L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Ce jeudi 9 février a eu lieu la séance d’installation du Conseil des Ainés. Composée de 26 conseillers volontaires de plus de 62 ans, cette instance a pour mission de favoriser l’adaptation du territoire au vieillissement de la population.

Volontaires

Créé en juillet, le Conseil Communal des Ainés vise à mieux associer les seniors à la vie et aux décisions de la cité. Après une phase de recrutement, l’Assemblée, composée de 26 conseillers volontaires (15 femmes et 11 hommes) en place jusqu’à 2026 et la fin de la mandature actuelle, s’est officiellement installée ce jeudi 9 février.
« C’est une bonne initiative de la part de la Ville. Les séniors ont de l’expérience, ils ont des idées, il faut qu’ils soient associés à la vie de Nîmes », témoigne Laure, 71 ans, auxiliaire de vie à la retraite, riveraine du quartier Pissevin et qui siège au Conseil.

« Par ce Conseil, nos ainés participent activement à la construction de l’avenir de Nîmes. »

Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes.

Sélectionnés sur la base du volontariat; les conseillers sont tous Nîmois, représentent tous les quartiers de la ville et travailleront tout au long de leur mandat sur 6 thématiques prédéfinies :

  • Accès à la culture et aux loisirs
  • Information, appréhension des nouveaux modes de communication et numérique
  • Lien social, solidarité, « bien vivre ensemble »
  • Prévention, sécurité, tranquillité
  • Participation citoyenne, bénévolat
  • Cadre de vie, autonomie et services de soins

« La mise en place du Conseil Communal des Ainés, qui était un engagement de Jean-Paul Fournier, est une belle façon de faire émerger la parole citoyenne.« 

Marie-Chantal Barbusse, Adjointe délégué à l’action sociale.
L’Assemblée est composée de 26 conseillers volontaires (15 femmes et 11 hommes) en place jusqu’à 2026

Projet concret

Un designer social du Centre Communal d’Action Sociale de Nîmes (CCAS) est mobilisé pour accompagner les conseillers, afin de concevoir et animer les différents de temps de travail. Il s’agit d’ateliers collectifs ludiques, qui auront par exemple vocation à fournir une photographie actuelle des problématiques rencontrées par les seniors, mais aussi leur vision idéale de chaque sujet traité, ou les idées qui peuvent aider à résoudre ces problèmes. « Concrètement, chaque proposition des membres du Conseil sera écoutée, leurs remarques seront remontées aux services de la Ville et une réponse sera donnée« , explique Evan Hamaïde, designer au CCAS.

Pour la première année, un sujet sera exceptionnellement proposé : participer à la conception d’un nouvel habitat inclusif sur Nîmes. Il s’agit d’un nouvel habitat collectif, adapté au maintien à domicile, notamment destiné aux personnes en perte d’autonomie. La mission des conseillers sera d’accompagner le CCAS à établir un cahier des charges pour aider aux choix du bâti le plus pertinent pour ce projet.

« Les aînés bénéficient d’un regard particulier sur la Ville et jouissent par leur expérience d’une réelle légitimité à s’exprimer et débattre autour des problématiques qu’ils rencontrent. Nous sommes ravis d’introniser cette instance participative qui va réfléchir à la façon de favoriser l’adaptation du territoire au vieillissement de la population. »

Catherine Jehanno, Conseillère déléguée aux Ainés.
Share This