L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Handi’Lib 30 se dote
d’une salle sensorielle

Les enfants atteints de troubles du comportement et de la communication ont la possibilité d’être accueillis quelques heures chaque semaine dans les locaux d’Handi’Lib 30 à Saint-Césaire. Grâce à la générosité d’un mécène, une salle sensorielle favorise désormais la détente des jeunes autistes.

Élodie Grandry et Mélanie Franco, éducatrices en libéral, se démènent pour trouver des fonds et ainsi pérenniser le fonctionnement de leur réseau.

Le « trouble du spectre autistique » (TSA)

est lié à un trouble neuro-développemental. En France, passée l’annonce d’un diagnostic sans appel qui laisse les familles bien désemparées, de nombreux parents se retrouvent démunis face au manque d’accompagnement professionnel faute de place en institutions spécialisées. L’autisme se caractérise par des particularités sensorielles, des difficultés impactant les relations sociales et la communication. Et s’il n’existe à ce jour aucun traitement médicamenteux pour le TSA, il est possible d’agir via une approche éducative, comportementale et développementale bien spécifique. Proposer cette prise en charge-là, c’est justement le pari d’Handi’Lib 30, une association portée par cinq éducatrices spécialisées qui se démènent pour casser les préjugés, animer des groupes de parole, organiser des sorties (théâtre, sport, nature…). Les mercredis après-midi, des ateliers d’éveil personnalisés sont proposés au local, route de Rouquairol, avec communication et socialisation (il reste une place) ainsi que des séances de yoga (trois places restantes). Depuis janvier 2022, l’association a mis en place des matinées pédagogiques avec un accompagnement adapté aux particularités et au profil de chaque enfant (il reste deux places).

Tombola solidaire du NUT

Grâce au partenariat noué avec les organisateurs du Nîmes Urban Trail qui lui ont reversé la cagnotte issue de leur tombola solidaire, Handi’Lib 30 a pu faire baisser le coût annuel supporté par les parents et aménager une salle sensorielle avec piscine à balles, pouf géant, plaques sensorielles, lumière noire…, autant d’équipements favorisant le calme et la concentration.

« En prenant soin du corps et des sens, on lutte contre les défaillances cognitives, il y a toujours des résultats et certains enfants retrouvent même le chemin de l’école classique », précise Élodie Grandry, secrétaire d’Handi’Lib 30. À noter que l’association offre aux parents des « temps de répit » pendant les vacances, en accueillant gratuitement leur enfant sur deux demi-journées pour leur permettre de souffler un peu.


POUR EN SAVOIR PLUS 
Rens. 06 30 09 19 96 ou sur
reseauhandilib30@gmail.com
(254 route de Rouquairol à Saint-Césaire)

« Nous souhaiterions proposer plus de temps pédagogiques car il est important, pour ces enfants, d’avoir un emploi du temps »

Mélanie Franco,
vice-présidente de Handi’Lib 30.

_________

Share This