L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > EN VUE > Nicolas de Larquier : nouveau conservateur du Musée de la Romanité

Nicolas de Larquier :
nouveau conservateur du Musée de la Romanité

Ce jeune historien de l’art, spécialisé dans l’Antiquité, a pris ses fonctions le 4 janvier dernier comme conservateur en chef du Musée de la Romanité, un musée qui se démarque par l’originalité de sa scénographie et le rapport intime qui existe entre la modernité du bâtiment et son contenu historique. Nicolas de Larquier succède à Dominique Darde, qui a mené à bien la création du Musée de la Romanité en concevant le discours scientifique et muséographique du parcours permanent. Dotée d’une connaissance très fine du contexte archéologique de la région, elle a permis de développer un musée qui retrace l’histoire de la cité antique de Nîmes au-delà de son emprise urbaine. Elle a su mêler les choix artistique et archéologique pour définir un discours et un parcours cohérent et esthétique à la fois.

Un profil très polyvalent

Au Musée départemental Arles Antiques, Nicolas de Larquier a pu se confronter à la gestion des collections, à l’organisation des expositions et à l’action culturelle. Ces multiples expériences au sein du musée voisin lui apportent une véritable expertise dans la conservation comme dans la médiation. Pour cette première expérience de conservateur en chef, il devra continuer le travail important qu’il reste à accomplir sur la restauration de certains objets de la collection encore en réserve et faire progressivement évoluer le parcours permanent en fonction des découvertes archéologiques récentes et à venir, parcours qu’il est aussi important de savoir modifier au fil du temps pour maintenir l’attractivité du musée. Son rôle de conservateur est aussi et surtout d’être le moteur de la démocratisation culturelle, il doit permettre l’accès de tous aux collections du musée. Il souhaite maintenir les réseaux scientifiques déjà existants et les étendre : « Il faut que le musée passe le cap de sa nouveauté. Il a ouvert en 2018 et a bénéficié d’un effet d’aubaine qui pourrait s’essouffler. Il est important de continuer à proposer une programmation d’expositions ambitieuse et innovante, qui reposerait sur des partenariats prestigieux avec des musées nationaux, voire internationaux. »


POUR EN SAVOIR PLUS 
museedelaromanite.fr

236 ans, originaire de Charente-Maritime
2005-2010 : École du Louvre, spécialité histoire de l’art et égyptologie
2012 : Concours des conservateurs du Patrimoine
2014 : Diplômé de l’Institut National du Patrimoine
2016-2021 : Conservateur du patrimoine au Musée départemental Arles antique, responsable du service conservation puis du département des publics
2022 : Conservateur en chef du Musée de la Romanité

Share This