LE JOURNAL D’INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > TRIBUNES POLITIQUES > TRIBUNES POLITIQUES DE JANVIER 2021

TRIBUNEs POLITIQUEs DE JANVIER 2021

janvier 2021

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

Ainsi donc, pour la majorité municipale, le monde post-Covid ressemblera furieusement au monde d’avant. Alors que de nombreuses villes ont bouleversé leurs priorités pour répondre à la crise sanitaire, économique et sociale dont les conséquences seront durables, le budget 2021 présenté au conseil municipal avant Noël n’est impacté qu’à la marge par ce choc d’une ampleur pourtant inégalée.
Comment comprendre que le projet de Palais des Congrès, d’un coût estimé à 35 millions d’euros, ne fasse pas l’objet d’un moratoire, d’autant que beaucoup d’entreprises déclarent réfléchir à limiter à l’avenir les déplacements, conférences et grands rassemblements ? Les 4,5 millions provisionnés pour 2021 sur ce projet seraient mieux employés à amortir les effets de la crise chez celles et ceux qui en souffrent le plus, particuliers comme professionnels.
Quant à la promesse de campagne de M. Fournier de consacrer chaque année 50 % des investissements de la Ville au développement durable et à la lutte contre le réchauffement climatique, elle a visiblement été oubliée pour 2021.
Conscients des difficultés endurées par chacune et chacun, nous tenons à présenter à toutes les Nîmoises et tous les Nîmois nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Dans quelques mois, espérons-le, l’épidémie sera derrière nous et nous pourrons enfin nous projeter vers un avenir plus radieux.

V.Bouget, J.Menut, P.Prat, C.Giacometti, B.Ferrier, S.Fayet, C.Bastid, M.Bernède / elus.ncg@orange.fr – 04 66 67 13 25

Les Progressistes

L’année qui commence est celle d’enjeux primordiaux. Il faut déjà conjointement mener le chantier d’attractivité et de redynamisation de la ville et l’associer à un verdissement indispensable de notre tissu urbain. Dans le cadre de l’ANRU, les sommes attribuées par l’État sont considérables et exigent que nous soyons ambitieux et responsables pour que chacun, d’où qu’il soit, puisse être intégré à ce projet crucial d’aménagement territorial à haute valeur sociale. Enfin, la question de la sécurité est un thème transversal à une politique de la ville volontariste, mais Nîmes doit aussi passer des mots à l’acte et se doter de moyens humains supplémentaires pour lutter contre une insécurité devenue intolérable. Nous souhaitons pour vous et pour notre ville, une bonne et heureuse année 2021.

Les élus du Rassemblement national

Nîmoises, Nîmois,
Le 27 novembre dernier s’est déroulée l’élection du nouveau président du département.
Une fois de plus, les électeurs de droite ont été trahis par leurs élus.
Ainsi, le département du Gard reste dirigé par les socialo-communistes, car les élus Les Républicains ont refusé les voix des 3 élus du Rassemblement National.
Avec nos voix nous aurions pourtant pu nous débarrasser de la gauche et de ses excès.
Une preuve de plus que voter LR revient à voter pour la gauche.
La fausse droite Gardoise et Nîmoise porte une lourde responsabilité.
Vous ne voulez plus de la gauche ? N’oubliez pas cette énième trahison et rejoignez-nous !

Yoann GILLET
www.rassemblementnational.fr

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Nîmes, une ville qui continue à investir !

Aux prémices de l’année 2021, la Ville de Nîmes sous l’impulsion de Jean-Paul FOURNIER et de l’ensemble du Groupe de la Majorité Municipale, poursuit sa grande opération d’investissement. En ces temps de crises, la Ville a répondu présente auprès des Nîmoises et des Nîmois en investissant plus de 65 millions d’euros de dépense d’équipement.

Là où il y a une volonté, il y a un chemin. Ce chemin emprunté est jalonné par divers paysages.

