L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

ACCUEIL > TRIBUNES POLITIQUES > TRIBUNES POLITIQUES D’AVRIL 2021

TRIBUNEs POLITIQUES D’AVRIL 2021

Avril 2021

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

Le droit au logement est un droit constitutionnel. Disposer d’un logement digne est une des conditions essentielles à l’épanouissement de chacun et au vivre-ensemble.
De nombreux Nîmois souffrent du mal-logement. Les principales causes de cette situation sont connues : spéculation immobilière et foncière, manque chronique de logements sociaux. Depuis 2017, le Gouvernement a choisi de s’attaquer aux plus modestes et aux bailleurs sociaux, fragilisés notamment par la baisse des APL.
Bien sûr, un changement de politique nationale est souhaitable. Il est temps de créer un grand service public du logement et de l’habitat.
Mais des efforts doivent être aussi faits localement. Les communes peuvent agir en choisissant de libérer du foncier pour des projets de logement social (les reconstructions prévues par l’ANRU ne suffisent pas). Les communes peuvent agir aussi en mobilisant les logements privés vacants et en favorisant, quand c’est possible, leur conventionnement avec l’ANAH pour développer des logements à loyers maitrisés dans le parc privé… Elles peuvent agir enfin avec plus de force sur l’habitat insalubre, l’aide à la rénovation des habitations dégradées, la lutte contre la précarité énergétique…
Il faut de la volonté politique. Elle est très insuffisante dans la ville de Nîmes qui semble privilégier les programmes immobiliers de standing (et il en faut aussi), et oublier parfois que l’essentiel de la population nîmoise ne peut y accéder.

V.Bouget, J.Menut, P.Prat, C.Giacometti, B.Ferrier, S.Fayet, C.Bastid, M.Bernède / elus.ncg@orange.fr – 04 66 67 13 25

Les Progressistes

Un an après le début de cette pandémie dont personne ne pouvait prévoir la durée, il est clair aujourd’hui que notre salut viendra de cette vaccination qui s’accélère. Les 22 millions de doses supplémentaires de mars et d’avril nous font espérer 20 millions de personnes vaccinées à la mi-mai pour atteindre 30 millions en juillet. Les traitements ont eux aussi fait des progrès significatifs, même si ce virus et ses imprévisibles variants feront durablement partie de nos vies. Ce triste anniversaire est à nouveau l’occasion de remercier ici le formidable travail des soignants et premiers de cordée qui depuis mars 2020 sont sur le front. Enfin, de saluer l’investissement de tous ceux qui participent aujourd’hui à cet effort de vaccination de masse pour que l’été soit enfin le bout du tunnel.

Les élus du Rassemblement national

La rédaction n’a pas reçu de texte ce mois-ci.

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Jean-Paul FOURNIER, 20 ans de longévité au service des Nîmois

Le 18 Mars 2001, Jean-Paul Fournier était élu Maire de Nîmes, une victoire qui en appellera bien d’autres et qui fait écho à sa première élection lors des Cantonales de 1988 où Jean-Paul Fournier conquit le 1er Canton de Nîmes. Il s’était engagé à faire revivre Nîmes, l’histoire prouve la réussite de cet engagement. Il est un maire bâtisseur, un maire au plus près des Nîmoises et des Nîmois, toujours à l’écoute des problématiques rencontrées par les habitants de la cité des Antonins. Au cours de ses 20 ans de mandat, Jean-Paul Fournier a su redonner à Nîmes ses lettres de noblesse et n’a eu de cesse de l’embellir et d’accroître sa notoriété tant à l’échelle régionale que nationale. Cet ADN nîmois, Jean-Paul Fournier en est l’incarnation même. Comment ne pas s’émerveiller quand on voit l’aboutissement des réalisations apportées sur l’avenue Jean Jaurès ou bien encore sur l’Avenue Feuchères ralliant l’Esplanade ? C’est un paysage d’une beauté absolue qui se dessine devant les voyageurs venus de l’extérieur. En termes d’attractivité, le développement des évènements tels que les Grands Jeux Romains, un Réalisateur dans la Ville, la Nuit des Jardins, le Festival Biennale de la BD, le Salon de la Biographie et bien d’autres encore ont permis à Nîmes de briller aux yeux du monde entier. Jean-Paul Fournier a également permis à Nîmes de rentrer dans l’air du 21e siècle avec la création de la Paloma, la création du Musée de la Romanité, les aménagements de l’entrée de la Coupole des Halles et, bientôt, la création d’un Palais des Congrès qui viendra finaliser un accroissement considérable en termes d’attractivité. Jean-Paul Fournier est aussi un Maire protecteur qui n’a pas hésité à interpeller à plusieurs reprises le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, jusqu’à le recevoir récemment dans son bureau, pour le forcer à constater l’aggravation de l’insécurité qui pouvait régner dans certaines zones de la Ville. Une tribune ne permet de pas de narrer toutes les réalisations et actions apportées par Jean-Paul Fournier tant elles sont nombreuses. L’ensemble du Groupe de la Majorité Municipale, tient à remercier et féliciter Jean-Paul Fournier pour le travail et l’amour qu’il a portés à sa Ville, à notre Ville. L’histoire continue de s’écrire et les réalisations et les projets de s’accroître pour un Maire qui peut être fier de fêter ses noces de porcelaine avec les Nîmoises et les Nîmois.

