L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > TRIBUNES POLITIQUES > TRIBUNES POLITIQUES de mai 2022

TRIBUNEs POLITIQUES de Mai 2022

Mai 2022

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

Lors du conseil municipal du 9 avril dernier, la majorité municipale a présenté le bilan de la concertation sur la ZAC du Mas Lombard : ce projet de lotissement de 1 150 logements entre la route de Beaucaire, le Chemin Bas de Grézan et l’autoroute A 9, est contesté depuis une vingtaine d’années.
À la lecture de ce bilan, on pourrait penser que cette concertation s’est bien passée. Or, il n’en est rien : les riverains et membres des comités de quartier environnants, inquiets des conséquences de la construction de cette ZAC sur le risque d’inondations, sont vent debout contre ce projet et ont saisi l’occasion de le faire savoir. Lors de l’atelier du 29 septembre 2021, les représentants des différentes entreprises impliquées ont eu bien du mal à répondre à la colère qui s’est exprimée dans la salle.
À la réunion de bilan où le public n’a eu qu’un temps très restreint pour intervenir et de façon très cadrée, toutes les prises de parole ont exprimé une opposition à ce projet. Même chose pour les contributions écrites sur le site internet de la consultation, qui dénoncent l’aberration de construire un nouveau quartier sur cette zone inondable, qui plus est en supprimant des terres agricoles.
Lorsqu’on organise une concertation, le minimum est de tenir compte de ce qui s’en dégage. Ce n’est pas le cas de la Ville de Nîmes, qui continue comme si de rien n’était.

V. Bouget, J. Menut, C. Giacometti, B. Ferrier, S. Fayet, C. Bastid,
M. Bernède, P.-E. Détrez
Contact : elus.ncg@orange.fr
Réseaux sociaux : Nîmes Citoyenne à Gauche

Les Progressistes

Les élections législatives auront lieu le 12 et le 19 juin prochain. Un scrutin souvent marqué par une abstention importante. Or, la représentation gardoise au sein de l’Assemblée nationale est un enjeu majeur pour la vie de notre département et de tous ceux qui vivent dans les six circonscriptions qui composent le Gard dont les deux nîmoises. Élire pour cinq ans un député n’a rien d’anodin. Si les personnalités de chacun des candidats doivent jouer dans le choix fait par l’électeur, le projet proposé doit défendre une véritable vision locale qui soit intégrée au projet national que le législatif sert à construire. C’est une élection cruciale dont chacun doit se saisir pour qu’une majorité claire émerge et puisse travailler avec l’exécutif aux nécessaires évolutions de notre société pendant les cinq ans à venir.

Les élus du Rassemblement national

Nîmoises, Nîmois,
Le président de Nîmes Métropole, Franck Proust, a été lourdement condamné le 14 avril dernier dans l’affaire dite « de la Senim » : 5 ans d’inéligibilité, 15 000 euros d’amende et 12 mois de prison avec sursis.
C’est aujourd’hui un véritable séisme qui secoue la majorité municipale de Nîmes. Un séisme, mais pas une surprise.
J’appelle à une démission de l’ensemble de la majorité municipale de la Ville de Nîmes et à de nouvelles élections municipales. À travers la condamnation de Franck Proust ce n’est pas la condamnation d’un homme mais d’un système.
Le Maire de Nîmes doit ainsi présenter sa démission et celle de l’ensemble des élus de sa majorité.
Il en va du respect des électeurs.

Yoann Gillet
Président des groupes RN à Nîmes et Nîmes Métropole
Conseiller régional d’Occitanie

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Depuis 2001, Jean-Paul Fournier n’a de cesse de faire évoluer notre magnifique cité grâce à cette véritable vision d’avenir qui anime au quotidien l’ensemble du groupe de la « Majorité Municipale ».

Le Palais des Congrès, grand projet du mandat, permettra à la Ville de Nîmes de prendre un autre tournant et de continuer cet embellissement au profit des habitants, et de toutes les personnes extérieures qui veulent découvrir « la ville avec un accent ».

Porter la voix de Nîmes au-delà des limites de notre territoire reste un des fils conducteurs de l’action de Jean-Paul Fournier et de l’ensemble du groupe de la « Majorité Municipale ». Et c’est en ce sens que la Ville candidate pour inscrire la Maison Carrée au patrimoine mondial de l’UNESCO en lien avec le travail exceptionnel de Mary Bourgade, Adjointe au Maire en charge de ce dossier. Ce joyau offre au monde un exemple d’une architecture remarquable illustrant une période de l’Histoire, témoignage du passé de notre Ville, qui continue d’exister au quotidien des Nîmois. La Ville de Nîmes espère ainsi voir le temple romain le mieux conservé au monde accéder à cette reconnaissance internationale.

Au-delà de l’attractivité et du rayonnement d’un tel événement, cette inscription sera un signal fort adressé aux générations présentes et futures qui fait de Nîmes, une véritable capitale culturelle.
Ce mois de mai annonce également le début de la période pré-estivale, avec notamment le spectacle « Hadrien, la guerre des pictes » qui amènera un flux important de spectateurs dans les Arènes avant la Feria de Pentecôte qui se profile en juin prochain. Pour le 70e anniversaire de la création de cette Feria, l’agenda sera bien rempli. Jean-Paul Fournier et Frédéric Pastor, Adjoint au Maire délégué aux festivités, à la tauromachie, aux rapatriés et aux traditions locales, vous proposent un programme intense comprenant quatre corridas, une novillada, une corrida de rejon, une corrida portugaise et une course camarguaise.

Parce que notre quotidien c’est d’améliorer le vôtre, parce que le développement de notre ville c’est d’améliorer votre qualité de vie, continuer à faire vivre cet art de vivre à la nîmoise qui fait notre fierté au national comme à l’international.

