L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > DÉCOUVERTE > Visite du stade des Antonins

VISITE DU

STADE DES ANTONINS

Découvrez les coulisses de ce stade provisoire sorti de terre en à peine six mois.

Homologué par la Préfecture du Gard et la Commission des compétitions de la Ligue de Football Professionnel, le Stade des Antonins accueille depuis le 26 décembre les matchs du Nîmes Olympique en Ligue 2. C’est dans ce stade provisoire, situé à la ZAC Mas de Vignoles, que NO jouera au moins jusqu’en 2025, en attendant la création du nouveau stade des Costières.

Gladiators

C’est dans la tribune Sud que sont installés, notamment, les supporters du Nîmes Olympique, les Gladiators. Elle a une capacité d’environ 1 300 places. Ici, les supporters lors du match face à Metz le 10 janvier.

Tribune Est

Situé entre Cap Costières et la route de Générac, le stade des Antonins est entièrement démontable. Il dispose d’une capacité de 7 600 places. Repérable à ses sièges rouges et blancs, qui forment le chiffre 1937, date de création du club, la tribune Est est la plus grande du stade avec 3 164 places.

LA FUTURE HALLE DES SPORTS

_________

Conçue par l’agence nîmoise A+ Architecture, elle sera implantée à côté du stade des Antonins et ses travaux vont commencer en mars. « La quasi-totalité des marchés sont en cours d’attribution. Notre objectif est une ouverture en 2024. C’est un projet qui va permettre de proposer aux associations et aux disciplines sportives un nouveau bâtiment performant et accueillant », précise Julien Plantier, Premier Adjoint délégué à l’urbanisme.

©Simon Gosselin

Vestiaires

Banquettes rouges et meubles en bois siglés du crocodile du NO ; les vestiaires du stade des Antonins sont plus grands que ceux du Stade des Costières.

Espace VIP

Un bâtiment en dur existe tout de même derrière la tribune Ouest qui regroupe vestiaires, espaces presse et partenaires. On y trouve aussi une grande salle de réception.

LA FUTURE HALLE DES SPORTS

_________

Conçue par l’agence nîmoise A+ Architecture, elle sera implantée à côté du stade des Antonins et ses travaux vont commencer en mars. « La quasi-totalité des marchés sont en cours d’attribution. Notre objectif est une ouverture en 2024. C’est un projet qui va permettre de proposer aux associations et aux disciplines sportives un nouveau bâtiment performant et accueillant », précise Julien Plantier, Premier Adjoint délégué à l’urbanisme.

©Simon Gosselin

Julien Plantier

Premier adjoint délégué à l’urbanisme

_________

Comment trouvez-vous ce nouvel équipement ?

C’est un stade, certes temporaire, mais qui va fonctionner quelques saisons. Il fallait donc une construction de très bonne facture répondant aux hautes exigences de la Fédération et de la Ligue de Football. C’est le cas avec ce stade des Antonins. Un équipement d’autant plus remarquable qu’il a été construit en quelques semaines par des entreprises venant du bassin local. C’était un engagement du porteur de projet, Rani Assaf, Président du Nîmes Olympique. On s’en félicite.

Lors du premier match, des centaines de supporters n’ont pas pu rentrer à l’heure, bloqués dehors…

C’était le premier match, il fallait essuyer les plâtres. Rappelons que ce stade a le mérite de faire jouer Nîmes Olympique à Nîmes pendant l’intégralité des travaux des Costières. On évite de délocaliser le club sur une autre commune, ce qui est très appréciable.

Le grand projet reste la construction du nouveau stade des Costières. La Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC) a émis un avis défavorable avec revoyure contre son volet commercial. Quelle est la position de la Ville ?

C’est un projet d’envergure d’initiative privée que la Ville accompagne. Un projet qui comprend notamment un nouveau quartier, amenant donc questions et inquiétudes légitimes. Cette décision de la CNAC va obliger le porteur du projet à préciser et à affiner ses intentions notamment sur la question des commerces de proximité. C’est une bonne chose.

Share This