L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Les services de Météo France viennent de placer le département du Gard en vigilance météorologique jaune de niveau 2 pour épisode de fortes chaleurs/canicule. En effet, dans la journée de mercredi (demain), des températures de plus de 35°C seront observées sur l’ensemble du département atteignant même les 40°C en plaine. Dans la nuit de mercredi à jeudi les températures ne baisseront pas en dessous de 22°C. Les deux jours à venir seront donc les plus à risques pour les personnes les plus fragiles et les salariés travaillant à l’extérieur. Les températures resteront élevées en journée jusqu’au lundi 16 août inclus.

Conseils de comportement :
En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez un médecin;
Si vous avez des personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées dans votre entourage, prenez de leurs nouvelles ou rendez leur visite deux fois par jour. Accompagnez-les dans un endroit frais. Pendant la journée : fermez volets, rideaux et fenêtres. Aérez la nuit. Utilisez ventilateur et/ou climatisation si vous en disposez. Sinon essayez de vous rendre dans un endroit frais ou climatisé (grandes surfaces, cinémas…) deux à trois heures par jour. Mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour à l’aide d’un brumisateur, d’un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains
Adultes et enfants : buvez beaucoup d’eau. Pour les personnes âgées : buvez 1.5L d’eau par jour et mangez normalement. Ne sortez pas aux heures les plus chaudes (11h-21h) ;
Si vous devez sortir portez un chapeau et des vêtements légers. Limitez vos activités physiques ;
Tenez-vous informés sur les sites internet : www.gard.gouv.fr, www.sante.gouv.fr ou encore www.occitanie.ars.sante.fr/

Incendies d’été : bilan de mi saison

Globalement, ces derniers restent limités par rapport aux deux années précédentes mais sont encore trop nombreux.
Depuis le 16 juin 2021, 23 feux de forêts ont brûlé environ 11 ha dans le Gard. A la même période, en 2020, on dénombrait 33 feux de forêts pour 72 ha ; en 2019, 29 feux de forêts pour 1008 ha. La préfecture attribue ce moindre nombre d’incendies aux conditions météo jusqu’à présent favorables. Les pluies récentes ont permis de réduire brièvement la sécheresse des végétaux mais
La vigilance doit cependant rester de mise tout l’été. La sécheresse de la végétation reste forte sur la partie
sud-est du département (vallée du Rhône, Petite Camargue et Costières), en particulier dans le secteur nîmois. Des températures très élevées sont annoncées dès la fin de cette semaine. A la faveur de ce relatif répit, plusieurs pompiers gardois et trackers sont intervenus sur les incendies italiens et grecs de ces derniers jours.

Des moyens d’investigation et de contrôle mis en œuvre

La cellule de recherche des causes d’incendies (RCCI) a investigué 13 feux de végétation depuis le début de la
saison estivale. Les mégots, les travaux produisant des étincelles et la malveillance ont été constatés comme
causes de feu. Ces expertises permettent de faciliter les poursuites judiciaires contre les responsables.
La préfète du Gard, rappelle que toute utilisation du feu en forêt est interdite par arrêté préfectoral du 15
juin au 15 septembre. Cela correspond notamment à l’interdiction de faire des barbecues, de fumer, de jeter
un mégot ou de brûler des végétaux en forêt et en garrigue, et jusqu’à 200 m de ces espaces.
Des patrouilles de contrôle de l’utilisation du feu se poursuivent tout l’été, en particulier sur les sites
touristiques. Pour sa part, la Ville participe tout l’été à la surveillance des massifs en postant des équipes 7 jours sur 7 sur les massifs des espaces naturels. Elle invite et contrôle également les propriétaires situés en zone d’obligation de débroussaillement.
Dans plus de 93 % des cas, les départs de feu de forêts sont dus à l’activité humaine. Aussi, chacun est appelé
à la prudence. La vigilance, le bon sens et le civisme de chacun sont primordiaux pour éviter tout départ de
feux.

Share This