LE JOURNAL D’INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > TRIBUNES POLITIQUES > TRIBUNES POLITIQUES DE DÉCEMBRE 2020

TRIBUNEs POLITIQUEs DE DÉCEMBRE 2020

décembre 2020

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

La 2e vague de la pandémie est arrivée et nous avons subi un reconfinement.
Nous adressons à tous ceux qui souffrent notre pleine solidarité.
Notre système de santé s’est retrouvé au bord de l’explosion et nous le déplorons vivement : depuis les années 2000, soignants et personnels hospitaliers tirent « la sonnette d’alarme » et demandent des moyens humains et financiers pour l’hôpital public, sans avoir été entendus. Nous les soutenons.
Nous déplorons, tout aussi vivement, que cette 2e vague, pourtant annoncée par les autorités médicales et scientifiques depuis des mois, n’ait pas été anticipée par le gouvernement.
La situation est dramatique dans de nombreux secteurs économiques avec des conséquences redoutables de licenciements et chômage accru, dramatique pour les citoyen.ne.s privé.e.s de liens sociaux et de « nourriture » culturelle essentiels à la bonne santé psychologique de chacun de nous, plus dramatique encore pour les plus vulnérables, d’autant plus dans les territoires déjà paupérisés, comme c’est le cas de Nîmes.
La municipalité a mis en place des actions pour soutenir le commerce et certains lieux culturels. Cela risque néanmoins de ne pas être suffisant.
Il sera aussi indispensable que l’État et toutes les collectivités aident davantage le secteur associatif et caritatif si important dans notre ville, et vital en cette période de crise majeure. Nous y serons attentifs et vigilants !

V.Bouget, J.Menut, P.Prat, C.Giacometti, B.Ferrier, S.Fayet, C.Bastid, M.Bernède / elus.ncg@orange.fr – 04 66 67 13 25

Les Progressistes

Le dernier conseil municipal du 21 novembre, a permis à la municipalité de dessiner les axes de sa politique pour 2021, mais aussi les projets du mandat qui commence. Nous avons rappelé que ceux-ci doivent impérativement nous amener sur la voie de la transition énergétique, que la politique menée doit verdir notre mode de vie, que les modifications urbaines profondes engendrées par l’ANRU ne peuvent se faire sans les habitants et les associations, que l’école doit être une priorité absolue, que l’offre de soins doit être augmentée et rééquilibrée géographiquement. Enfin, notre centre-ville ne peut continuer à se vider de ses commerces au seul profit du tout-tourisme et que la sécurité pour tous est un droit qui nécessite des moyens à la hauteur de l’inquiétante situation nîmoise.

Les élus du Rassemblement national

La rédaction n’a pas reçu de texte de ce groupe ce mois-ci.

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Nîmes, une Ville qui soutient ses commerçants !

Dans un moment de grande fragilité sur fond de crise de sanitaire, Jean-Paul FOURNIER et l’ensemble du groupe de la Majorité Municipale, s’engagent auprès des acteurs qui donnent vie à l’économie locale.
Depuis le 30 octobre, date du deuxième confinement, et à l’approche des fêtes de Noël, si chères aux Nîmoises et Nîmois, Jean-Paul FOURNIER et le groupe de la Majorité Municipale ont pris la décision de réagir sans attendre avec des mesures fortes en soutien aux commerçants.
En effet, les terrasses des bars et restaurants se voient exonérées des redevances et de l’occupation du domaine public du 1er octobre 2020, et ce jusqu’au 30 juin 2021. Les établissements commerciaux fermés sur décision administrative, y compris ceux mettant en œuvre une activité de vente à emporter, voient également la suppression des loyers sur les bâtiments qui sont propriété de la Ville de Nîmes pour la durée de ce confinement. Ces mesures représentent un investissement de 550 000 euros pour la Ville et s’ajoute au plan de relance de 18 millions d’euros lancé cet été pour soutenir le secteur des travaux publics.
De plus pour compléter ces mesures, Jean-Paul FOURNIER, mobilisé au côté des commerçants a entamé une grande campagne d’information auprès des Nîmoises et des Nîmois afin de les encourager à prioriser les commerces du cœur de ville. Celle-ci met en avant une série de portraits de commerçants du centre-ville proposant de la vente à distance par le service du « click&collect » et de la livraison à domicile.
Cette période de fêtes, synonyme de rassemblement en famille et de partage est durement éprouvée par cette crise sanitaire. C’est pourquoi la Ville a décidé de maintenir les illuminations de Noël en invitant les Nîmoises et les Nîmois à s’émerveiller d’un « Noël étoilé » autour des Arènes et des places du centre-ville en se laissant transporter par les animations musicales au cœur de l’écusson jusqu’au 3 janvier prochain.
À travers cette tribune, Jean-Paul FOURNIER et le Groupe de la Majorité Municipale vous adressent un message d’espoir. La lecture des derniers indicateurs sur l’évolution de la situation sanitaire, l’espoir de vaccins efficaces, insufflent, effectivement un vent d’optimisme. Dans les heures difficiles de notre Histoire, c’est l’union qui nous a toujours permis de nous en sortir. Rassemblons-nous pour lutter contre cette pandémie.

