L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Photo d’ouverture : Eric Spiller

Ils sont Nîmois pour la plupart, amateurs ou professionnels, et vivent ce spectacle comme une véritable aventure humaine. Portraits.

Les jeudis 5, vendredi 6, lundi 9 et mardi 10 août, les Arènes accueillent la deuxième édition des Nuits de Nemaus, un spectacle en quatre actes à la croisée de la reconstitution historique, du théâtre et du vidéo mapping, dont le propos est de vous faire connaître, en vous émerveillant, la grande épopée de Nîmes, de l’antiquité jusqu’au XIXe siècle. Cette alliance de la technologie et de l’humain constitue la marque de fabrique de ce spectacle où la passion de valoriser sa ville et de partager son histoire anime tous les acteurs. En coulisses, ce sont en effet 120 bénévoles qui complètent, à raison de 2 ou 3 rôles chacun, ce vaste dispositif scénique et les équipes professionnelles (acteurs, cascadeurs, danseuses…).

Alexis Dhont, actif bénévole

Passionné depuis l’enfance
Alexis Dhont participe depuis cinq ans aux Grands jeux romains, l’autre reconstitution historique réalisée par le gestionnaire des Arènes de Nîmes Culturespaces. C’est aussi sa deuxième participation aux Nuits de Nemaus. Ce jeune Nîmois, ancien membre de l’association Lorica Romana, est un passionné depuis l’enfance d’histoire et d’Antiquité. Lorsque l’appel à bénévolat a été lancé, il s’est immédiatement porté volontaire. « C’est un réel plaisir de se costumer et de se mettre dans la peau de son personnage  » explique-t-il tout en participant au contrôle des entrées des coulisses, ajoutant ainsi un rôle supplémentaire aux trois qu’il assure durant le spectacle : « je suis tour à tour ivrogne, sonneur de trompe et bourgeois militaire« , le tout à des époques bien différentes. Polyvalence et entraide, voilà bien l’ambiance des coulisses e cette joyeuse troupe.

En famille
Amélia, Sébastien et leurs trois jeunes enfants Mahault, Samuel et Baptiste sont venus vivre l’expérience en famille. « Nous nous sommes portés volontaires car c’était l’occasion rêvée de faire partie d’un magnifique spectacle, qui raconte l’histoire de notre ville. C’est à vivre une fois dans sa vie, les éclairages sont grandioses » décrit Amélia, portée par l’enthousiasme de cette première participation. « L’ambiance est incroyable, on s’échange messages et photos sur un groupe whatsApp entre membres de la troupe. » Si elle joue alternativement le rôle d’une civile romaine, d’une dame de la cour et d’une paysanne, son mari et ses enfants sont affairés à d’autres scènes et rôles. Au moment du spectacle, chacun sait ce qu’il a à faire et se gère en autonomie.

Danseuses des Omeyades

Plus qu’un job, un pur bonheur
Danseuse orientale professionnelle, Ghania participe régulièrement, avec plusieurs membres de son association Les Almées d’ici, aux spectacles organisés à Nîmes comme la Pégoulade. Elle contribue au tableau des Omeyades, avec le sultan, pendant les Nuits de Nemaus. « Plus que des moments de partage, c’est un pur bonheur de participer à ce spectacle, même si cela va très vite. C’est loin d’être juste un job, c’est une collaboration collective et humaine formidable. Le réalisateur François Xavier Beth a pris le temps de me rencontrer, de me solliciter pour le choix de la musique. J’apprécie cette façon de travailler. »

Mélanie et Claire, nîmoises, amies complices et passionnées de costumes

La reconstitution dans le sang
Claire et Mélanie se sont connues au collège à Nîmes, et sont restées amies. L’une et l’autre sont tombées dans la marmite de la reconstitution historique au fil des années, participant ou travaillant pour le Puy du Fou, le Puy en Velay, Viviers… et Nîmes. « Nous fabriquons tous nos costumes, en nous inspirant de dessins et reproductions. J’ai reproduit une robe d’Eléonore d’Hasbourg pour mon costume de reine pour les Nuits de Nemaus. » explique Claire. Une passion du tissu et du costume telle qu’elles sont en train de créer leur propre société spécialisée dans le costume de scène. « Porter le costume que l’on a fabriqué nous aide aussi à améliorer nos confections selon le confort ressenti. »


Réserver une place (pass sanitaire obligatoire) ici

Les coulisses du spectacle en vidéo (édition 2019)