L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Marie-Françoise Lecaillon est la nouvelle représentante de l’État dans le Gard depuis le 8 mars dernier, succédant à Didier Lauga. Coïncidence du calendrier, c’est lors de la journée internationale des droits des femmes que la nouvelle préfète a pris ses fonctions. Malgré un emploi du temps chargé, elle a accepté de répondre à nos questions.

Que représente pour vous cette prise de fonction ?

C’est un grand honneur que me font le président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur, en me nommant  dans le Gard . Cette nomination s’inscrit comme une promotion  dans la mesure où notamment le Gard compte deux fois plus d’habitants que dans le département de l’Allier où j’exerçais.

Vous êtes la première femme à ce poste dans le Gard, qu’est-ce que cela vous inspire ? 

Il faut un début mais je ne pense pas que cela ait des conséquences sur la manière de servir. Homme ou femme, nous avons une mission de responsabilité précise à remplir. Aujourd’hui, nous sommes 25% de préfètes, les lignes bougent. Il n’y a pas de métier féminin ou masculin, il y a juste des métiers : voilà ce que doivent se dire les jeunes filles pour qu’elles aillent au bout de leur choix.

Quelles sont vos premières impressions sur Nîmes ?

Depuis mon arrivée le 8 mars, je découvre la ville, riche de son histoire. Encore hier, je me suis promenée aux jardins de la Fontaine jusqu’à la tour Magne. C’est une jolie ville qu’on prend plaisir à arpenter, on sent qu’elle ne demande qu’à « repartir », ce qui sera le cas dès que nous serons tous vaccinés.

Quels sont les dossiers nîmois prioritaires à vos yeux ? 

Suite à la visite du ministre de l’Intérieur, nous allons notamment travailler sur le contrat de sécurité intégrée en lien avec la ville ce qui permettra des avancées dans la lutte contre l’insécurité. Le programme de rénovation urbaine est un autre enjeu majeur pour lequel nous continuerons à accompagner étroitement les collectivités territoriales. Je pense que la labellisation Unesco de la Maison Carrée est un dossier important pour la ville.

Comment s’est passée votre première rencontre avec Jean-Paul Fournier ?

Il me paraissait normal qu’avant mon dépôt de gerbe marquant mon installation, je rencontre le maire. L’entretien a été cordial et prochainement nous prendrons le temps de faire un tour d’horizon de l’ensemble des dossiers.


Bio express : Marie-Françoise Lecaillon a commencé sa carrière en 1983 comme attachée de préfecture. En 1996, elle devient directrice de cabinet du préfet de la Savoie. Elle est titularisée comme sous-préfète l’année suivante avec des nominations à Montreuil-sur-Mer en 2002 et à Cambrai en 2004. Elle est nommée à son premier poste de préfète en Haute-Saône en juillet 2015 puis sera nommée préfète du département de l’Allier en 2017.

Share This