Le paysage social avec les nombreuses actions menées par le CCAS auprès des publics en grande fragilité.
Le paysage économique accompagné via un plan de relance inédit de 17,6 millions d’euros, forte de ses finances saines la Ville a pu effectivement soutenir les différents acteurs afin de soutenir l’attractivité de la cité des Antonins.

Le paysage urbain embellit avec le projet de l’ANRU qui verra le jour en 2021 et sur lequel la ville joue un rôle moteur avec près de 500 millions d’euros engagés afin de rénover les quartiers du Chemin Bas d’Avignon, du Clos d’Orville, du Mas de Mingue, ainsi que Pissevin et Valdegour. Pour que douceur de vivre et quiétude y retrouvent leurs places, témoignant de la volonté de Jean-Paul FOURNIER de relier les quartiers et le cœur de ville.

Le paysage culturel et artistique puisque Nîmes est aussi la cité de la fête et de la culture, ces dernières ayant été touchées de plein fouet par la crise sanitaire, Jean-Paul Fournier et le Groupe de la Majorité Municipale ont à cœur d’investir et de soutenir la culture afin de renouer avec l’art de vivre à la nîmoise.

Le paysage sportif, car Nîmes a de nouveau l’honneur d’accueillir au cœur de ses 7 collines une arrivée de la Grande Boucle, elle sera également ville départ. Cet événement particulièrement apprécié des Nîmoises et des Nîmois pourra, nous l’espérons, profiter aux commerçants, restaurateurs, cafetiers et hôteliers. Haut lieu de tourisme, durant deux jours, Nîmes sera mise en lumière sur le plan national et international et nous nous en félicitons.

À travers cette tribune, Jean-Paul FOURNIER et l’ensemble du Groupe de la Majorité Municipale, vous adressent leurs meilleurs vœux pour l’année à venir. Nous venons de vivre une année difficile, remplie de doutes et de craintes, ensemble nous avons été malmenés, ensemble nous nous sommes soudés, ensemble nous avons avancé et c’est ensemble que nous nous relèverons.

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

Ainsi donc, pour la majorité municipale, le monde post-Covid ressemblera furieusement au monde d’avant. Alors que de nombreuses villes ont bouleversé leurs priorités pour répondre à la crise sanitaire, économique et sociale dont les conséquences seront durables, le budget 2021 présenté au conseil municipal avant Noël n’est impacté qu’à la marge par ce choc d’une ampleur pourtant inégalée.
Comment comprendre que le projet de Palais des Congrès, d’un coût estimé à 35 millions d’euros, ne fasse pas l’objet d’un moratoire, d’autant que beaucoup d’entreprises déclarent réfléchir à limiter à l’avenir les déplacements, conférences et grands rassemblements ? Les 4,5 millions provisionnés pour 2021 sur ce projet seraient mieux employés à amortir les effets de la crise chez celles et ceux qui en souffrent le plus, particuliers comme professionnels.
Quant à la promesse de campagne de M. Fournier de consacrer chaque année 50 % des investissements de la Ville au développement durable et à la lutte contre le réchauffement climatique, elle a visiblement été oubliée pour 2021.
Conscients des difficultés endurées par chacune et chacun, nous tenons à présenter à toutes les Nîmoises et tous les Nîmois nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Dans quelques mois, espérons-le, l’épidémie sera derrière nous et nous pourrons enfin nous projeter vers un avenir plus radieux.
V.Bouget, J.Menut, P.Prat, C.Giacometti, B.Ferrier, S.Fayet, C.Bastid, M.Bernède / elus.ncg@orange.fr – 04 66 67 13 25

Les Progressistes

L’année qui commence est celle d’enjeux primordiaux. Il faut déjà conjointement mener le chantier d’attractivité et de redynamisation de la ville et l’associer à un verdissement indispensable de notre tissu urbain. Dans le cadre de l’ANRU, les sommes attribuées par l’État sont considérables et exigent que nous soyons ambitieux et responsables pour que chacun, d’où qu’il soit, puisse être intégré à ce projet crucial d’aménagement territorial à haute valeur sociale. Enfin, la question de la sécurité est un thème transversal à une politique de la ville volontariste, mais Nîmes doit aussi passer des mots à l’acte et se doter de moyens humains supplémentaires pour lutter contre une insécurité devenue intolérable. Nous souhaitons pour vous et pour notre ville, une bonne et heureuse année 2021.

