L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Tourné vers la musique classique, le festival nîmois, Les Rencontres Musicales de Nîmes, fête sa deuxième édition qui aura lieu du mardi 22 août au samedi 26 août. Une ouverture avec un concert symphonique aux Jardins de la Fontaine fait partie des nouveautés.

Orchestre

Après le succès de la première édition – qui a fait salle comble au Cloitre des Jésuites et au Grand Temple- , le festival Les Rencontres Musicales de Nîmes revient du 22 août au 26 août. Si, cette année l’événement investit le temple de l’Oratoire, une grandiose ouverture est prévue. « Grâce à l’accueil généreux de la Ville de Nîmes, où nous nous sommes sentis si vite « à la maison », notre jeune festival présentera cet été cette soirée d’ouverture (22 août) dans un nouveau format et dans un nouveau lieu emblématique : un concert symphonique dans les magnifiques Jardins de La Fontaine, où nous aurons le plaisir d’accueillir l’Orchestre National d’Auvergne placé sous la direction de Jean-Jacques Kantorow, pour un programme symphonique Mendelssohnien, suivi du Triple concerto de Beethoven », détaillent les trois musiciens  et directeurs artistiques de l’événement, Liya Petrova, Alexandre Kantorow et Aurélien Pascal.
Pour cette première soirée qui devrait accueillir entre 500 et 600 spectateurs, le festival sort donc de son format intimiste pour un concert avec 41 musiciens sur scène autour d’œuvres de Mendelssohn et Beethoven.

« La Ville s’engage aux côtés des Rencontres Musicales de Nîmes pour que ce festival puisse s’inscrire da façon pérenne dans la programmation culturelle d’été et qu’il devienne un événement incontournable pour les amoureux de musique classique. »

Sophie Roulle, Adjointe déléguée à la Culture, Présidente de la SPL Culture et Patrimoine, Présidente de la Régie Carré d’Art.

Différents thèmes

Pour le reste de sa programmation, le festival propose un savant mélange entre des œuvres de compositeurs célèbres et de compositeurs plus confidentiels. Chaque soirée a son propre thème. Pour le mercredi 23 août, la soirée évoque les péchés avec, par exemple, le Don Giovanni de Mozart mais aussi Carmen par Franz Waxman. Le concert du vendredi 25 août est aussi intéressant puisque il fera entendre des œuvres qui ont été interdites. Résonnera le Quatuor à Cordes de Dimitri Chostakovitch qui fut longtemps prohibé par l’URSS. Le public pourra entendre aussi Triophantasie du compositeur autrichien Ernst Krebnek dont la musique fut interdite par le IIIe Reich. La dernière soirée du samedi 26 août fera la part belle aux compositeurs nordiques et britanniques avec des musiques du finlandais Einojuhani Rautavaara ou des Anglais Ralph Vaughan et Edward Elgar.

La Ville accompagne financièrement le festival à hauteur de 15 000€.

Philippe Bernhard, directeur opérationnel du festival et Sophie Roulle, Adjointe déléguée à la Culture, présentent à la presse jeudi 8 juin l'événement.
Philippe Bernhard, directeur opérationnel du festival et Sophie Roulle, Adjointe déléguée à la Culture, présentent à la presse jeudi 8 juin l’événement.

Découvrez en vidéo l’ambiance du festival lors de sa première édition :

Plus d’infos :

Réservations et tarifs, cliquez ici.

Share This