L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Des tarifs solidaires, une volonté de réduire son impact environnemental et un théâtre tourné vers les arts de la marionnette, Le Périscope présente aux Nîmois mercredi 13 septembre à 18h30 sa nouvelle saison 2023-2024. Voici un avant-goût de ce que vous réserve la scène conventionnée du quartier Gambetta.

Scène conventionnée d’intérêt national « art et création pour les arts de la marionnette et les formes animées » depuis 2019, Le Périscope imagine une nouvelle saison tournée vers les écritures actuelles et contemporaines. Sur les 28 spectacles présentés entre octobre 2023 et mai 2024, 11 sont liés à la forme animée. Voici les grandes lignes de la programmation qui sera présentée au public mercredi à 18h30 au théâtre (4 rue de la Vierge, gratuit sur réservation 04 66 76 10 56).

Des spectacles qui commencent à 19h

Une des nouveautés de cette rentrée au Périscope est d’ordre pratique. La majorité des spectacles sera présentée à 19h dans une démarche écoresponsable. « Il est indispensable de permettre au public d’utiliser les transports en commun pour se déplacer jusqu’à nous », explique Maud Paschal, la directrice. Tout sera fait que pour le public puisse arriver en bus et repartir en bus. « J’imagine le théâtre comme un endroit qui tente de répondre aux questions qui touchent notre société. Sur la question environnementale, notre théâtre essaye de faire sa petite part », continue Maud Paschal.

Le Périscope, 4 rue de la Vierge.

Des petits prix de 4€  à 16€ 

« Dans ces temps d’inflation, il ne faut pas que le public renonce à la culture. »

Maud Paschal, directrice du théâtre Le Périscope

Le Périscope s’engage également sur la question du pouvoir d’achat. « On met en place une grille tarifaire solidaire sur un principe simple : payez ce qui vous semble juste, pour vous et le théâtre », ajoute la directrice. En clair, si vous avez les moyens vous pourrez mettre le maximum dans la place de spectacle, à savoir 16€, si vous êtes très juste, vous pouvez opter pour 4€ ou 6€. Si vous êtes dans la moyenne, vous pouvez choisir le tarif de 11€. C’est vous qui décidez.

Budget du Périscope : 500 000 € 

avec des subventions de : 
État / Drac : 100 400€
Région : 85 500€
Département : 149 600€
Ville de Nîmes : 72 000€

Soutenir les compagnies

Le théâtre nîmois continue également à aider les compagnies dans leur création. Le Périscope soutiendra plus particulièrement la compagnie marseillaise Tac Tac qui présentera les 8 et 9 février « Tempête dans un verre d’eau ». Du théâtre d’objets autour de la Tempête de William Shakespeare. Des ateliers et des rencontres entre le public et les membres de la compagnie sont prévus.

« Tempête dans un verre d’eau » de la compagnie Tac Tac, jeudi 8 et vendredi 9 février. © Marie Carrignon

Focus sur les autrices

La saison s’ouvre le mardi 3 octobre avec « Le débat du cœur » qui met en scène la belle correspondance entre la comédienne et écrivaine Colette Thomas et le metteur en scène et acteur Antonin Artaud. Une pièce de la compagnie Terribilità qui souligne le talent et la force de l’écriture de Colette Thomas. Les femmes autrices sont en effet à l’honneur cette saison.
On retrouve notamment le jeudi 12 octobre « ADN, histoires de familles » de Linda Blanchet qui questionne l’identité avec la compagnie Hannah R. Notons aussi « La nuit se lève » (30 avril) de Mélissa Zehner qui traite de l’inceste ou encore « Croizades » pièce de Sandrine Roche, une histoire pour adultes écrite à partir d’un point de vue d’enfants.

« La nuit se lève » le 30 avril. © Aude marchand

+ d’infos :

Retrouvez toute la saison du Périscope en cliquant ici.
Retrouvez notre entretien vidéo avec Maud Paschal du Périscope, réalisée en mars 2023 à l’occasion de la journée de la marionnette, en cliquant ici.
Share This