L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Le 8 mars est marqué par la journée internationale des droits des femmes. Durant tout le mois, retrouvez des conférences, des ateliers, des projections et bien d’autres animations dans différents lieux de la ville de Nîmes.

« Parce que les droits des femmes doivent être respectés au quotidien et pas seulement en cette journée dédiée, le mois de mars sera l’occasion de présenter des actions sur la thématique. Notre volonté est de sensibiliser et d’intéresser l’ensemble des publics à travers  des activités parfois décalées et ouvertes à tous. Nous remercions l’ensemble des établissements et partenaires engagés dans cette démarche», explique Mylène Mouton, Conseillère déléguée aux Droits des femmes, à l’égalité, à la lutte contre les discriminations et à l’aide aux victimes.

DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES
L’intérêt pour cette thématique va croissant chaque année dans les quartiers prioritaires, qui multiplient des animations et actions co-animées par les centres sociaux culturels et sportifs municipaux et les acteurs et associations du territoire. Parmi ces temps forts, des spectacles, débats, sensibilisation des plus jeunes à la notion de consentement sont en particulier au programme à Pissevin et Valdegour. Dès le 8 mars, la Médiathèque Marc Bernard s’empare du sujet et cible tous les membres de la famille, jusqu’aux plus jeunes, car apprendre à situer son consentement est une notion à développer dès l’enfance : café parents, coin tous petits ou projection de court métrage à partir de 8 ans suivi d’un débat et théâtre d’impro sont proposés, tandis qu’un stand des Mille Couleurs sera présent sur le marché de Pissevin et que le CACN commencera à effectuer des micro-trottoirs sur ce sujet et continuera tout le mois.

Le 9 mars, le Pôle santé de la ville sensibilise des femmes du quartier aux femmes romaines actives pour les droits des femmes, l’Espace de la Route d’Arles accueille quant à lui des ateliers bien-être et photolangage. Puis le 10, c’est l’Espace Vergnole qui reçoit de 9h à 16h les familles avec coins jeux enfants et informations avec le CODES 30, débats mouvants, une journée intense également marquée par le démarrage de l’exposition « Un jour, un portrait », saison 2 (la première étant visible à l’espace Diderot), et qui affichera chaque jour de ce mois de mars un nouveau portrait d’un acteur du quartier mobilisé sur la condition féminine. Le 10 également, les associations Tel Quel Théâtre et ADPS accueillent leur public sur ce thème.

Le 13 mars, le centre Simone Veil accueille la conférence gesticulée « Sans oui c’est non » créée par les Culottées du bocal, sur le thème du consentement et de la culture du viol et l’Espace Léon Vergnole un atelier théâtre avec l’artiste Faustine. Le 20 mars, ça se passe chez PASEO avec exposition et film/débat sur la charge mentale. Enfin, dans le cadre du projet « Elles et Ils », Libr’Air programme trois expositions contre les stéréotypes de genre dans la littérature jeunesse, auxquelles sont invitées les classes le 29 mars à la Médiathèque Marc Bernard et le 15 mars à Jean d’Ormesson.
+ d’infos : Accueil – Pst-pissevin-nimes

Les autres quartiers ne sont pas en reste : cette semaine, le centre social Emile Jourdan organise ateliers de beauté et invite les femmes à un stage de self défense. Du 7 au 10 mars, le centre Jean Paulhan et l’association La Pléiade proposent une sortie ou des ateliers à thème et le centre André Malraux une journée dédiée avec ateliers et projection du film Papicha le 9 mars.

SCIENCE AU FEMININ
Les Elles de la Science reviennent au Museum d’Histoire Naturelle, du 9 au 11 mars, pour promouvoir la culture scientifique auprès des jeunes filles et permettre à ces dernières d’opter pour des carrières scientifiques. Si les jeudis et vendredis sont réservés à l’accueil de classes, le grand public est attendu samedi de 13h à 18h au 13 boulevard Amiral Courbet. Escape Game, pôle ludique et rencontre avec des professionnelles de la science chercheures, ingénieures ou techniciennes. L’entrée est libre pour toutes et pour tous.

AU MUSEE DE LA ROMANITE
L’équipement culturel accompagne activement ces journées par un programme de visites guidées, conférences et lectures autour de la condition féminine à l’antiquité et de la figure de la sorcière, plus moderne que l’on ne le pense. Comment Circé devint magicienne; figures de sorcières dans l’art; sorcières et chats noirs dans l’histoire de l’art, la condition féminine sous l’Antiquité; déesses, au delà du genre, l’Antiquité au féminin… les 8, 12,15, 18 et 26 mars, avec pour complément pour les plus jeunes des lectures « Raconte moi les sorcières » du 8 au 15 mars. Cycle autour des sorcières annulé.

AU THEATRE LIGER
Tartuffe : quand les femmes prennent le pouvoir est une pièce programmée par le théâtre municipal Christian Liger le 17 mars à 20h avec les ATP pour souligner l’acuité et le modernisme du regard de Molière sur la condition des femmes.
+ d’infos : Ville de Nîmes – Théâtre Christian Liger (nimes.fr)
Réservation : 04 66 67 63 03 / theatreatp@wanadoo.fr

OFFICE DES SENIORS
Atelier créatif et karaoké sont de la partie pour cette journée animée ce 8 mars, à l’Office des seniors situé au Pôle Castelnau.
+ d’infos : Ville de Nîmes – Seniors (nimes.fr)

COURS D’AIKIDO GRATUITS
La section aïkido judo-club du Gard met en place un concept original pour honorer la journée mondiale des droits des femmes et en élargissant cet hommage en offrant gratuitement des cours de cet art martial japonais aux femmes, à toutes les femmes, jeunes ou plus âgées, pendant tout le mois de mars au Judo-Club du Gard. Marcel Bienvenu, l’un des enseignants d’aïkido, et initiateur de ce projet ne cherche pas à décerner des ceintures noires à toutes nouvelles participantes mais leur enseignera la confiance en soi, et améliorera l’état de santé en général. En effet, l’aïkido sollicite la ceinture abdominale, les muscles des fessiers et favorise également l’assouplissement articulaire et musculaire et par conséquent améliore les muscles dorsaux afin de prévenir des douleurs au dorsales. Il n’est pas indispensable de porter le kimono, un survêtement suffit.

Les lundi, mercredis et vendredis de 19 h 30 à 21 heures, jusqu’au 31 mars
Téléphone : 06 34 65 24 66 Des cours enfants moins de 7 ans et plus de 7 ans sont également proposés les mercredis après-midi.
34 rue de Beaucaire à Nîmes

Retrouvez tout le programme sur nimes.fr

Share This