L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Nîmes poursuit sa dynamique dans le label « Ville Eco-propre » et vient d’obtenir sa troisième étoile. En parallèle, la Ville renouvelle sa candidature pour les quatre fleurs des « Villes et Villages fleuris ».  

3e étoile au Label Ville Eco-Propre

Malgré la crise sanitaire, de nombreuses collectivités adhérentes de l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine (AVPU) se sont inscrites dans la dynamique du label « Ville Eco-propre » en 2021. Ce label récompense les collectivités qui s’engagent à améliorer durablement la propreté de leurs espaces publics en développant des plans d’action à moyen terme pour améliorer DURABLEMENT la propreté de leurs espaces publics. Par durablement, il faut entendre que le label valorise, au fil de ses différentes étoiles (5 au total), les moyens mis en œuvre pour diminuer la salissure (équipements, communication, médiation, sensibilisation…) obtenue par une amélioration durable des comportements des usagers sur l’espace public.

Le label « Ville Eco-propre » créé en 2016 est constitué de 5 étoiles :

• 1ère étoile : Les villes obtiennent la première étoile en mettant en œuvre la méthodologie d’évaluation de l’AVPU. Les Indicateurs Objectifs de Propreté (IOP) permettent d’identifier leurs points forts et leurs points faibles au regard des moyennes enregistrées par l’ensemble des collectivités.

• 2e étoile : La deuxième étoile récompense les collectivités ayant déjà obtenu la première étoile et qui mettent en œuvre des plans d’action au regard de l’analyse des évaluations de l’année précédente.

• 3e étoile : La troisième étoile valorise les collectivités qui s’inscrivent dans une logique de développement durable dans un ou plusieurs domaines liés au nettoiement.

• 4e étoile : La quatrième étoile incite les collectivités à associer les habitants aux actions de propreté urbaine.

• 5e étoile : Investir tous les domaines de la propreté urbaine et obtenir des résultats. Le plan d’action à présenter doit comporter des propositions sur l’ensemble des problématiques relevant de la propreté urbaine selon une trame précise, c’est la stratégie opérationnelle.

Pour l’obtention de sa troisième étoile, Nîmes a su mettre en avant les nombreuses actions mises en place pour améliorer durablement la propreté de ses espaces publics. Aussi, cette volonté forte se démontre par un budget important alloué aux opérations de nettoiement de la ville soit plus de 13,4 millions d’euros par an.

1. Valorisation du tri sur l’espace public (Le Virto-Tri, un outil de nettoiement 100% électrique, Valorisation des déchets collectés).

2. Gestion concertée des points d’apport volontaire où collecte et propreté sont liées avec l’objectif de réduire les dépôts sauvages (Les déchèteries de Printemps, Les Brigades Civilités).

3. Réduction de l’émission de CO2 (Véhicules électriques, Enlèvement des graffitis et de l’affichage sauvage, Nettoyage des chewing-gums, Petit Matériel et Propreté, Parc photovoltaïques des Lauzières).

4. Valorisation du végétal en ville réduisant la perception négative de l’herbe comme éléments de salissure (Permis de Végétaliser, Programme de sensibilisation « Nîmes La Biodiver’Cité », Végétalisation des cimetières, Label Zéro Phyto).

LA PROPRETE DES RUES EN CHIFFRES

Budget : 13 400 000 €

Surface traitées :

· 700 km de voies entretenues

· 1 452 hectares d’espaces verts et naturels

Moyens humains

· 191 agents chargés du nettoyage (nettoiement régie, prestataire et tags/affiches sauvages)

· 27 balayeuses dont 3 électriques

· 10 laveuses

· 4 décrasseuses haute pression à l’eau chaude

· 1 écogum (pour l’enlèvement des chewing-gums)

· 3 motocrottes électriques

· 14 tricycles électriques

· 17 mini bennes

· 1500 corbeilles

4e Fleur au Label Villes et Villages Fleuris

Label touristique attaché au symbole de la Fleur, le label Villes et Villages Fleuris récompense les actions menées par les collectivités locales en faveur de la qualité de vie. Il a pour vocation de faire connaître et de valoriser les communes qui aménagent et gèrent un environnement favorable au bien-être des habitants et à l’accueil des touristes.

Labellisée 4 fleurs depuis 2014, Nîmes met un point d’honneur à faire cohabiter patrimoine végétal et patrimoine historique, dans le respect de l’environnement. Un jury national est chargé de contrôler tous les trois ans les communes classées « quatre fleurs » sur l’ensemble du territoire, entre le 15 juin et le 30 septembre. Il est seul habilité à attribuer, confirmer ou retirer cette quatrième fleur. Jeudi 24 juin, Nîmes accueille ce jury autour d’un parcours en centre-ville et au cœur de ses espaces naturels pour un résultat attendu à l’automne. Rappelons que cette labellisation ne récompense pas seulement la qualité des espaces verts, mais une stratégie globale bien aboutie.

Plus d’infos sur le Label Villes et villages fleuris

Share This