L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Sous l’impulsion de Marci Segal* et proclamée par les Nations Unies depuis 2017, le 21 avril est la journée mondiale de la créativité et de l’innovation.

La créativité s’exprime de différentes façons, allant de l’expression artistique (musique, dessin, danse, littérature, etc..) à la découverte de solutions dans de nombreux domaines, scientifiques, économiques, sociaux ou même en ce qui concerne celui du développement durable. C’est probablement pour favoriser une prise de conscience de ce phénomène que les Nations Unies ont, en 2017, décrété une journée mondiale tout à fait officielle.

En 2021, les Nations Unies marquent l’Année internationale de l’économie créative au service du développement durable. La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) animera les événements prévus au cours des prochains mois, avec l’appui de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Pour la Secrétaire générale par intérim de la CNUCED, Isabelle Durant, la célébration de cette année internationale est importante car les industries créatives sont essentielles pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. « Elles encouragent l’innovation et la diversification. Elles sont importantes dans le secteur des services, lui-même en plein essor. Elles stimulent aussi l’esprit d’entreprise et contribuent à la diversité culturelle », a-t-elle souligné.

Quelle est donc votre idée, celle qui vous tient à cœur et pour laquelle vous hésitez encore à aller de l’avant ? Qu’elle soit toute simple ou ambitieuse, classique ou plus inusitée, faites le premier pas pour la concrétiser.

+ plus d’infos :

www.un.org

*Marci Segal, celle par qui tout a commencé

Marci Segal est Canadienne, native de la région de Toronto. Ella a travaillé comme spécialiste en créativité en s’impliquant à faire avancer la reconnaissance de la créativité délibérée, que celle-ci soit appliquée à la résolution de problèmes, à la conception de produits, à la recherche de solutions ou à l’innovation. De 1980 à 2010, elle anime des ateliers de créativité à la conférence CPSI (Creative Problem Solving Institute) tenue annuellement à Buffalo depuis 1954. Cet événement a été créé par Alex F. Osborn, celui à qui nous devons entre autres le processus de résolution créative de problème CPS (Creative Problem Solving) ainsi que le mot « brainstorming ».

En 2014, Marci Segal fut contactée par l’ambassadrice Inga Rhonda King, représentante permanente aux Nations Unies pour Saint-Vincent-et-les-Grenadines (Caraïbes) qui lui dit chercher des façons de joindre la créativité à la résolution de problèmes aux Nations Unies. Leur collaboration débuta dès lors.

Trois ans plus tard, le 27 avril 2017, l’ambassadrice King a défendu, avec succès, la cause visant à faire de la Journée mondiale de la créativité et de l’innovation une des journées officielles de célébration des Nations Unies. Parmi les phrases de cette résolution, notons : « Observée six jours après l’anniversaire de Léonard de Vinci et un jour avant la Journée internationale de la Terre nourricière, cette journée veut encourager une réflexion pluridisciplinaire et créative afin d’atteindre un avenir durable pour tous ».

Chaque mois, votre magazine Vivre Nîmes dédie une double page aux initiatives et aux innovations locales. Projet personnel ou travail de groupe, les Nîmois sont talentueux et regorgent d’idées novatrices pour faire rayonner la Cité des Antonin au-delà du territoire. Retour sur des projets innovants qui ont marqués l’année 2021.

La p’tite Zoé, la litière 100% écologique

Le CHU Nîmois se distingue

Soutenir la communication digitale de proximité

Une chaussée nouvelle génération

PHOTO : ONU/©Manuel Elias 

À l’occasion de l’événement « Mode et développement durable », organisé en 2017 au Siège de l’ONU pour promouvoir la mode comme vecteur de changement social, 40 mannequins ont défilé avec des vêtements éthiques produits dans différentes régions du monde.

Share This