L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > TRIBUNES POLITIQUES > TRIBUNES POLITIQUES de janvier 2023

TRIBUNEs POLITIQUES de février 2023

Février 2023

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

L’INSEE a publié une étude en janvier, qui montre que notre ville fait partie des villes où les inégalités entre les habitants se sont le plus renforcées, à travers une ségrégation spatiale plus forte, et des inégalités de revenus qui s’accroissent.
Pour nous, ces faits résultent entre autres d’une politique municipale qui favorise des logements dits « de standing » réservés à une catégorie de la population seulement. De nombreux nîmois peinent à trouver à se loger dignement, alors que notre ville accuse un retard dans la construction de logements à loyers modérés.
On peut trouver là l’origine des résultats d’une autre étude de l’INSEE parue en décembre dernier, montrant que Nîmes avait perdu 3 000 habitants entre 2014 et 2019. Pour l’Insee, « l’attractivité [de Nîmes] recule fortement ». Pour une ville qui a construit l’essentiel de sa politique sur cette notion, c’est très décevant…
Une politique du tout-tourisme et de la promotion immobilière spéculative ne favorise ni la création suffisante d’emplois, ni la qualité de vie pour tous. Cela conduit à ce qu’une partie de la population soit contrainte de quitter la ville, à défaut de pouvoir y vivre.
À rebours de ces logiques, il est urgent de penser à Nîmes une politique pour l’ensemble de ses habitants, dans tous les aspects de l’action municipale.
V. Bouget, J. Menut, C. Giacometti, B. Ferrier, S. Fayet, C. Bastid,
M. Bernède, P-E. Détrez
elus.ncg@orange.com

Les Progressistes

Le contrat de sécurité intégré proposé par l’État permet une collaboration étroite entre toutes les forces de police qu’elles soient locales ou nationales. Au-delà de moyens supplémentaires et mieux coordonnés, sa signature poserait les bases d’une collaboration pérenne et évolutive capable de s’adapter au contexte nîmois. Les efforts et les investissements déjà réalisés notamment en vidéoprotection ainsi que l’augmentation des effectifs de la police municipale, ne peuvent porter leurs fruits qu’à condition de conclure ce partenariat avec l’État. L’ampleur du problème nîmois, son et sa gravité l’exigent. L’État investit et s’investit sur notre territoire, entre l’ANRU, la base de la sécurité civile, les 84 postes de policiers nationaux créés en cinq ans, l’arrivée déjà prévue d’une unité de force mobile et la création d’une future police des transports, le Gard en général et Nîmes en particulier ne sont pas laissés pour compte. Dès la prochaine visite du Ministre de l’Intérieur, il faut juste qu’un dialogue apaisé soit renoué et le contrat signé.
Les Progressistes

Les élus du Rassemblement national

Nîmoises, Nîmois,

Depuis depuis 2014 vos élus RN sont toujours présents et ne cessent de vous défendre.

Pourtant, la presse locale (et en particulier Midi Libre), évite copieusement de relayer nos interventions sur des sujets pourtant importants, comme le budget de la ville.
Les interventions de la gauche sont en revanche relayées…

Face à ce journalisme (ou militantisme ?), suivez-nous sur www.rnnimes.fr

Rassurez-vous cette attitude partisane de la presse ne fait que nous motiver davantage !
Laurence GARDET
Présidente du groupe des élus RN à Nîmes

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Plein phare sur la cité des Antonin !

Jean-Paul Fournier et le groupe de la Majorité Municipale sont très fiers du positionnement de la ville dans le classement établi par le quotidien américain le New York Times, des destinations à visiter en 2023. Cela récompense l’implication de l’équipe municipale notamment de Xavier Douais, Adjoint au Maire délégué au Tourisme sur les dossiers pour faire rayonner l’art de vivre à la nîmoise, le patrimoine et l’architecture de Nîmes.

