L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Ce lundi 5 juin au matin, était officialisé le lancement de la foncière commerciale ODIL initiée par la SAT (Société d’Aménagement des Territoires) et la Banque des territoires.

ODIL, Outil de Développement et d’Investissement Local, va permettre de relancer certains secteurs commerciaux en centre-ville et dans les quartiers prioritaires (Pissevin-Valdegour, Chemin Bas d’Avignon et Mas de Mingue). Même si Nîmes profite d’une bonne attractivité et d’un centre-ville marchand de qualité, certaines zones sont délaissées, le commerce de proximité étant en phase de transformation rapide et profonde, notamment en raison de la généralisation du e-commerce qui accentue la désertification des boutiques physiques. Julien Plantier, 1er Adjoint et président de la SAT, reste tout de même optimiste : « Nîmes reste un bonne élève pour les villes de la même strate, avec un taux de vacance de commerces inférieur à la moyenne et en dessous des 12,5% ».

Financement

ODIL est alimenté par des fonds émanant de la banque des territoires, de la SAT (Société d’Aménagement du Territoire, agissant pour l’Agglo et la Ville), des banques privés et la Socri, à moindre mesure, propriétaire de la Coupole.

Plus de 22 M€ d’opération d’investissement dans les 10 ans

A quoi cela sert ?

Comme près de 60 foncières initiées par les collectivités locales en France, ODIL a pour mission d’investir dans des locaux commerciaux afin de répondre au mieux aux évolutions du commerce et de recomposer les parcours marchands. La fragmentation foncière du centre-ville, aves des propriétaires différents, impacte la cohérence de l’offre commerciale, c’est là que la foncière ODIL peut intervenir avec une maitrise des emplacements stratégiques, la transformation et la requalification de locaux commerciaux adaptés à la demande des commerces, et enfin l’ajustement des conditions locatives selon les entreprises. ODIL pourra ainsi assurer le pilotage et le suivi d’un projet de commerces depuis l’acquisition foncière jusqu’à la gestion locative.

«  C’est un projet innovant pour Nîmes et même au niveau national »

Julien Plantier, 1er adjoint et président de la SAT

Qu’est-ce que la SAT ?

Créée en 1986, la Société d’Aménagement des Territoires (SAT) intervient sur le territoire de Nîmes Métropole. Société d’économie mixte historique de l’Agglomération et de la Ville de Nîmes, son rôle est, depuis près de 40 ans, d’investir pour le développement économique du territoire dans des secteurs où les financements privés font défaut. Ainsi, la SAT, de par son capital majoritairement public, investit dans des projets fonciers et immobiliers d’intérêt général avec une perspective de rentabilité. Ces investissements sur fonds propres au service du développement économique local sont réalisés en cohérence avec la volonté des décideurs locaux.

+ plus d’infos
sat-amenagement.com

Share This