L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Face au mouvement de grève contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, la Ville anticipe la fermeture ou la réorganisation de plusieurs de ses services, mardi 7 mars.

EDUCATION
Sur les 83 écoles que compte la Ville, 58 nécessiteront la mise en place d’un Service Minimum d’Accueil (SMA), assuré par les services de la Ville dès lors que le taux de grévistes enseignants est supérieur à 25 %. Cet accueil des élèves, uniquement pour les enfants de parents sans solution de garde se fera normalement, de 7h30 à 18h30 avec un périscolaire le matin et le soir, et un déjeuner en cantine. Sur le temps scolaire, si les cours ne sont pas assurés par l’enseignant, ce sont les ALAé qui prendront le relais et proposeront des animations.

Alors que 18 établissements fonctionneront normalement, 4 écoles verront leurs services périscolaires totalement suspendus (pas d’accueil, matin, ni soir, pas de restauration et pas de service minimum d’accueil) : les élémentaires Armand Barbès et Charles Martel, la maternelle Danièle Casanova, et la primaire André Galan. 3 écoles devraient être totalement fermées par les services de l’Education Nationale faute d’enseignants : l’élémentaire Léo Rousson et les maternelles Pauline Kergomard et Charles Martel.

« Les familles concernées par des dysfonctionnements ont été averties en amont par sms comme à chaque fois. J’appelle les parents à prendre leurs précautions pour cette journée exceptionnelle », explique Véronique Gardeur-Bancel, Adjointe déléguée à l’éducation.


CRECHES
La crèche des Amelliers sera fermée toute la journée, celle des Grillons bénéficiera d’un accueil minimum mis en place par la Ville. La crèche Delon Soubeyran devra fermer deux sections et n’assurera pas de service l’après-midi. A Eugénie Cotton, la section des moyens sera fermée. Les Alisiers fonctionneront normalement.

Share This