L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

La Maison Carrée, un patrimoine exceptionnel

Pourquoi est-elle unique au monde ?

La Maison Carrée, à travers le temps

La Maison Carrée, un patrimoine exceptionnel

Pourquoi est-elle unique au monde ?

Des équipements sportifs en pleine forme

ACCUEILDOSSIERS > LA MAISON CARRéE, un patrimoine exceptionnel

LA MAISON CARRéE, un patrimoine exceptionnel

Nîmes conserve un ensemble monumental romain exceptionnel par sa densité, sa cohérence et son état de conservation. Un patrimoine antique qui reste un atout essentiel pour l’attractivité touristique de la ville. Notre Maison Carrée, chef-d’œuvre d’architecture romaine, est l’un des plus beaux symboles de cette richesse. Elle est candidate au patrimoine mondial de l’Unesco en 2023.

Conformément aux recommandations du patrimoine mondial, suite au renvoi de la précédente candidature en 2018, la Ville de Nîmes, le ministère de la Culture et ICOMOS international ont choisi de présenter cette fois la candidature de la Maison Carrée, chef-d’œuvre d’architecture romaine et temple dynastique illustrant une période importante de notre histoire qui vit l’avènement d’Auguste, le premier empereur de Rome. D’après les experts, seul ce monument à Nîmes pouvait représenter un potentiel suffisant à la fois historique et symbolique pour candidater au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce choix a été aussi motivé par le contexte : beaucoup de sites et de monuments antiques figurent déjà sur la liste du patrimoine mondial, il fallait donc sélectionner un monument qui représentait plus que lui-même. De plus les inscriptions sont limitées. En effet, depuis 2019, les pays membres ne peuvent déposer qu’un seul dossier par an pour des biens culturels, naturels ou mixtes au lieu de deux par le passé.

Objectif 2023

Le dossier de candidature est enrichi d’un plan de gestion comprenant un programme d’actions visant à mieux connaître, sauvegarder, transmettre, partager et valoriser la Maison Carrée. Après avoir patiemment passé une à une toutes les étapes de sélection et recueilli l’avis favorable du Comité français des Biens du patrimoine mondial, le dossier nîmois a été sélectionné par l’État pour représenter la France lors de la 46e session du Comité du patrimoine mondial, en juillet 2023. Il a été officiellement transmis fin janvier par le ministère de la Culture à l’Ambassadrice de France auprès de l’Unesco pour un dépôt au centre du patrimoine mondial. Les experts d’ICOMOS, le conseil international des monuments et des sites, mandatés par l’Unesco, ont maintenant 18 mois pour l’étudier et donner leur avis avant son passage devant le Comité du patrimoine mondial.


« La Maison Carrée a toute sa place parmi les biens figurant déjà sur la liste du patrimoine mondial. »

Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes

QU’EST-CE QUE L’UNESCO ?

_________

L’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde. Pour figurer sur la liste du patrimoine mondial, les sites qui candidatent doivent avoir une valeur universelle exceptionnelle et satisfaire au moins un des dix critères de sélection.

Plus de 2 000 ans

d’histoire

_________

44 000

heures de travail pour la restauration du monument entre 2006 et 2010

_________

133 000

visiteurs par an

_________

pourquoi est-elle unique au monde ?

La Maison Carrée présente un caractère remarquable. Le temple est un exemple éminent d’un type de construction illustrant une période significative de l’histoire humaine : celle de l’émergence du culte augustéen après l’installation de l’Empire romain, dont elle est l’un des plus anciens témoignages encore visibles, avec son décor intact.

Elle est un témoignage de la « Pax Romana »
Édifiée entre l’an 2 et l’an 7 av. J.-C., à un moment de basculement de la République vers un Empire promettant paix et prospérité (la Pax Romana), la Maison Carrée est caractéristique de ce moment où se met en place et se diffuse sous le règne d’Auguste le culte impérial. Temple dynastique dédié aux héritiers d’Auguste, premier empereur romain, elle est dédicacée aux « Princes de la Jeunesse », Caius et Lucius Caesar, fils d’Agrippa adoptés par Auguste et héritiers présomptifs du trône impérial, morts prématurément. Expression du pouvoir impérial, elle marquait ainsi symboliquement l’espace public et suscitait toute la dévotion (réelle ou de raison) des Nîmois de l’époque pour Rome, sa nouvelle religion impériale et son nouveau régime. Elle revêt aussi un caractère exceptionnel par l’expression et l’affirmation du pouvoir de Rome qu’elle matérialise dans une province de l’Empire. C’est de cette période que datent les principaux monuments qui ornent notre ville dont les portes des remparts qui subsistent, le sanctuaire de la Fontaine dédié au culte d’Auguste et la Maison Carrée, dédiée à sa descendance.

