L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Dans la continuité des travaux de restauration déjà effectués, le chantier se déplace sur cinq nouvelles travées de l’Amphithéâtre, face au Palais de Justice, jusqu’en février 2024. A son terme, la moitié de la couronne aura été traitée.

Initiée il y a treize ans, la restauration des Arènes de Nîmes est l’une des plus importantes opérations de ce type en France. Elle est conduite par la Ville de Nîmes et l’Etat, sous la direction de l’Architecte en chef des Monuments historiques Michel Goutal. Ce dernier était présent ce mardi pour lancer cette nouvelle phase de chantier qui s’installe sur les travées 7 à 11. Il s’agit de poursuivre avec les mêmes équipes et corps de métier les actions menées depuis 2020 dans le cadre d’un marché à trois tranches, une formule qui permet de gagner du temps et de réduire les lourdes procédures administratives. Alors que l’échafaudage extérieur termine sa mise en place, l’échafaudage intérieur est installé et les équipes de restaurateurs, d’archéologues, de tailleurs de pierre sont à pied d’oeuvre pour cette nouvelle phase qui, une fois achevée, actera la moitié de la restauration de la couronne du monument. Les cinq travées du chantier précédent seront de nouveau accessibles au public dès que les garde-corps métalliques seront reçus et posés, au printemps.

isite de chantier restauration des Arènes de Nîmes mardi 24 janvier en présence de l'Architecte en chef des Monuments historiques Michel Goutal
Visite de chantier mardi 24 janvier en présence de l’Architecte en chef des Monuments historiques Michel Goutal

Au coeur de la construction antique

Sur cette tranche plein nord, on observe la prédominance des pierres antiques : moins de restaurations y ont été menées au cours des siècles que sur d’autres parties du monument. Sur la façade intérieure, elle ne conserve que les gradins du haut (les « Amphis »), ceux ayant disparu ont laissé place à des arrachements. Autre caractéristique : elle comporte les trois seuls garde-corps d’origine, l’un étant sculpté, sur la façade extérieure, d’un combat de gladiateurs. A noter également la présence de deux autres bas reliefs : la louve de Romulus et Rémus et un triple phallus, signe antique porte-bonheur de prospérité : ces éléments décoratifs seront restaurés.

Le bas relief représentant des gladiateurs - Arènes de Nîmes
Le bas relief représentant des gladiateurs (un thrace et un mirmillon) sera restauré, tout comme ceux de la louve et du triple phallus

Sécurisation des blocs de pierre via des coulées de chaux, remplacement de ce qui ne peut être conservé, micro gommage, nettoyage par nébulisation, mise en place de tirants et tiges metalliques pour conforter le monument, lutte contre les infiltrations par des couvertures en plomb et la pose de caniveaux dans la galerie populaire : comme à l’accoutumée, ce sera un travail de préservation au millimètre. Les travaux sont estimés à 2 725 000 €TTC, avec la participation de la DRAC, de la Ville et de la Fondation des Monuments Romains de Nîmes, la Région, le Département, Nîmes Métropole.

 Le chantier de la restauration des arènes de Nîmes s'est installé dans la galerie populaire sur les travées 7 à 11...
Le chantier s’est installé dans la galerie populaire sur les travées 7 à 11…
Arènes de Nîmes des travées fraichement restaurées 60 à 6
… dans le prolongement des travées fraichement restaurées 60 à 6

Lire aussi
Comment vit l’amphitheatre ? | Vivrenimes.fr Mai 2022
(vidéo) Comment la Ville de Nîmes restaure ses Arènes ? | Vivrenimes.fr Mars 2021
Restauration des Arènes : 250 000 euros de dons | Vivrenimes.fr Mars 2021
Ils restaurent les arènes de Nîmes | Vivrenimes.fr Février 2021
Restauration des Arènes : où en est-on ? | Vivrenimes.fr Mai 2019

Share This