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

Le droit au logement est un droit constitutionnel. Disposer d’un logement digne est une des conditions essentielles à l’épanouissement de chacun et au vivre-ensemble.
De nombreux Nîmois souffrent du mal-logement. Les principales causes de cette situation sont connues : spéculation immobilière et foncière, manque chronique de logements sociaux. Depuis 2017, le Gouvernement a choisi de s’attaquer aux plus modestes et aux bailleurs sociaux, fragilisés notamment par la baisse des APL.
Bien sûr, un changement de politique nationale est souhaitable. Il est temps de créer un grand service public du logement et de l’habitat.
Mais des efforts doivent être aussi faits localement. Les communes peuvent agir en choisissant de libérer du foncier pour des projets de logement social (les reconstructions prévues par l’ANRU ne suffisent pas). Les communes peuvent agir aussi en mobilisant les logements privés vacants et en favorisant, quand c’est possible, leur conventionnement avec l’ANAH pour développer des logements à loyers maitrisés dans le parc privé… Elles peuvent agir enfin avec plus de force sur l’habitat insalubre, l’aide à la rénovation des habitations dégradées, la lutte contre la précarité énergétique…
Il faut de la volonté politique. Elle est très insuffisante dans la ville de Nîmes qui semble privilégier les programmes immobiliers de standing (et il en faut aussi), et oublier parfois que l’essentiel de la population nîmoise ne peut y accéder.

V.Bouget, J.Menut, P.Prat, C.Giacometti, B.Ferrier, S.Fayet, C.Bastid, M.Bernède / elus.ncg@orange.fr – 04 66 67 13 25

Les Progressistes

Un an après le début de cette pandémie dont personne ne pouvait prévoir la durée, il est clair aujourd’hui que notre salut viendra de cette vaccination qui s’accélère. Les 22 millions de doses supplémentaires de mars et d’avril nous font espérer 20 millions de personnes vaccinées à la mi-mai pour atteindre 30 millions en juillet. Les traitements ont eux aussi fait des progrès significatifs, même si ce virus et ses imprévisibles variants feront durablement partie de nos vies. Ce triste anniversaire est à nouveau l’occasion de remercier ici le formidable travail des soignants et premiers de cordée qui depuis mars 2020 sont sur le front. Enfin, de saluer l’investissement de tous ceux qui participent aujourd’hui à cet effort de vaccination de masse pour que l’été soit enfin le bout du tunnel.

Les élus du Rassemblement national

La rédaction n’a pas reçu de texte ce mois-ci.

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Il était une fois ANGELA

Le 18 Mars 2001, Jean-Paul Fournier était élu Maire de Nîmes, une victoire qui en appellera bien d’autres et qui fait écho à sa première élection lors des Cantonales de 1988 où Jean-Paul Fournier conquit le 1er Canton de Nîmes. Il s’était engagé à faire revivre Nîmes, l’histoire prouve la réussite de cet engagement. Il est un maire bâtisseur, un maire au plus près des Nîmoises et des Nîmois, toujours à l’écoute des problématiques rencontrées par les habitants de la cité des Antonins. Au cours de ses 20 ans de mandat, Jean-Paul Fournier a su redonner à Nîmes ses lettres de noblesse et n’a eu de cesse de l’embellir et d’accroître sa notoriété tant à l’échelle régionale que nationale. Cet ADN nîmois, Jean-Paul Fournier en est l’incarnation même. Comment ne pas s’émerveiller quand on voit l’aboutissement des réalisations apportées sur l’avenue Jean Jaurès ou bien encore sur l’Avenue Feuchères ralliant l’Esplanade ? C’est un paysage d’une beauté absolue qui se dessine devant les voyageurs venus de l’extérieur. En termes d’attractivité, le développement des évènements tels que les Grands Jeux Romains, un Réalisateur dans la Ville, la Nuit des Jardins, le Festival Biennale de la BD, le Salon de la Biographie et bien d’autres encore ont permis à Nîmes de briller aux yeux du monde entier. Jean-Paul Fournier a également permis à Nîmes de rentrer dans l’air du 21e siècle avec la création de la Paloma, la création du Musée de la Romanité, les aménagements de l’entrée de la Coupole des Halles et, bientôt, la création d’un Palais des Congrès qui viendra finaliser un accroissement considérable en termes d’attractivité. Jean-Paul Fournier est aussi un Maire protecteur qui n’a pas hésité à interpeller à plusieurs reprises le Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, jusqu’à le recevoir récemment dans son bureau, pour le forcer à constater l’aggravation de l’insécurité qui pouvait régner dans certaines zones de la Ville. Une tribune ne permet de pas de narrer toutes les réalisations et actions apportées par Jean-Paul Fournier tant elles sont nombreuses. L’ensemble du Groupe de la Majorité Municipale, tient à remercier et féliciter Jean-Paul Fournier pour le travail et l’amour qu’il a portés à sa Ville, à notre Ville. L’histoire continue de s’écrire et les réalisations et les projets de s’accroître pour un Maire qui peut être fier de fêter ses noces de porcelaine avec les Nîmoises et les Nîmois.

Retrouvez l’espace d’expression des groupes politiques du Conseil Municipal sur nimes.fr

Share This