Portrait de Caius ou Lucius Caesar

MOBILISEZ-VOUS !

_________

Pour tout connaître sur la candidature de la Maison Carrée au patrimoine mondial de l’Unesco, rendez-vous sur le site internet dédié : lamaisoncarreedenimes.fr.
Au printemps 2022, le monument rouvrira ses portes.
D’ici là, tous les mois, vous pourrez découvrir dans Vivre Nîmes un nouvel éclairage sur la Maison Carrée et la candidature.

Ses décors immortalisent cette période de pacification
La frise de la Maison Carrée, ornée de rinceaux de feuilles d’acanthes et habitée d’oiseaux, est considérée par les spécialistes comme l’un des exemples les plus accomplis d’un décor symbolique lié au culte impérial datant des premières années après J.C. L’opulence du décor, le traitement très naturaliste et l’épanouissement du feuillage matérialisent l’idée d’abondance garantie par la paix d’Auguste.

Sa conservation est exceptionnelle
Occupée depuis sa création, la Maison Carrée a connu une première campagne de restauration de 1683 à 1691, puis une seconde, supervisée par le savant nîmois J.-F. Séguier, entre 1778 et 1781. Quelques années plus tard, elle est dégagée des remparts médiévaux, qui furent démolis en quasi-totalité. Après la Révolution française, l’ancien temple est restitué dans un état primitif hypothétique entre 1820 et 1821 et recouvre une partie de ses caractéristiques originelles, notamment son podium en pierre de Barutel. Entre 2006 et 2010, une restauration complète a été effectuée sous la direction d’un comité scientifique avec un architecte en chef des Monuments historiques et les services de l’État. L’ensemble des façades et décors du monument a été nettoyé et restauré, dans le but de transmettre le mieux possible la Maison Carrée aux générations futures. Cette campagne de travaux, qui a le plus possible préservé le Temple romain dans son état matériel d’origine, a permis de remettre en valeur la Maison Carrée dans les dispositions visibles aujourd’hui. Le coût de la restauration s’élevait à 3,5M €, dont 36% pris en charge par la Ville de Nîmes.

Mary Bourgade,

adjointe déléguée à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco et aux monuments antiques

__________________________________________________________________

Qu’attendez-vous des Nîmois pour soutenir la candidature ?

L’implication des élus est capitale pour porter une candidature au patrimoine mondial de l’Unesco, mais plus encore, c’est la mobilisation des Nîmois et de tous ceux qui aiment Nîmes qui est essentielle ! Pour ce faire, nous allons prochainement aller à la rencontre des conseils de quartiers, des commerçants et des entreprises pour expliquer la candidature et nous organiserons une grande rencontre publique, présidée par le Maire, en présence du ministère de la Culture et des services de l’État qui nous soutiennent depuis le début (sous réserve de l’évolution du contexte sanitaire). Nous devons tous ensemble nous rassembler et partager cette belle aventure pour gagner l’inscription que Nîmes et son patrimoine romain exceptionnel méritent !

 

Existe-t-il déjà un partage à l’international ?

Dès notre candidature, j’ai œuvré à la mise en place d’un programme d’échanges et de coopération internationale sur les problématiques de gestion du patrimoine. Dans ce but, j’ai travaillé avec la Croatie, la Tunisie, le Maroc et dernièrement avec le Liban dans le cadre de la coopération décentralisée du ministère des Affaires étrangères. Nous avons naturellement le soutien de ces pays et nous continuons à élargir notre réseau international. L’échange et le retour d’expérience sont primordiaux !


Elle s’inspire des plus éminents monuments contemporains de la Rome antique
Nous savons que la Maison Carrée de Nîmes est directement inspirée de temples importants à Rome, tels que les temples de Mars Ultor et d’Apollon in Circo et que les plans pour sa réalisation seraient directement venus de Rome. Concernant la richesse de son décor, c’est cette fois un autre monument symbolique qui est en relation avec la Maison Carrée : l’Autel de la Paix, l’Ara Pacis, édifié sur le Champ de Mars à Rome.

LA MAISON CARRÉE À TRAVERS LE TEMPS

COMMENT SÉCURISE-T-ON LA FERIA ?
Share This