L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > QUARTIERS > CENTRE > Rue Saint-Castor

Rue Saint-Castor

Cette artère étroite longe la Cathédrale du même nom et permet de rejoindre la place Belle-Croix depuis la place aux Herbes. Elle est restée très commerçante du Moyen Âge à aujourd’hui et d’illustres personnages y ont vécu.

La rue s’est appelée rue de la Draperie (dès le XIe siècle et jusqu’à la fin du XVIe) ce qui suggère un regroupement corporatif de marchands drapiers. C’est aussi un repaire de mathématiciens : Gaston Milhaud (1858-1918), également historien des sciences et philosophe, est né au n° 19, comme l’indique une plaque toujours visible sur le mur de son ancienne maison. Quant au mathématicien Gaston Darboux (1842-1917), il est né au n° 2 dans une maison accolée à la cathédrale.

La cathédrale

Consacrée en 1096, la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor a subi de nombreux remaniements au cours des siècles. La frise supérieure est considérée comme une œuvre majeure de la sculpture romane du midi de la France. Les motifs du fronton et de la corniche, feuilles d’acanthe ou tête de lion, sont inspirés de la Maison Carrée, candidate au patrimoine mondial de l’Unesco.

Depuis le début de l’année 2022, des travaux de restauration ont été engagés sur le clocher et la façade occidentale ainsi qu’une étude d’archéologie du bâti. Elle constitue une opportunité exceptionnelle d’approfondir les connaissances de ce bâtiment emblématique de la ville de Nîmes, en étudiant de près ses élévations. L’étude, qui suit l’avancement des travaux de restauration, a porté en 2022 sur la partie supérieure du clocher. Elle a notamment permis l’analyse des différentes parties de la construction, des traces d’outils sur les pierres ainsi que des marques lapidaires. Elle a également porté sur trois séries de fenêtres, exemples rares du style gothique flamboyant dans le Languedoc.

Sources : Les Rues de Nîmes d’Aimat Serre / Archives municipales / Inrap.fr

L’ANCIEN PRESBYTÈRE

_________

Ce bâtiment situé 9 rue Saint-Castor a longtemps été surnommé « la Garde de Dieu ». Le portique entouré de colonnes ioniques, savamment mises en œuvre par l’architecte Jean Mauric au XVIIe siècle, est classé monument historique depuis 1992. Il est unique en son genre dans la ville. L’influence des monuments antiques locaux, et ici plus particulièrement celle de la Maison Carrée, se perçoit avec l’emploi des frises ornées de rinceaux, ainsi que par les modillons, denticules et moulures ornées qui complètent sur cour les frises de rinceaux. À partir de 1746, cette propriété municipale est louée à l’Église comme presbytère de la paroisse St-Castor. En 2022, le bâtiment a été vendu pour être rénové et accueillir dix logements neufs dans les prochaines années.

LE SHOP

Jonathan Masson, Nîmois de 39 ans, a ouvert cette boutique de prêt-à-porter homme en 2006 devenue une institution pour les amoureux de street-wear chic : « Marie s’occupe de notre deuxième magasin qui se trouve juste à côté et qui rassemble des pièces de saison. » Le Shop est aujourd’hui le porte-étendard de cette petite rue très dynamique : « On y retrouve des commerces variés, des petits nouveaux aux incontournables comme Café Nadal. C’est une rue historique : il suffit de lever les yeux pour se rendre compte de la richesse de notre patrimoine. On a la chance de travailler dans un écrin magnifique.»
leshopnimes.fr
04 66 23 89 27

COUTELLERIE DOMINGO

Jérôme Domingo, 52 ans, est un artisan amoureux de sa ville. Seul coutelier de Nîmes, il a repris ce commerce en 2010 : « Cette boutique historique date de 1920, j’y venais enfant. Le bâti date de 1540, il a longtemps abrité une boucherie dès le Moyen Âge. » On pourrait croire que ce savoir-faire se perd et que le couteau reste un objet purement pratique mais il n’en est rien : « Il y a un regain pour les couteaux de collection avec des matériaux précieux. » Chaque année, à l’occasion de la Feria des Vendanges, Jérôme crée l’événement : « J’ai lancé la Castorade. Je confectionne un couteau exceptionnel en corne de taureau ou en plume de flamant rose que je vends ensuite aux enchères. Les bénéfices de la vente reviennent à l’association Music Passion Parkinson. »
coutelleriedomingo.com
04 66 67 01 28

MAISON D’HôTE DU MAS D’ESCATTES

Vincent Druart, 31 ans, a repris les rênes de cette horlogerie en 2021 et souhaite en faire un lieu de vie à part entière : « Je propose des révisions et des changements de pièces sur les montres. J’ai aussi développé la vente de montres anciennes des années 60-70 et de miniatures de voitures de collection. À partir du 7 mars, j’accueille une exposition d’un artiste cubain dans ma boutique. » Le nouvel arrivant est tombé sous le charme de Nîmes et de son patrimoine : « Je suis agréablement surpris par cette ville qui transpire l’Histoire. Ma boutique est encastrée dans la cathédrale : lorsque je travaille il m’arrive d’entendre les orgues, c’est très agréable. »
horlogerie-du-centre-de-nimes-webnode.fr
06 73 66 95 20

Share This