Cette mise en lumière s’est accompagnée d’une publication, sur le site du Routard d’un article sur la Ville de Nîmes démontrant encore une fois l’attractivité de la cité.

Ce mois de janvier a également été consacré au festival de Flamenco et au tournoi international de tir à l’arc, sans oublier le festival de la Biographie, qui prouvent encore une fois, que la Ville de Nîmes est une capitale de la culture et du sport grâce à l’implication de l’équipe municipale et d’élus comme Sophie Roulle, Adjointe au Maire déléguée à la Culture, et de Nicolas Rainville, Adjoint au Maire délégué aux Sports.

De plus, Frédéric Pastor, Sophie Roulle et Valentine Wolber, Adjoints au Maire ont présenté la nouvelle édition des Journées romaines de Nîmes, dont l’événement se tiendra aux arènes avec une reconstitution autour de la figure de Vercingétorix. Les 6, 7 et 8 mai prochains les Nîmois et les visiteurs vont pouvoir vivre à l’heure romaine et gauloise durant 3 jours.

En matière de sécurité, tous les partenaires impliqués dans la Prévention de la délinquance (Etat, Justice, Département, Education nationale, Polices Municipale et Nationale…) ont été réunis en présence de Mme la Préfète et de M. le Maire, ainsi que Richard Schieven, Adjoint à la Sécurité publique, pour évoquer le bilan positif du Contrat local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance. Parallèlement, une nouvelle convention triennale 2023-2025 a été signée pour coordonner l’action de la police municipale et de la police nationale.

Pour ce mois de février, la grande braderie et le Nîmes Urban Trail vont faire vivre le cœur de ville, en réunissant les Nîmois dans des événements populaires et incontournables de notre cité.

Jean-Paul Fournier et le groupe de la Majorité Municipale vous promettent de nouveau en 2023, une année remplie de succès, de festivités, d’actions fortes pour les habitants, permettant à Nîmes de continuer à être une ville où il fait bon vivre.
Groupe Majorité municipale

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

L’INSEE a publié une étude en janvier, qui montre que notre ville fait partie des villes où les inégalités entre les habitants se sont le plus renforcées, à travers une ségrégation spatiale plus forte, et des inégalités de revenus qui s’accroissent.
Pour nous, ces faits résultent entre autres d’une politique municipale qui favorise des logements dits « de standing » réservés à une catégorie de la population seulement. De nombreux nîmois peinent à trouver à se loger dignement, alors que notre ville accuse un retard dans la construction de logements à loyers modérés.
On peut trouver là l’origine des résultats d’une autre étude de l’INSEE parue en décembre dernier, montrant que Nîmes avait perdu 3 000 habitants entre 2014 et 2019. Pour l’Insee, « l’attractivité [de Nîmes] recule fortement ». Pour une ville qui a construit l’essentiel de sa politique sur cette notion, c’est très décevant…
Une politique du tout-tourisme et de la promotion immobilière spéculative ne favorise ni la création suffisante d’emplois, ni la qualité de vie pour tous. Cela conduit à ce qu’une partie de la population soit contrainte de quitter la ville, à défaut de pouvoir y vivre.
À rebours de ces logiques, il est urgent de penser à Nîmes une politique pour l’ensemble de ses habitants, dans tous les aspects de l’action municipale.
V. Bouget, J. Menut, C. Giacometti, B. Ferrier, S. Fayet, C. Bastid,
M. Bernède, P-E. Détrez
elus.ncg@orange.com

