L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > TRIBUNES POLITIQUES > TRIBUNES POLITIQUES D’AVRIL 2022

TRIBUNEs POLITIQUES d’Avril 2022

Avril 2022

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

La guerre déclenchée par Vladimir Poutine le 24 février dernier plonge le peuple ukrainien dans l’horreur. Ce conflit doit être condamné avec le plus de force possible. Nous soutenons le peuple ukrainien, de concert avec les peuples du monde qui se lèvent aujourd’hui contre cette guerre abjecte. Nous soutenons les courageux russes qui, au sein même de leur pays, luttent pour la paix.
À notre échelle, notre devoir est de tout mettre en œuvre pour accueillir celles et ceux qui fuient la guerre. Ce devoir d’accueil doit se déployer sans hiérarchie entre les peuples meurtris, qu’ils viennent d’Ukraine, d’Afrique, d’Asie et d’ailleurs… Toute hiérarchie entre les réfugiés mettrait en péril notre Humanité.
À Nîmes, les initiatives prises en faveur des exilés ukrainiens vont dans le bon sens. Elles devront se concrétiser dans la durée, en lien avec l’État, les autres collectivités et les acteurs associatifs, pour accueillir dignement l’ensemble des réfugiés, comme pour apporter à celles et ceux mis à l’abri dans les pays frontaliers de l’Ukraine l’aide matérielle nécessaire. Toutes ces actions nécessitent de la réactivité, de la coordination, de l’organisation.
Nous sommes disponibles pour aider.

V. Bouget, J. Menut, C. Giacometti, B. Ferrier, S. Fayet, C. Bastid,
M. Bernède, P.-E. Détrez
Contact : elus.ncg@orange.fr
Réseaux sociaux : Nîmes Citoyenne à Gauche

Les Progressistes

Les tragiques événements qui font ressurgir la guerre en Europe montrent à quel point la démocratie, loin d’être un acquis à jamais définitif, peut être menacée. Les libertés qui sont aujourd’hui bafouées en Ukraine, la souveraineté d’un pays et d’un peuple niée par la simple décision d’un dictateur hors de raison et de contrôle, sont le rappel tragique que nos démocraties nécessitent que les citoyens les préservent et les légitiment à chaque fois que leurs voix peuvent se faire entendre. En cette période plus que troublée, s’exprimer dans l’isoloir est donc encore plus essentiel pour réaffirmer le droit d’un peuple à disposer de lui-même parce qu’il a la liberté de choisir. En avril pour la présidentielle, comme en juin pour les législatives, deux élections, quatre votes pour dire aussi que cette liberté est précieuse.

Les élus du Rassemblement national

La rédaction n’a pas reçu de texte ce mois-ci.

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Nîmes, unie et solidaire

Comment ouvrir cette tribune du mois d’avril sans évoquer la guerre qui continue de faire rage en Ukraine ? Il faut saluer l’engagement des associations et des Nîmois qui se sont mobilisés pour venir en aide aux victimes. La Ville s’est également impliquée, à travers une collecte de matériel médical, une vente aux enchères, puis un concert solidaire en soutien aux Ukrainiens. Cette solidarité générale est belle à voir et tranche avec la brutalité des images qui nous viennent de l’Est.
Si la solidarité nîmoise dépasse les frontières, elle dépasse aussi les générations. Ainsi, les 13 et 14 avril se tiendra le repas des aînés, traditionnel moment de partage qui rassemble nos anciens. C’est aussi la randonnée solidaire, événement sportif organisé par le Secours populaire afin de récolter des fonds pour les plus démunis.
Ce printemps permettra enfin aux Nîmois de se retrouver et de vivre à nouveau normalement. Une annonce réjouissante fut celle des Journées Romaines qui se dérouleront les 6, 7 et 8 mai. Ce grand événement pourrait bien marquer la fin de cette période difficile pour tous et relancer définitivement la culture et le tourisme. Pendant trois jours, la cité des Antonins sera à nouveau animée par la vie et les coutumes de la Nîmes antique. Une occasion rêvée de redécouvrir notre Rome française, son histoire, mais aussi de mettre à l’honneur nos monuments et de renforcer l’influence touristique de Nîmes. La première reconstitution antique d’Europe s’enrichit de nouvelles animations, notamment pour les plus jeunes. Entre le fort des légionnaires, le défilé aux flambeaux, les gladiateurs, la danse antique et bien d’autres animations, espérons que vous aurez le temps d’assister au spectacle principal : « Hadrien, la guerre des Pictes ». En effet, cette édition a été construite autour de l’empereur Hadrien mais aussi de l’impératrice Plotine, épouse de Trajan et figure féminine majeure de l’Antiquité.
Après deux ans de pause forcée, c’est donc l’arrivée des Journées Romaines. Jean-Paul Fournier et le groupe de la Majorité municipale sont fiers de vous les présenter. Ils espèrent vous y voir nombreux afin de fêter ensemble les beaux jours et de sortir enfin de cette crise sanitaire.

