L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Les vacances ont été studieuses pour la mairie, qui gère et entretient 83 écoles maternelles et élémentaires. Quatre objectifs ont été poursuivis cet été, s’inscrivant dans une démarche de réhabilitation globale des bâtiments scolaires.

AMÉNAGEMENTS

Afin de pouvoir accueillir de nouveaux élèves, soit dans des territoires en tension due à la carte scolaire, soit pour répondre au dispositif de l’Éducation Nationale de « 24 élèves en Grande Section, CP et CE1 », le service des bâtiments scolaires a réalisé :


• La transformation d’un logement en une classe à la Tour Magne (114 875 €)
• L’aménagement de locaux ALSH en deux classes à Marie-Curie (81 318 €)
• L’accueil d’une classe dite « inclusive » de polyhandicap à Gustave-Courbet (8 000 €)

L’école de la Tour Magne bénéficie cette année de l’ouverture d’une classe supplémentaire.

SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE

Cette année, les bâtiments scolaires s’inscrivent pleinement dans le plan de sobriété énergétique en réduisant le coût énergétique dans les écoles et en améliorant le confort des usagers.
Une grande partie du budget a donc été consacrée au remplacement des menuiseries et à l’étanchéité des toitures.

Ainsi :
10 écoles ont bénéficié de travaux d’étanchéité de toiture, pour un montant total de 254 603 € (Combe des oiseaux 22.755€, Chapitre/Berlioz 23.259€, Charles-Martel maternelle 4.264€, Enclos Rey 7.993€, Saint Césaire 857€, Edgar-Tailhades 49.185€, Jean-Jacques-Rousseau 39.399€, Courbessac élémentaire 20.028€, Talabot maternelle 28.201€, André Galan 58.658€).


18 écoles ont vu leurs menuiseries remplacées, pour un montant de 941 143 € (Grézan élémentaire 53.009€, Capouchiné élémentaire 5.171€, Margueritte-Long maternelle 27.093€, Yvette-Panafieu 10.314€, La Planette 50.643€, Mont du Plan élémentaire 50.424€, Pierre-Semard 69.951€, Courbessac élémentaire 18.705€, Eau Bouillie 28.081€, Marie-Soboul 46.332€, Talabot 113.341€, Rangueil/Enclos Rey 53.373€, Lakanal 19.778€, Paul-Marcelin 126.302€, Pont de Justice 17.141€, Danièle-Casanova 92.843€, Albert-Camus 106.395€, Edouard-Vaillant élémentaire 52.241€).

Près de 40 000 € ont été consacrés à l’étanchéité de la toiture de l’école Jean-Jacques-Rousseau.
Les menuisiers étaient à pied d’œuvre à l’école Danièle-Casanova pour un montant de travaux de 92 843 €.

CONFORT DES ÉLÈVES

Pour répondre aux fortes chaleurs, la Ville de Nîmes a déjà équipé les dortoirs des maternelles et les réfectoires de la climatisation. Ces dernières années, elle a mis en place un programme de zones de refroidissement dites « zones refuges » dans la grande majorité des écoles nîmoises.
Pour certaines en revanche, soit à cause de leur configuration architecturale du cœur de ville (cour enclavée, sans végétation, cour toit-terrasse…), soit parce que les réfectoires ne sont pas localisés dans l’école et trop éloignés, ce sont d’autres espaces (salle polyvalente…) qui seront équipés de la climatisation.


Sept écoles seront équipées avant la fin de l’année 2023, pour un coût total de 108 080 € (Enclos Rey 12.479€, Jean-Jaurès maternelle 55.826€, Marie-Soboul 8.652€, Pauline-Kergomard 11.997€, La Cigale maternelle 4.901€, Rangueil 3.433€, Lakanal 10.791€).

Climatisation en salle polyvalente de l’école de la Cigale.

RÉHABILITATION DU PATRIMOINE

La réhabilitation de ses bâtiments étant une préoccupation pour la Ville, elle s’efforce chaque année d’améliorer son patrimoine scolaire.


Cet été, l’accent a été mis sur la rénovation des peintures intérieures de 13 écoles ou crèches, pour un montant de 87 114 € (Grézan élémentaire 3.510€, Delon-Soubeyran 10.750€, Mont du Plan élémentaire 6.226€, Pierre-Semard 2.910€, Eau Bouillie 5.146€, La Cigale maternelle 3.097€, Marie-Curie 1.078€, Talabot maternelle 9.320€, Mas des Gardies 1.825€, Les Alisiers 6.174€, Lakanal maternelle 4.697€, Georges-Bruguier 19.176€, Emile-Gauzy élémentaire 13.200€).

À noter : Certains de ces travaux de rafraîchissement ont été réalisés grâce à des chantiers d’insertion. La Ville participe en effet à l’insertion sociale et professionnelle d’une dizaine de personnes chaque année.

19 000 € de travaux (peinture et sanitaires) à l’école Georges-Bruguier.
De nouveaux sanitaires à l’école Enclos Rey, demandés par les parents d’élèves.
Share This