Les Progressistes

Le contrat de sécurité intégré proposé par l’État permet une collaboration étroite entre toutes les forces de police qu’elles soient locales ou nationales. Au-delà de moyens supplémentaires et mieux coordonnés, sa signature poserait les bases d’une collaboration pérenne et évolutive capable de s’adapter au contexte nîmois. Les efforts et les investissements déjà réalisés notamment en vidéoprotection ainsi que l’augmentation des effectifs de la police municipale, ne peuvent porter leurs fruits qu’à condition de conclure ce partenariat avec l’État. L’ampleur du problème nîmois, son et sa gravité l’exigent. L’État investit et s’investit sur notre territoire, entre l’ANRU, la base de la sécurité civile, les 84 postes de policiers nationaux créés en cinq ans, l’arrivée déjà prévue d’une unité de force mobile et la création d’une future police des transports, le Gard en général et Nîmes en particulier ne sont pas laissés pour compte. Dès la prochaine visite du Ministre de l’Intérieur, il faut juste qu’un dialogue apaisé soit renoué et le contrat signé.
Les Progressistes

Les élus du Rassemblement national

Nîmoises, Nîmois,

Depuis depuis 2014 vos élus RN sont toujours présents et ne cessent de vous défendre.

Pourtant, la presse locale (et en particulier Midi Libre), évite copieusement de relayer nos interventions sur des sujets pourtant importants, comme le budget de la ville.
Les interventions de la gauche sont en revanche relayées…

Face à ce journalisme (ou militantisme ?), suivez-nous sur www.rnnimes.fr

Rassurez-vous cette attitude partisane de la presse ne fait que nous motiver davantage !
Laurence GARDET
Présidente du groupe des élus RN à Nîmes

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Plein phare sur la cité des Antonin !

Jean-Paul Fournier et le groupe de la Majorité Municipale sont très fiers du positionnement de la ville dans le classement établi par le quotidien américain le New York Times, des destinations à visiter en 2023. Cela récompense l’implication de l’équipe municipale notamment de Xavier Douais, Adjoint au Maire délégué au Tourisme sur les dossiers pour faire rayonner l’art de vivre à la nîmoise, le patrimoine et l’architecture de Nîmes.

Cette mise en lumière s’est accompagnée d’une publication, sur le site du Routard d’un article sur la Ville de Nîmes démontrant encore une fois l’attractivité de la cité.

Ce mois de janvier a également été consacré au festival de Flamenco et au tournoi international de tir à l’arc, sans oublier le festival de la Biographie, qui prouvent encore une fois, que la Ville de Nîmes est une capitale de la culture et du sport grâce à l’implication de l’équipe municipale et d’élus comme Sophie Roulle, Adjointe au Maire déléguée à la Culture, et de Nicolas Rainville, Adjoint au Maire délégué aux Sports.

De plus, Frédéric Pastor, Sophie Roulle et Valentine Wolber, Adjoints au Maire ont présenté la nouvelle édition des Journées romaines de Nîmes, dont l’événement se tiendra aux arènes avec une reconstitution autour de la figure de Vercingétorix. Les 6, 7 et 8 mai prochains les Nîmois et les visiteurs vont pouvoir vivre à l’heure romaine et gauloise durant 3 jours.

En matière de sécurité, tous les partenaires impliqués dans la Prévention de la délinquance (Etat, Justice, Département, Education nationale, Polices Municipale et Nationale…) ont été réunis en présence de Mme la Préfète et de M. le Maire, ainsi que Richard Schieven, Adjoint à la Sécurité publique, pour évoquer le bilan positif du Contrat local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance. Parallèlement, une nouvelle convention triennale 2023-2025 a été signée pour coordonner l’action de la police municipale et de la police nationale.

Pour ce mois de février, la grande braderie et le Nîmes Urban Trail vont faire vivre le cœur de ville, en réunissant les Nîmois dans des événements populaires et incontournables de notre cité.

Jean-Paul Fournier et le groupe de la Majorité Municipale vous promettent de nouveau en 2023, une année remplie de succès, de festivités, d’actions fortes pour les habitants, permettant à Nîmes de continuer à être une ville où il fait bon vivre.
Groupe Majorité municipale

Retrouvez l’espace d’expression des groupes politiques du Conseil Municipal sur nimes.fr
Share This