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

Lors du conseil municipal du 9 avril dernier, la majorité municipale a présenté le bilan de la concertation sur la ZAC du Mas Lombard : ce projet de lotissement de 1 150 logements entre la route de Beaucaire, le Chemin Bas de Grézan et l’autoroute A 9, est contesté depuis une vingtaine d’années.
À la lecture de ce bilan, on pourrait penser que cette concertation s’est bien passée. Or, il n’en est rien : les riverains et membres des comités de quartier environnants, inquiets des conséquences de la construction de cette ZAC sur le risque d’inondations, sont vent debout contre ce projet et ont saisi l’occasion de le faire savoir. Lors de l’atelier du 29 septembre 2021, les représentants des différentes entreprises impliquées ont eu bien du mal à répondre à la colère qui s’est exprimée dans la salle.
À la réunion de bilan où le public n’a eu qu’un temps très restreint pour intervenir et de façon très cadrée, toutes les prises de parole ont exprimé une opposition à ce projet. Même chose pour les contributions écrites sur le site internet de la consultation, qui dénoncent l’aberration de construire un nouveau quartier sur cette zone inondable, qui plus est en supprimant des terres agricoles.
Lorsqu’on organise une concertation, le minimum est de tenir compte de ce qui s’en dégage. Ce n’est pas le cas de la Ville de Nîmes, qui continue comme si de rien n’était.

V. Bouget, J. Menut, C. Giacometti, B. Ferrier, S. Fayet, C. Bastid,
M. Bernède, P.-E. Détrez
Contact : elus.ncg@orange.fr
Réseaux sociaux : Nîmes Citoyenne à Gauche

Les Progressistes

Les élections législatives auront lieu le 12 et le 19 juin prochain. Un scrutin souvent marqué par une abstention importante. Or, la représentation gardoise au sein de l’Assemblée nationale est un enjeu majeur pour la vie de notre département et de tous ceux qui vivent dans les six circonscriptions qui composent le Gard dont les deux nîmoises. Élire pour cinq ans un député n’a rien d’anodin. Si les personnalités de chacun des candidats doivent jouer dans le choix fait par l’électeur, le projet proposé doit défendre une véritable vision locale qui soit intégrée au projet national que le législatif sert à construire. C’est une élection cruciale dont chacun doit se saisir pour qu’une majorité claire émerge et puisse travailler avec l’exécutif aux nécessaires évolutions de notre société pendant les cinq ans à venir.

Les élus du Rassemblement national

Le président de Nîmes Métropole, Franck Proust, a été lourdement condamné le 14 avril dernier dans l’affaire dite « de la Senim » : 5 ans d’inéligibilité, 15 000 euros d’amende et 12 mois de prison avec sursis.
C’est aujourd’hui un véritable séisme qui secoue la majorité municipale de Nîmes. Un séisme, mais pas une surprise.
J’appelle à une démission de l’ensemble de la majorité municipale de la Ville de Nîmes et à de nouvelles élections municipales. À travers la condamnation de Franck Proust ce n’est pas la condamnation d’un homme mais d’un système.
Le Maire de Nîmes doit ainsi présenter sa démission et celle de l’ensemble des élus de sa majorité.
Il en va du respect des électeurs.

Yoann Gillet
Président des groupes RN à Nîmes et Nîmes Métropole
Conseiller régional d’Occitanie

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Nîmes, unie et solidaire

Depuis 2001, Jean-Paul Fournier n’a de cesse de faire évoluer notre magnifique cité grâce à cette véritable vision d’avenir qui anime au quotidien l’ensemble du groupe de la « Majorité Municipale ».

Le Palais des Congrès, grand projet du mandat, permettra à la Ville de Nîmes de prendre un autre tournant et de continuer cet embellissement au profit des habitants, et de toutes les personnes extérieures qui veulent découvrir « la ville avec un accent ».

Porter la voix de Nîmes au-delà des limites de notre territoire reste un des fils conducteurs de l’action de Jean-Paul Fournier et de l’ensemble du groupe de la « Majorité Municipale ». Et c’est en ce sens que la Ville candidate pour inscrire la Maison Carrée au patrimoine mondial de l’UNESCO en lien avec le travail exceptionnel de Mary Bourgade, Adjointe au Maire en charge de ce dossier. Ce joyau offre au monde un exemple d’une architecture remarquable illustrant une période de l’Histoire, témoignage du passé de notre Ville, qui continue d’exister au quotidien des Nîmois. La Ville de Nîmes espère ainsi voir le temple romain le mieux conservé au monde accéder à cette reconnaissance internationale.

Au-delà de l’attractivité et du rayonnement d’un tel événement, cette inscription sera un signal fort adressé aux générations présentes et futures qui fait de Nîmes, une véritable capitale culturelle.
Ce mois de mai annonce également le début de la période pré-estivale, avec notamment le spectacle « Hadrien, la guerre des pictes » qui amènera un flux important de spectateurs dans les Arènes avant la Feria de Pentecôte qui se profile en juin prochain. Pour le 70e anniversaire de la création de cette Feria, l’agenda sera bien rempli. Jean-Paul Fournier et Frédéric Pastor, Adjoint au Maire délégué aux festivités, à la tauromachie, aux rapatriés et aux traditions locales, vous proposent un programme intense comprenant quatre corridas, une novillada, une corrida de rejon, une corrida portugaise et une course camarguaise.

Parce que notre quotidien c’est d’améliorer le vôtre, parce que le développement de notre ville c’est d’améliorer votre qualité de vie, continuer à faire vivre cet art de vivre à la nîmoise qui fait notre fierté au national comme à l’international.

Retrouvez l’espace d’expression des groupes politiques du Conseil Municipal sur nimes.fr

Share This