L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Saga godebski,

une famille artiste 

Du 2 juillet au 30 octobre, l’exposition « Saga Godebski, famille d’artiste » s’installe au Musée des Beaux-arts de Nîmes. Découvrez l’étendu des talents artistiques de cette famille, en partie Nîmoise, d’hier à aujourd’hui.

Il existe des familles où les artistes font figure d’exception. Chez les Godebski, c’est l’absence de créativité et le goût pour l’art qui est suspecte. Nicolas, écrivain et vigneron, y va même de son explication scientifique, pour lui : « La famille a ça dans le sang ».

La reine de paris

Une partie de l’exposition sera consacré à l’aspect historique avec l’évocation des anciennes générations originaires de Pologne. Des ancêtres poètes et écrivains qui ont laissé une trace indélébile lors de leurs passages successifs dans différents pays. L’arrière-grand-père Cyprien Godbeski (1835-1909) était un sculpteur mondain reconnu dans le milieu et ses œuvres ont fait le tour du monde. Sa fille Misia, pianiste virtuose, devient une légende de la vie artistique de la Belle Epoque et participe à développer la mouvance de la modernité. A la fin du XIXe, elle épouse Thadée Natanson créateur de la « Revue blanche ». Installée dans une somptueuse demeure de la rue Saint-Florentin, elle se forge une notoriété. Tenant régulièrement salon, l’élite artistique de l’époque se succède rue Saint-Florentin à Paris : Mallarmé, Proust, Satie, Colette, Chanel, Cocteau, Stravinsky, Max Jacob… Misia devient la « reine de Paris » et le modèle des plus grands peintres de l’époque comme Toulouse-Lautrec, Bonnard, Renoir ou encore Vuillard.

La nouvelle génération Nîmoise

A Nîmes nous connaissons bien la famille Godebski, qui est l’une des plus anciennes de la ville. Elle réside encore aujourd’hui rue de Bernis, dans l’Hôtel du même nom. Elle s’était installée à Nîmes lorsque Jean Godebski et la jeune demoiselle de Bernis tombèrent amoureux. Mariés en 1930, ils sont à l’origine de deux générations d’artistes nîmois. Au travers de l’exposition vous pourrez découvrir les travaux contemporains de cette famille avec des artistes vivants, chose nouvelle pour le Musée des Beaux-arts. Vous allez retrouver les œuvres de Yash Godebski, de son frère Cyprien, de sa sœur Misia et de sa demi-sœur Emma. François, sculpteur décédé en 1997, sera aussi à l’honneur, tout comme le grand-père Jean qui était peintre. Toutes les techniques artistiques sont représentées des plus originales aux plus classiques : de la céramique au textile en passant par la peinture, le collage, la photographie, les inclusions en résine et des sculptures en bois.

« Misia était une femme extraordinaire et libre. Elle avait un franc parlé, à une époque où les femmes étaient assez réservées. » 

Isabelle Godebski, 
84 ans et ainée de la famille, fille de Jean

Share This