L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Le premier spectacle taurin a lieu ce soir avec  la novillade de la Cape d’Or. L’occasion pour la peña Ordoñez, à l’initiative de cette novillade de célébrer ses 60 ans.

Le 7 août 1960 le Maestro Antonio Ordoñez réalise une extraordinaire corrida. Les aficionados Jean Amouroux, Adrien Gauttier, Gilbert Coppens et Albert Crégut ont l’idée de créer une peña du nom du torero de Ronda, dont il en sera le parrain. A ses débuts, cette peña se veut être une sorte de « Rotary club taurin », et compte une quarantaine de membres. Très active, elle organise des journées taurines au campo, des réceptions de toreros, des voyages en Espagne. En 1963, elle crée la novillade la Cape d’Or.

Une récompense pour la meilleure lidia

L’idée était de créer un challenge entre les 3 toreros de la novillada et de récompenser par une cape de paseo le novillero qui exécute la meilleure lidia. Lors de son premier cartel le 5 mai 1963 en ouverture de la temporada nîmoise : Vicente Fernandez « El Caracol », Luis Parra « El Jerezano » et Amadeo dos Anjos affrontent six novillos d’Antonio Ordoñez. Le Maestro remettra lui-même en piste, le trophée au portugais Amadeo dos Anjos, premier triomphateur de cette course. Depuis sa création, neuf français ont été récompensés : Joël matray, Denis Loré, Swan Soto, Jonathan Veyrunes, Thomas Joubert, Juan Leal, El Rafi et par 2 fois Nimeño II  et Andy Younes.

Une exposition anniversaire

La Chapelle des Jésuite accueille jusqu’au dimanche 19 septembre, une exposition florilège de la Cape d’Or.

Chapelle des Jésuites, 17 Grand rue. Ouverture de 10h à 18h.

Share This