L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Christophe Boissier :
« Je peux partir comblé »

LE GARDOIS DE 62 ANS 

vient de prendre sa retraite et ne connaîtra pas de rentrée scolaire ce mois-ci. Depuis 1993, il consacrait son temps à l’éducation des jeunes Nîmois dans les quartiers prioritaires. Plus qu’un métier, c’était une vocation. Directeur de l’école Georges-Bruguier au Chemin-bas-d’Avignon pendant 10 ans, il a œuvré au bien-être des élèves et a souvent dépassé ses fonctions : « Avec de la volonté et une équipe soudée, comme celle de Georges-Bruguier, on peut déplacer des montagnes », précise l’intéressé. Attaché au Chemin-bas-d’Avignon pour y avoir passé son enfance, le professeur porte un regard réaliste sur le quartier : « Au fil du temps, je l’ai vu se transformer, et le grand plan national de renouvellement urbain va continuer à l’embellir et le rendre plus agréable. C’est un quartier qui connaît la violence, le trafic et des dérives communautaristes mais c’est aussi un endroit où il fait bon vivre, plein de vie et de solidarité. » Connu du grand public pour son passage dans l’émission Envoyé Spécial de France 2 en 2021, car son école était encerclée par les dealers, Christophe a participé à une prise de conscience générale et a permis au quartier de retrouver une certaine tranquillité : « Je ne regrette pas d’avoir répondu aux journalistes : pour que les choses changent, il faut que des gens témoignent et se mouillent. Ma famille a eu peur mais je devais le faire. » À la suite de la diffusion du reportage, des grilles ont été installées par la Ville pour protéger l’école : « Les collectivités locales ont pris conscience de la gravité de la situation. La Ville a toujours porté une attention importante à ses écoles. » Pour son départ à la retraite, il a eu droit à une belle fête organisée par les parents d’élèves : « J’ai même pu récupérer la plaque de l’école. » Le désormais ex-directeur va pouvoir se concentrer sur ses activités personnelles et bénévoles ainsi que passer du temps avec ses deux petits-enfants.

Portrait Christophe Boissier
Share This