L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Mardi 17 janvier, la Ville de Nîmes a réuni tous les partenaires impliqués dans la Prévention de la délinquance. Ensemble, ils ont évoqué le bilan positif de toutes les actions menées depuis un an dans le cadre du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD – signé en novembre 2021). Ils ont ensuite signé la convention cadre qui détermine l’organisation du fonctionnement entre la police nationale et municipale pour une meilleure coordination.

Main dans la main

Ville, État, Département, Polices municipale et nationale, Éducation nationale, Procureur de la République, mardi 17 janvier, l’ensemble des partenaires impliqués dans le cadre du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD – signé en novembre 2021) ont tiré un bilan positif de ce dispositif et ont réaffirmé leur volonté de poursuivre leurs efforts contre la délinquance.

« Nous constatons, malgré les difficultés que connaît la Ville en matière de sécurité et délinquance, que les dispositifs portent leurs fruitsNous avons mis en place des moyens d’envergure et complets en matière de prévention et répression de la délinquance, ce qui nous permet, avec l’ensemble des partenaires, d’agir pour renforcer la sécurité des Nîmois. »

Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes

Qu’est-ce que le CLSPD ?

Le CLSPD, animé par le Maire, réunit tous les acteurs de la sécurité : Préfète, Procureur, instances judiciaires, Directeur académique des services de l’Éducation nationale (DASEN), Polices nationale et municipale, mais aussi bailleurs sociaux, représentants des transports… Il permet d’estimer les difficultés au plus près du contexte local et concevoir des mesures ciblées.

Quels sont ses axes ?

La vidéoverbalisation a été lancée le 21 septembre 2022
  • Prévention de la délinquance chez les plus jeunes avec des actions de sensibilisation mais également une optimisation des outils institutionnels existants : prévention routière, absentéisme scolaire, dangers de la drogue, des réseaux sociaux, développement des chantiers éducatifs, désignation d’un référent de parcours pour le suivi des mineurs rappelés à l’ordre, développer le travail d’intérêt général (TIG) des mineurs, évolution du pôle Proximité qui agit dans les quartiers prioritaires ;
  • Protection des personnes vulnérables : mise en place du groupe de travail Violences faites aux femmes et aide aux victimes, ateliers à l’Office des seniors, financement d’intervenants sociaux dans les commissariats, consolidation de la Maison de Justice et du Droit, sensibilisation et formation des agents de la Ville aux violences conjugales, lutte contre le harcèlement de rue avec le dispositif Angela ;
  • Renforcement du lien entre la police municipale et la population : volonté de faire de la participation citoyenne un acteur de la prévention de la délinquance, développement des marches exploratoires de sécurité, promotion du dispositif « tranquillité absence » de la police nationale ;
  • Gouvernance rénovée et efficace : développer le champ de compétence des rappels à l’ordre, développer la vidéoprotection et augmenter le nombre de caméras, obtenir des fonds pour des appels à projets innovants en matière de prévention, développer les travaux d’intérêts généraux pour les majeurs, lutter contre les nouvelles drogues et addictions, créer un hyperviseur urbain, lutter contre les rodéos urbains, mettre en place le comité restreint sur le radicalisme.

« Les axes de la stratégie territoriale 2021-2024 s’inscrivent dans le continuum des engagements forts établis en début de convention : renforcer la prévention chez les plus jeunes, mettre la population au cœur des dispositifs de prévention, car qui mieux que les personnes concernées connaissent le phénomène. Il nous importe de nous appuyer sur les citoyens qui vivent ou sont témoins, parfois au quotidien, des actes de délinquance. »

Richard Schieven, Adjoint délégué à la Sécurité publique.

Convention 2023-2025 entre la Police Municipale et les forces de l’État

À été signée également une nouvelle convention triennale 2023-2025 visant à coordonner l’action de la Police municipale et de la Police nationale.
Elle définit les missions de chacun, celles réalisées en commun, le partage d’informations, l’organisation de réunions périodiques et la coordination des moyens mis en œuvre. Elle s’inscrit dans une coopération renforcée visant également à des interventions en commun, notamment des opérations de sécurité routière.

Le document intègre des dispositifs comme l’emploi des caméras piétons portées par les policiers dont les enregistrements peuvent constituer des éléments de preuve dans le cadre d’enquêtes judiciaires mais également les alarmes attentats dans les 83 écoles de la Ville de Nîmes pour lesquelles les modalités d’intervention sont définies et partagées. A noter, pour cette nouvelle signature, l’intégration d’obligations environnementales, règlementant notamment les dépôts de déchets et leur verbalisation par caméra.

+ d’infos :

Lire notre article sur la vidéoverbalisation

Lire notre article sur la prévention en matière de sécurité

Share This