L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > À L’AFFICHE > PLEINS FEUX SUR LE CINÉMA BRITANNIQUE

Save the Cinema (2022) de Sarah Sugarman

Pleins feux

sur le cinéma britannique

Pleins feux sur le cinéma britannique

Du 17 au 26 mars, le Festival des Écrans britanniques, avec le soutien de la Ville, installe ses projecteurs à Carré d’Art, au Sémaphore et au lycée Alphonse Daudet pour une 26e édition emplie d’hommages, de découvertes et d’actualités.

De l’écrit à l’écran

Après le facétieux Terry Gilliam qui a enchanté le 25e festival l’an dernier, c’est une autre personnalité tout aussi flamboyante de la culture britannique que va pouvoir découvrir le public nîmois : l’écrivain écossais Irvine Welsh, mondialement connu pour ses romans subversifs. Son œuvre est étroitement liée au cinéma et plusieurs de ses romans ont été adaptés au 7e art. Il est notamment reconnu pour son travail avec le réalisateur Danny Boyle pour Trainspotting (1996) et Trainspotting 2 (2017), projetés pendant le festival.

Trainspotting (1996) de Danny Boyle

De l’écrit à l’écran

Après le facétieux Terry Gilliam qui a enchanté le 25e festival l’an dernier, c’est une autre personnalité tout aussi flamboyante de la culture britannique que va pouvoir découvrir le public nîmois : l’écrivain écossais Irvine Welsh, mondialement connu pour ses romans subversifs. Son œuvre est étroitement liée au cinéma et plusieurs de ses romans ont été adaptés au 7e art. Il est notamment reconnu pour son travail avec le réalisateur Danny Boyle pour Trainspotting (1996) et Trainspotting 2 (2017), projetés pendant le festival.

Hollywood sur la Tamise

À plusieurs reprises dans son histoire, le cinéma britannique a tenté de rivaliser avec Hollywood en se lançant dans des productions coûteuses et artistiquement spectaculaires, visant à séduire un public mondial. Ce sont plusieurs de ces réalisations que l’association a voulu faire redécouvrir, sur très grand écran, avec une sélection de cinq films, superbement restaurés : The Jungle Book (1942) d’Alexandre Korda, Le voleur de Bagdad (1940) de Ludwig Berger, Michael Powell et Tim Whelan, Les chariots de feu (1981) de Hugh Hudson, La déchirure (1984) et Mission (1986) de Roland Joffé.

3 hommages

Un premier hommage sera rendu à Karel Reisz, grand réalisateur, producteur et théoricien du cinéma britannique. Il fut l’un des animateurs du Free cinema (littéralement « cinéma libre »), courant cinématographique novateur et contestataire qui se développe dans les années 50 et 60. Parmi ses plus grands succès, les documentaires Momma Don’t Allow (1955), We Are the Lambeth Boys (1958) et le film culte Samedi soir, dimanche matin (1960). Hommage également au grand maître du suspense, Alfred Hitchcock. À l’occasion de la présentation du film My Name is Hitchcock de Mark Cousins, le public appréciera une rétrospective de plusieurs films issue de sa période britannique (1929 à 1940), avant que les sirènes des États-Unis ne l’attirent irrémédiablement (il obtiendra la nationalité américaine en 1955) : Meurtre (1930), Les 39 marches (1935), Young and Innocent (1937), Une femme disparaît (1938), Correspondant 17 (1940), Les amants du Capricorne (1949), L’homme qui en savait trop (1956). Parallèlement à un brillant parcours au théâtre, Stephen Poliakoff a entamé une carrière fructueuse en écrivant pour la télévision britannique et en travaillant avec des réalisateurs de premier plan tels que Michael Apted, Stephen Frears et Peter Hall.

Le festival sous-titrera plusieurs de ses films et une mini-série pour proposer un aperçu inédit en France d’une œuvre remarquable : Caught on a Train (1980), Shooting the Past (1999), The Lost Prince (2003), Gideon’s Daughter (2006), Glorious’39 (2009).

FRUCTUEUX PARTENARIATS

_________

L’association des Écrans britanniques a fait appel aux élèves de l’École des Beaux-Arts de Nîmes pour la réalisation de son affiche. Le Conservatoire de la Ville s’investit également pour l’incontournable ciné-concert où élèves et enseignants mettront en musique des courts-métrages inédits, dont un réalisé par la section cinéma du lycée Philippe Lamour. Une mise en commun des compétences et des talents pour des élèves qui se destinent aux métiers du cinéma et qui peuvent ainsi appréhender toute la complexité d’une œuvre cinématographique.


EN SAVOIR PLUS
Programme complet sur ecransbritanniques.fr,
cinema-semaphore.fr et nimes.fr

Share This