra, après une pause le temps de réaliser des travaux de sécurisation, pour se poursuivre jusqu’en 2034, précisait Jean-Paul Fournier. Votre engagement est un pilier essentiel pour l’avenir. Merci pour les Nîmois, aujourd’hui, et pour demain. »

En chiffres

  • Entre 150 et 200 € : le don moyen des particuliers à la Fondation internationale pour les monuments romains de Nîmes.
  • 15 000 € : le don moyen des entreprises.
  • 45 000 € : la somme totale reversée par la Fondation en 2023 pour les opérations de restauration et de protection du patrimoine nîmois.
  • Plus d’un million d’€ : le montant engagé par la Fondation depuis sa création en 1994.

Créée en 1994 et présidée depuis juin 2021 par l’ancien préfet du Gard Didier Lauga (qui a succédé à l’ancienne ministre Georgina Dufoix, présente ce vendredi), la Fondation internationale pour les monuments romains de Nîmes, qui fête ses 30 ans cette année, agit sous l’égide de la Fondation de France.

« On aimerait que beaucoup d’entreprises nîmoises et même gardoises suivent l’exemple de Bastide qui est à nos côtés depuis longtemps », lançait Didier Lauga, en évoquant à son tour le chantier des arènes, « le plus important actuellement en France en matière de restauration de monument, après Notre-Dame de Paris ». Coût global : 54 M€.

Débuté en 2009, le chantier des arènes, après une pause pour des travaux de sécurisation, doit se poursuivre jusqu’en 2034.

« Il ne s’agit pas d’un simple ravalement de façades, comme certains le pensent, insistait-il. L’essentiel des actions portent sur l’étanchéité, sur chacune des 60 travées. Parce que ces arènes qui ont traversé les siècles et nous semblaient indestructibles sont en fait fragiles. » Cette année, la Fondation qu’il préside devrait aussi participer au financement de la restauration d’une mosaïque du Musée de la Romanité.

« Le maire a contribué à transformer cette ville »

Spécialisée dans les prestations de soins à domicile et la vente de matériel médical, l’entreprise Bastide Le Confort médical a été créée en 1977 par Guy Bastide, pharmacien originaire de Nîmes. En 2021, son fils Vincent Bastide lui succédait en tant que PDG.

« Même si mon groupe n’intervient pas dans le domaine de la construction, je suis entrepreneur nîmois, très attaché à notre ville et je porte un grand intérêt à son rayonnement, a-t-il fait savoir. Mon engagement auprès de la Fondation remonte en fait à 2015 lorsque Jean-Paul Fournier, alors sénateur, m’avait reçu au Sénat et m’avait parlé de son projet d’inscription à l’Unesco… Le maire a contribué à transformer cette ville, je profite de la signature de cette convention pour l’en remercier et l’en féliciter. »

Par Mathieu Lagouanère

EN SAVOIR PLUS
Faire un don en ligne. Vos dons à la Fondation, ponctuels ou réguliers, sont déductibles à : 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable ; 75% de votre IFI, dans la limite de 50 000 € de déduction ; 60% de votre impôt sur les sociétés.

Share This