L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEILINNOVATION > Un simulateur spatial pour jeu vidéo
photographie, tourisme, Nimes

Un simulateur spatial pour jeu vidéo

Un simulateur spatial pour jeu vidéo

En décembre dernier à Carré d’Art, le Nîmes Open Game Art a permis de révéler des concepteurs de talents, à l’instar d’Islam Elazazi, qui nous présente son simulateur spatial Space Odyssey.

Cette année, le festival avait choisi de s’intéresser à la représentation de la vie réelle dans les jeux vidéo. Présenté en exclusivité pour la 9e édition du NOGA, le simulateur spatial Odyssey y avait donc une place de choix. Accompagné par le Laboratoire des usages numérique de la Ville (Labo2), Islam Elazazi a mis près d’un an et demi à concevoir cette version Alpha (démo du jeu). Écriture scénaristique, programmation, modélisation des décors, animation des personnages, un travail colossal pour ce graphiste de formation, directeur artistique dans les jeux vidéo puis programmateur, passionné de sciences et d’astronomie.

Comme si vous y étiez

Et rien n’a été oublié dans ce simulateur spatial : le décor dans l’espace à échelle réelle qui respecte scrupuleusement les distances entre les planètes, les réalités physiques telles que l’apesanteur, les dangers extérieurs ou encore la vie à bord d’une station. Vous aurez même la possibilité de revivre les grands moments qui ont marqué l’histoire de l’exploration spatiale ! « Ce jeu a un impact sur nos imaginaires et dépoussière l’image que l’on pouvait avoir sur la conquête spatiale des années 60. Cet univers est aujourd’hui plus accessible, grâce notamment à des hommes comme Thomas Pesquet, et le travail d’Islam permet aux joueurs de faire l’expérience virtuelle de situations peu accessibles, mais pourtant bien réelles », commente Alexandre Simonet, responsable du Labo2.

Un OpenUniverse pour 2023

La version Bêta de Space Odyssey ne sera pas qu’un « simple » jeu mais un véritable moteur de jeu vidéo. Une sorte de base sur laquelle n’importe quel joueur ayant une certaine appétence pour la création pourra s’inspirer et compléter avec de nouveaux personnages, de nouvelles galaxies et d’autres aéronefs, toujours en respectant les conditions de réalités et contraintes physiques que l’on trouve dans l’espace. « Je travaille sur cet aspect “modable du jeu” où les possibilités de création seront infinies. Ce ne sera pas qu’un OpenWorld, mais un OpenUniverse où la communauté de joueurs pourra créer sa propre histoire. À l’échelle réelle, tout est possible. Je veux que mon jeu ait aussi une visée pédagogique et j’ai moi-même beaucoup appris en le créant », ajoute Islam. Imaginez pouvoir découvrir d’autres planètes, d’autres espèces, pouvoir inverser la gravité ou encore importer des objets préalablement modélisés par exemple : cette version plus immersive est très attendue et boostera sans aucun doute la créativité des passionnés de jeux vidéo et de grands espaces !


PLUS D’INFOS
Pour tester ce simulateur spatial :
https://utopien0.wixsite.com/space-odyssey

« Même si c’est du virtuel, le jeu nous permet de voyager »

Islam Elazazi

_________

CLIN D’ŒIL

_________

Aypierre, youtuber et parrain du NOGA 2021, a présenté une reconstitution de la Maison Carrée en version Minecraft, créé avec la team Quantics Build, en prenant plusieurs photos du monument, sous différents angles. Ils ont ensuite calculé la taille et les dimensions, puis l’ont adapté au jeu Minecraft. Un travail remarquable qui portera sans doute bonheur au monument romain, en route vers sa candidature au patrimoine mondial de l’Unesco.

Share This