L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Livrées cet été, la restructuration et l’extension du site nîmois de la Faculté de médecine Montpellier-Nîmes ont été inaugurées ce mercredi 8 février, confirmant les atouts et le développement du campus santé de Nîmes.

Tous unis pour un campus de qualité

Bien que fonctionnelles depuis la rentrée de septembre 2022, la nouvelle extension de l’antenne nîmoise de médecine et la restructuration de son bâtiment d’origine, édifié en 1972, étaient inaugurés de concert ce mercredi par tous les acteurs du territoire. Sur le site de Carémeau en pleine expansion, l’UFR de médecine accueille désormais 2200 étudiants par an et se devait de proposer à ces derniers, dans les meilleures conditions et au moyen des dernières technologies, des équipements innovants et de qualité. Représentants de la Faculté, du CHU, de l’Etat mais aussi de la Ville (qui a contribué au financement pour 817 000 €), de l’Agglomération et de la Région, se sont félicités de cette opération réussie grâce à leurs contributions et collaboration.

Dévoilement de la plaque qui acte  la restructuration et l’extension du site nîmois de la Faculté de médecine Montpellier-Nîmes
Dévoilement de la plaque qui acte cette nouvelle étape de l’histoire de l’établissement

Former, soigner, chercher

9,62 M € ont été ainsi investis durant plusieurs années de travaux. Amphithéâtre, salles de cours, espace de vie : tout a été pensé pour le bien-être des étudiants, enseignants, et personnels administratifs. Avec le CHU de Nîmes qui cultive des liens historiques avec le site nîmois de la faculté de médecine, ainsi que l’installation de l’IFMS depuis septembre 2021, le campus hospitalo-universitaire rassemble sur un même site la formation, le soin et la recherche. Cette synergie entre étudiants de santé issus de différentes formations est un atout pour les professionnels de demain et constitue les conditions d’un campus de santé efficient où théorie, pratique et échanges entre disciplines favorisent l’excellence.

Plateaux de simulation, numérique et laboratoire d’anatomie

Seule faculté de médecine en France à être positionnée sur 2 sites, la Faculté de médecine de Nïmes se voit dotée à Nîmes d’installations de pointe pour pratiquer les actes de médecine non pas sur de vrais patients mais sur des mannequins haute fidélité, à travers dix plateaux techniques reproduisant les conditions réelles d’un bloc opératoire, d’une salle d’accouchement etc. Baptisée SimHU Nîmes pour Simulation Médicale Hospitalo-Universitaire, cette structure exceptionnelle offre des simulations hyperréalistes, où les scénarios sont préparés à l’avance, et évoluent en temps réel au cours de la fausse opération. Le plateau technique de recherche expérimentale de Nîmes (PTNIM) est une plateforme innovante dédiée à la recherche préclinique et à l’enseignement par simulation in vivo. Il s’agit de la seule plateforme expérimentale académique en Occitanie à disposer de l’agrément offrant un modèle gros animal plus proche de l’homme d’un point de vue anatomique et physiologique. Il est un lieu d’échange et de formation, à disposition non seulement des enseignants-chercheurs du site nîmois, mais accueillant également les équipes externes. La pratique de la dissection au laboratoire d’anatomie par les étudiants et les praticiens étudiants, étudiantes et les médecins permet un entrainement sur des corps humains provenant de personnes qui en ont fait don à la science.

Le plateau de simulation Hospitalo Universitaire offre les conditions du réel pour que les étudiants puissent s’exercer.

 « La Ville de Nîmes est fière de la présence de l’UFR de médecine sur son territoire et à proximité immédiate du CHU de Nîmes. La Ville a toujours soutenu l’UFR de médecine dans ses projets et c’est naturellement qu’elle a répondu présente pour participer à son extension et sa réhabilitation, dans le cadre du CPER, pour une contribution à hauteur de 817 000 €. Avec ses 14 500 étudiants, Nîmes, devient une véritable « ville universitaire », chiffre qui représente près de 10% de la population. Ce projet permet de poursuivre, sur notre territoire, le développement de filières d’excellence tout en attirant de nouveaux étudiants, vecteurs de dynamisme », a souligné Julien Plantier, premier adjoint de Nîmes

Intervention de Julien Plantier lors de l'inauguration de la restructuration et l’extension du site nîmois de la Faculté de médecine Montpellier-Nîmes

Un site en expansion

Si la faculté de médecine de Montpellier, la plus ancienne au monde, a fêté ses 800 ans en 2020, son antenne nîmoise crée en 1972 a fêté son 50 eme anniversaire en 2022. Après avoir vu passer les plus grands, parmi lesquels Rabelais, Lapeyronie, Jeanbrau ou encore Loubatières, elle perpétue aujourd’hui encore sa mission de formation des professionnels de santé de demain en restant à la pointe des dernières technologies médicales. Elle offre à ses étudiants un large choix d’études et de formation médicales et paramédicales allant de la médecine à l’orthoptie, en passant par l’orthophonie ou la maïeutique, orthophonie, psychomotricité, infirmiers en pratique avancée, master Santé. Les études se poursuivent à Montpellier ou à Nîmes,

Depuis les années 2000, les effectifs étudiants sur le site nîmois ont connu une forte croissance passant de 747 étudiants et étudiantes en 2000-2001, à 2245 étudiants en 2020-2021. Cette extension a apporté un souffle nouveau avec 1434  m2 de surface construite et 1336 m2 restructurée. Grâce à elle, le site de Nîmes dispose aujourd’hui de 17 salles d’enseignement et de 3 amphithéâtres (dont le dernier de 150 places) soit 4 salles et un amphithéâtre supplémentaire. Concernant la vie étudiante, le site de Nîmes propose aujourd’hui un espace de plus de 200 m2 sonorisé, équipé de canapés, tables, chaises, fauteuils, micro-ondes… Une pinède extérieure de 1000 m2 de garrigue a également été aménagée avec des tables-bancs, des poubelles, ainsi qu’un terrain. Le site facultaire de Nîmes s’étend désormais sur 21 500 m2 dont 10 500 m2 d’espaces verts.

De bonnes conditions pour étudier

Les étudiantes et les étudiants choisissent de se former à Nîmes ou à Montpellier à l’issue de leur première année d’études de santé (PASS/LAS). Le site nîmois accueille les étudiants du campus hospitalo-universitaire pour la totalité de leur formation initiale (de la première année du premier cycle à la thèse, laquelle est soutenue à Montpellier dans les locaux historiques), et participe aussi à l’enseignement de certains diplômes, capacités, certificats… . Un tiers du nombre total d’étudiants en formation initiale à la Faculté de médecine de Montpellier-Nîmes est affecté à Nîmes sur les filières médecine et maïeutique.

A lire aussi
Rentrée étudiante : les nouveautés | Vivrenimes.fr
Nîmes se dote d’un Institut de Formation aux Métiers du soins innovant | Vivrenimes.fr

Share This