L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Organisé par la Coordination des clubs taurins de Nîmes et du Gard, l’événement vivra sa troisième édition le dimanche 21 janvier. Le parcours, en neuf étapes, est tenu secret.

Bodegas locas, c’est en quelque sorte la déclinaison urbaine, et taurine, des Vignes Toquées en Costières de Nîmes. D’ailleurs, le syndicat vigneron est partenaire, aux côté de la Ville, de cette « déambulation taurinœnologique et bodegastronomique » organisée par la Coordination des clubs taurins de Nîmes et du Gard (CCTNG). L’événement vivra sa troisième édition le dimanche 21 janvier ; les inscriptions sont ouvertes depuis le 2 décembre. Si elles affichent complet, des listes d’attente ont été ouvertes.

Chapeau de paille rose sur la tête, verre et couverts et bandoulière, les participants arpenteront le centre-ville selon un itinéraire tenu secret jusqu’au dernier moment. A chacune des neuf étapes de cette balade, ils retrouveront les trois aspects de l’événement, gastronomique, œnologique et culturel et festif. Soit, pour le miam-miam : un des plats qui compose au final un menu complet (une pause « trou camarguais » est aussi annoncée). Pour le glou-glou : une cuvée de Costières de Nîmes dans chacune des trois couleurs, en présence du vigneron. Et pour les nourritures spirituelles : musique, peinture, danse ou encore toreo de salon.

Un lieu « spectaculaire et inédit »

Une équipe d’une quinzaine de bénévoles, emmenée par Philippe Michel, vice-président de la Coordination et président de Col y toros, travaille sur ces Bodegas locas 2024 depuis le mois d’août. Ce sont eux qui cuisineront, sous la direction d’un chef local. Seule indiscrétion consentie sur toute cette organisation : le point d’arrivée de la déambulation. Ce sera la bodega Pablo-Romero, rue Emile-Jamais, où sera donné un spectacle flamenco qui s’inscrit dans le cadre du off du festival flamenco de Nîmes, au lendemain de sa clôture.

L’affiche de cette édition 2024, signée Eddie Pons.

« L’objectif, à travers cet événement, est de mettre en valeur tout le tissu d’accueil taurin de la ville et ses lieux particuliers, indique Roland Cecchi-Tenerini, le président de la CCTNG, une fédération de l’aficion nîmoise et départementale qui regroupe 31 clubs taurins. Bien sûr, on va encore passer par les bodegas taurines, comme Pablo-Romero. Celle des ferias, pour les faire connaître à celles et ceux qui sont pas forcément aficionados, dans un cadre différent mais aussi certaines autres, privées, qui n’ouvrent jamais leurs portes au public. Et puis cette fois, il y aura aussi une belle surprise, un lieu spectaculaire et inédit pour nous. » Cela, grâce au partenariat avec la Ville de Nîmes…

Frédéric Pastor : « La diversité et la richesse de ces lieux qui constituent notre patrimoine taurin »

« C’est la seconde année consécutive que la Ville soutient cette manifestation festive et culturelle, fait savoir Frédéric Pastor, Adjoint au Maire délégué aux Festivités, à la Tauromachie et aux Traditions locales. Dans une période calme de la temporada, elle permet de mettre en valeur l’originalité, la diversité et la richesse de ces lieux qui constituent notre patrimoine taurin. »

Afin que chacun profite de l’événement au mieux, différents horaires de départ sont proposés, toutes les 15 minutes, entre 11h30 et 13 heures. Des départs qui s’effectueront du kiosque des Costières de Nîmes, sur l’Esplanade. Attention, l’an dernier, les Bodegas locas ont affiché complet rapidement (jauge maximale : 350 participants).

Par Mathieu Lagouanère

EN SAVOIR PLUS
Bodegas locas, le dimanche 21 janvier. Tarif unique : 35 €. Inscriptions sur liste d’attente en ligne sur le site de la Coordination des clubs taurins de Nîmes et du Gard ou par téléphone au 06 11 55 65 12. Infos : bodegaslocas@cctng.fr.

Share This