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

La guerre déclenchée par Vladimir Poutine le 24 février dernier plonge le peuple ukrainien dans l’horreur. Ce conflit doit être condamné avec le plus de force possible. Nous soutenons le peuple ukrainien, de concert avec les peuples du monde qui se lèvent aujourd’hui contre cette guerre abjecte. Nous soutenons les courageux russes qui, au sein même de leur pays, luttent pour la paix.
À notre échelle, notre devoir est de tout mettre en œuvre pour accueillir celles et ceux qui fuient la guerre. Ce devoir d’accueil doit se déployer sans hiérarchie entre les peuples meurtris, qu’ils viennent d’Ukraine, d’Afrique, d’Asie et d’ailleurs… Toute hiérarchie entre les réfugiés mettrait en péril notre Humanité.
À Nîmes, les initiatives prises en faveur des exilés ukrainiens vont dans le bon sens. Elles devront se concrétiser dans la durée, en lien avec l’État, les autres collectivités et les acteurs associatifs, pour accueillir dignement l’ensemble des réfugiés, comme pour apporter à celles et ceux mis à l’abri dans les pays frontaliers de l’Ukraine l’aide matérielle nécessaire. Toutes ces actions nécessitent de la réactivité, de la coordination, de l’organisation.
Nous sommes disponibles pour aider.

V. Bouget, J. Menut, C. Giacometti, B. Ferrier, S. Fayet, C. Bastid,
M. Bernède, P.-E. Détrez
Contact : elus.ncg@orange.fr
Réseaux sociaux : Nîmes Citoyenne à Gauche

Les Progressistes

Les tragiques événements qui font ressurgir la guerre en Europe montrent à quel point la démocratie, loin d’être un acquis à jamais définitif, peut être menacée. Les libertés qui sont aujourd’hui bafouées en Ukraine, la souveraineté d’un pays et d’un peuple niée par la simple décision d’un dictateur hors de raison et de contrôle, sont le rappel tragique que nos démocraties nécessitent que les citoyens les préservent et les légitiment à chaque fois que leurs voix peuvent se faire entendre. En cette période plus que troublée, s’exprimer dans l’isoloir est donc encore plus essentiel pour réaffirmer le droit d’un peuple à disposer de lui-même parce qu’il a la liberté de choisir. En avril pour la présidentielle, comme en juin pour les législatives, deux élections, quatre votes pour dire aussi que cette liberté est précieuse.

Les élus du Rassemblement national

La rédaction n’a pas reçu de texte ce mois-ci.

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Nîmes, unie et solidaire

Comment ouvrir cette tribune du mois d’avril sans évoquer la guerre qui continue de faire rage en Ukraine ? Il faut saluer l’engagement des associations et des Nîmois qui se sont mobilisés pour venir en aide aux victimes. La Ville s’est également impliquée, à travers une collecte de matériel médical, une vente aux enchères, puis un concert solidaire en soutien aux Ukrainiens. Cette solidarité générale est belle à voir et tranche avec la brutalité des images qui nous viennent de l’Est.
Si la solidarité nîmoise dépasse les frontières, elle dépasse aussi les générations. Ainsi, les 13 et 14 avril se tiendra le repas des aînés, traditionnel moment de partage qui rassemble nos anciens. C’est aussi la randonnée solidaire, événement sportif organisé par le Secours populaire afin de récolter des fonds pour les plus démunis.
Ce printemps permettra enfin aux Nîmois de se retrouver et de vivre à nouveau normalement. Une annonce réjouissante fut celle des Journées Romaines qui se dérouleront les 6, 7 et 8 mai. Ce grand événement pourrait bien marquer la fin de cette période difficile pour tous et relancer définitivement la culture et le tourisme. Pendant trois jours, la cité des Antonins sera à nouveau animée par la vie et les coutumes de la Nîmes antique. Une occasion rêvée de redécouvrir notre Rome française, son histoire, mais aussi de mettre à l’honneur nos monuments et de renforcer l’influence touristique de Nîmes. La première reconstitution antique d’Europe s’enrichit de nouvelles animations, notamment pour les plus jeunes. Entre le fort des légionnaires, le défilé aux flambeaux, les gladiateurs, la danse antique et bien d’autres animations, espérons que vous aurez le temps d’assister au spectacle principal : « Hadrien, la guerre des Pictes ». En effet, cette édition a été construite autour de l’empereur Hadrien mais aussi de l’impératrice Plotine, épouse de Trajan et figure féminine majeure de l’Antiquité.
Après deux ans de pause forcée, c’est donc l’arrivée des Journées Romaines. Jean-Paul Fournier et le groupe de la Majorité municipale sont fiers de vous les présenter. Ils espèrent vous y voir nombreux afin de fêter ensemble les beaux jours et de sortir enfin de cette crise sanitaire.

Retrouvez l’espace d’expression des groupes politiques du Conseil Municipal sur nimes.fr

Share This