Les élus du Rassemblement national

Nîmoises, Nîmois,
Le 27 novembre dernier s’est déroulée l’élection du nouveau président du département.
Une fois de plus, les électeurs de droite ont été trahis par leurs élus.
Ainsi, le département du Gard reste dirigé par les socialo-communistes, car les élus Les Républicains ont refusé les voix des 3 élus du Rassemblement National.
Avec nos voix nous aurions pourtant pu nous débarrasser de la gauche et de ses excès.
Une preuve de plus que voter LR revient à voter pour la gauche.
La fausse droite Gardoise et Nîmoise porte une lourde responsabilité.
Vous ne voulez plus de la gauche ? N’oubliez pas cette énième trahison et rejoignez-nous !

Yoann GILLET
www.rassemblementnational.fr

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Nîmes, une ville qui continue à investir !

Aux prémices de l’année 2021, la Ville de Nîmes sous l’impulsion de Jean-Paul FOURNIER et de l’ensemble du Groupe de la Majorité Municipale, poursuit sa grande opération d’investissement. En ces temps de crises, la Ville a répondu présente auprès des Nîmoises et des Nîmois en investissant plus de 65 millions d’euros de dépense d’équipement.

Là où il y a une volonté, il y a un chemin. Ce chemin emprunté est jalonné par divers paysages.

Le paysage social avec les nombreuses actions menées par le CCAS auprès des publics en grande fragilité.
Le paysage économique accompagné via un plan de relance inédit de 17,6 millions d’euros, forte de ses finances saines la Ville a pu effectivement soutenir les différents acteurs afin de soutenir l’attractivité de la cité des Antonins.

Le paysage urbain embellit avec le projet de l’ANRU qui verra le jour en 2021 et sur lequel la ville joue un rôle moteur avec près de 500 millions d’euros engagés afin de rénover les quartiers du Chemin Bas d’Avignon, du Clos d’Orville, du Mas de Mingue, ainsi que Pissevin et Valdegour. Pour que douceur de vivre et quiétude y retrouvent leurs places, témoignant de la volonté de Jean-Paul FOURNIER de relier les quartiers et le cœur de ville.

Le paysage culturel et artistique puisque Nîmes est aussi la cité de la fête et de la culture, ces dernières ayant été touchées de plein fouet par la crise sanitaire, Jean-Paul Fournier et le Groupe de la Majorité Municipale ont à cœur d’investir et de soutenir la culture afin de renouer avec l’art de vivre à la nîmoise.

Le paysage sportif, car Nîmes a de nouveau l’honneur d’accueillir au cœur de ses 7 collines une arrivée de la Grande Boucle, elle sera également ville départ. Cet événement particulièrement apprécié des Nîmoises et des Nîmois pourra, nous l’espérons, profiter aux commerçants, restaurateurs, cafetiers et hôteliers. Haut lieu de tourisme, durant deux jours, Nîmes sera mise en lumière sur le plan national et international et nous nous en félicitons.

À travers cette tribune, Jean-Paul FOURNIER et l’ensemble du Groupe de la Majorité Municipale, vous adressent leurs meilleurs vœux pour l’année à venir. Nous venons de vivre une année difficile, remplie de doutes et de craintes, ensemble nous avons été malmenés, ensemble nous nous sommes soudés, ensemble nous avons avancé et c’est ensemble que nous nous relèverons.

Retrouvez l’espace d’expression des groupes politiques du Conseil Municipal sur nimes.fr

Share This