L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Six Comités de quartier s’apprêtent à signer une charte pour y adhérer et rejoindre les 15 quartiers déjà participants. Objectif : veiller ensemble.

Développé en 2012 par la Ville de Nîmes dans le cadre de sa stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance, le dispositif de participation citoyenne permet aux habitants eux-mêmes d’organiser une surveillance passive de leur secteur d’habitation. Six nouveaux comités de quartiers s’apprêtent à signer une charte pour y adhérer et rejoindre les 15 quartiers déjà participants. Ce mercredi matin à l’Hôtel de Ville, la préfecture et la mairie de Nîmes leur protocole d’adhésion.

« La question de la sécurité est un enjeu majeur pour la Ville de Nîmes et l’ensemble des institutions réunies autour de la table aujourd’hui, a souligné le Maire de Nîmes Jean-Paul Fournier. Le dispositif permet aux citoyens d’être impliqués activement dans la prévention de la délinquance au sein de leur quartier. En effet, en créant un lien privilégié entre la population et les forces de l’ordre, il offre aux habitants un moyen concret d’améliorer la sécurité de leur quartier. En s’impliquant davantage dans leur quartier, les citoyens développent une cohésion et une solidarité entre eux ».

Un lien privilégié entre population et forces de l’ordre

Ce dispositif, imaginé grâce à un partenariat entre l’Etat, la police nationale, et le procureur de la République, organise la remontée et la transmission d’informations aux forces de police, par des référents volontaires du quartier. Ces personnes, sélectionnées sur des critères de citoyenneté et de respectabilité, et préalablement formées par la police nationale, ont pour mission de repérer plus facilement les comportements suspects.

Le rôle des référents n’est pas de se substituer aux forces de l’ordre mais d’assurer un degré d’attention supplémentaire permettant :

  • De lutter contre le sentiment d’insécurité
  • D’instaurer un lien entre la population et les forces de sécurité
  • De développer le principe de solidarité entre les habitants d’un même quartier.

La Ville de Nîmes équipe les axes principaux du quartier adhérant de panneaux de signalisation pour informer que le quartier fait partie du dispositif et elle fait le lien avec la police nationale qui forme les référents. L’adhésion à ce dispositif est gratuite.

A ce jour, quinze quartiers nîmois ont déjà signé les protocoles de participation citoyenne et six nouveaux quartiers souhaitent y adhérer. Les quartiers déjà membres du dispositif sont les quartiers Puech du Teil, La Cigale, Carreau de Lanes, Castanet, Alouette, Mas de Roulan, Vacquerolles, Ermitage Auberge de jeunesse, Clos d’Orville, St Césaire Mas Roman, Route d’Arles Beausoleil, Les Oliviers Route de Beaucaire, les Capitelles 1, la Placette, Villeverte.

Les six quartiers en cours d’adhésion sont les quartiers Feuchères-Ecusson, Trois Mas, Mas-de-Ville, Richelieu, Capitelles du Soleil et Montaury.

Share This