L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > A VENIR > PALAIS DES CONGRÈS, C’EST PARTI !

PALAIS DES CONGRÈS, C’EST PARTI !

La construction de l’équipement, nouveau pôle d’attractivité de la Ville et projet phare du 4e mandat de Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes, est entrée dans sa phase opérationnelle depuis la fin du mois d’avril.

Il est des réalisations qui marquent une époque et renforcent la vision politique d’un mandat. Après le projet AEF (rénovation de l’axe Arènes, Esplanade, Feuchères) achevé en 2013, puis le Musée de la Romanité en 2018, la Ville de Nîmes s’apprête à donner naissance à un nouvel équipement majeur : le Palais des Congrès. Ce nouveau pôle d’attractivité de la ville, capable de développer un tourisme d’affaires jusqu’ici limité et d’offrir aux Nîmois des retombées économiques pour améliorer leur quotidien, verra le jour fin 2025. Dans son sillage, c’est tout un secteur du centre-ville qui sera modernisé, rendu aux piétons et tourné vers l’avenir. Mais, avant d’admirer ce nouvel équipement proposé par les cabinets d’architectes 3XN et Chabanne, un chantier de 30 mois est en train de se mettre en place.

Autosuffisance énergétique

Après une longue phase d’études puis de fouilles archéologiques, des travaux de géothermie ont été réalisés sur l’emprise du site en début d’année. Achevés début mai, ils ont permis la création de 16 puits, de 90 à 160 m de profondeur, qui s’ajoutent aux panneaux photovoltaïques pour réduire au maximum le coût énergétique du bâtiment. En parallèle, depuis fin avril, des travaux de terrassement sont en cours avec notamment la création des bassins de rétention (à l’arrière du foyer Albaric) pour prévenir des fortes pluies sur les zones imperméabilisées. Puis, après la Feria, c’est toute l’installation logistique du futur chantier qui se déroulera : mise en place de la base vie, préparation de l’arrivée de deux grues de chantier, à la fin de l’été. En juillet prochain devraient commencer les travaux de fondation. Puis le chantier va monter en puissance jusqu’à sa pointe, au second semestre 2024, où près de 140 ouvriers seront présents chaque jour lors du second œuvre (sols, cloisons, vitres, toitures, etc.).

30

mois de travaux

_________

56,3
M€ de budget

_________

Un prolongement de l’Écusson

Entrée sud de ce quartier en mutation, la Porte de France va subir des travaux de restauration et de valorisation pour protéger ce monument romain. À proximité, la société Sowell, filiale de la Foncière Société Invest, a racheté à la Ville deux bâtiments pour installer deux hôtels de luxe : un 5 étoiles de 80 chambres dans l’ancien Hôtel-Dieu (ex-CCI, ouverture à l’été 2024) et un 4 étoiles de 90 chambres, rue de la République, à proximité du Musée de la Romanité. 150 emplois seraient créés. Située entre le Musée de la Romanité et le futur Palais des Congrès, la chapelle Saint-Joseph, elle aussi, va être transformée pour devenir un espace culturel dédié en majorité au travail de l’artiste Claude Viallat et son mouvement Supports/Surfaces. Enfin, un projet privé de Tissot Immobilier va voir le jour, rue de l’Hôtel-Dieu, sur le site de l’ancien Vaisseau 3008. Là aussi, de lourds travaux sont à prévoir.

Tout un quartier
en mutation

_________

En parallèle de la construction du Palais des Congrès, plusieurs chantiers vont démarrer dans les prochains mois sur la zone de la Porte de France pour transformer complètement le quartier, à horizon 2025. Comme une prolongation de l’Écusson, 3 500 m2 y seront piétonnisés. La concertation publique vient de se terminer : la synthèse et son contenu seront validés au Conseil municipal de juillet. Ce secteur apaisé favorisera toutes les mobilités réduites et permettra aux commerces de capter une clientèle permanente, et non plus de transit. L’accès riverain sera maintenu grâce à des bornes mobiles.

Julien Plantier

Premier Adjoint délégué à l’Urbanisme

_________

Les travaux du Palais des Congrès démarrent enfin. Satisfait ?

Tout à fait. Même s’il a pris un peu de retard, le chantier tiendra le calendrier prévu, à savoir une livraison à l’automne 2025. Le Palais des Congrès est le projet phare du 4e mandat de Jean-Paul Fournier. Idéalement situé en cœur de ville, à proximité immédiate du Musée de la Romanité et des Arènes, il va amener un nouveau souffle à tout le secteur et accroître le rayonnement touristique de Nîmes, en complément des aménagements déjà effectués. Ses retombées économiques vont bénéficier à l’ensemble du système nîmois.

Où en est le recours déposé contre le projet ?

Les moyens juridiques sont cristallisés, c’est-à-dire que les recours ont été déposés. Toutes les pièces sont désormais entre les mains de la justice, qui devrait statuer prochainement. Notre projet est parfaitement cadré, nous sommes très sereins.

Share This