 GROUPES DE L’OPPOSITION 

Nîmes Citoyenne à Gauche

La 2e vague de la pandémie est arrivée et nous avons subi un reconfinement.
Nous adressons à tous ceux qui souffrent notre pleine solidarité.
Notre système de santé s’est retrouvé au bord de l’explosion et nous le déplorons vivement : depuis les années 2000, soignants et personnels hospitaliers tirent « la sonnette d’alarme » et demandent des moyens humains et financiers pour l’hôpital public, sans avoir été entendus. Nous les soutenons.
Nous déplorons, tout aussi vivement, que cette 2e vague, pourtant annoncée par les autorités médicales et scientifiques depuis des mois, n’ait pas été anticipée par le gouvernement.
La situation est dramatique dans de nombreux secteurs économiques avec des conséquences redoutables de licenciements et chômage accru, dramatique pour les citoyen.ne.s privé.e.s de liens sociaux et de « nourriture » culturelle essentiels à la bonne santé psychologique de chacun de nous, plus dramatique encore pour les plus vulnérables, d’autant plus dans les territoires déjà paupérisés, comme c’est le cas de Nîmes.
La municipalité a mis en place des actions pour soutenir le commerce et certains lieux culturels. Cela risque néanmoins de ne pas être suffisant.
Il sera aussi indispensable que l’État et toutes les collectivités aident davantage le secteur associatif et caritatif si important dans notre ville, et vital en cette période de crise majeure. Nous y serons attentifs et vigilants !

V.Bouget, J.Menut, P.Prat, C.Giacometti, B.Ferrier, S.Fayet, C.Bastid, M.Bernède / elus.ncg@orange.fr – 04 66 67 13 25

Les Progressistes

Le dernier conseil municipal du 21 novembre, a permis à la municipalité de dessiner les axes de sa politique pour 2021, mais aussi les projets du mandat qui commence. Nous avons rappelé que ceux-ci doivent impérativement nous amener sur la voie de la transition énergétique, que la politique menée doit verdir notre mode de vie, que les modifications urbaines profondes engendrées par l’ANRU ne peuvent se faire sans les habitants et les associations, que l’école doit être une priorité absolue, que l’offre de soins doit être augmentée et rééquilibrée géographiquement. Enfin, notre centre-ville ne peut continuer à se vider de ses commerces au seul profit du tout-tourisme et que la sécurité pour tous est un droit qui nécessite des moyens à la hauteur de l’inquiétante situation nîmoise.

Les élus du Rassemblement national

La rédaction n’a pas reçu de texte de ce groupe ce mois-ci.

 GROUPE DE LA MAJORITÉ 

Nîmes, une Ville qui soutient ses commerçants !

Dans un moment de grande fragilité sur fond de crise de sanitaire, Jean-Paul FOURNIER et l’ensemble du groupe de la Majorité Municipale, s’engagent auprès des acteurs qui donnent vie à l’économie locale.
Depuis le 30 octobre, date du deuxième confinement, et à l’approche des fêtes de Noël, si chères aux Nîmoises et Nîmois, Jean-Paul FOURNIER et le groupe de la Majorité Municipale ont pris la décision de réagir sans attendre avec des mesures fortes en soutien aux commerçants.
En effet, les terrasses des bars et restaurants se voient exonérées des redevances et de l’occupation du domaine public du 1er octobre 2020, et ce jusqu’au 30 juin 2021. Les établissements commerciaux fermés sur décision administrative, y compris ceux mettant en œuvre une activité de vente à emporter, voient également la suppression des loyers sur les bâtiments qui sont propriété de la Ville de Nîmes pour la durée de ce confinement. Ces mesures représentent un investissement de 550 000 euros pour la Ville et s’ajoute au plan de relance de 18 millions d’euros lancé cet été pour soutenir le secteur des travaux publics.
De plus pour compléter ces mesures, Jean-Paul FOURNIER, mobilisé au côté des commerçants a entamé une grande campagne d’information auprès des Nîmoises et des Nîmois afin de les encourager à prioriser les commerces du cœur de ville. Celle-ci met en avant une série de portraits de commerçants du centre-ville proposant de la vente à distance par le service du « click&collect » et de la livraison à domicile.
Cette période de fêtes, synonyme de rassemblement en famille et de partage est durement éprouvée par cette crise sanitaire. C’est pourquoi la Ville a décidé de maintenir les illuminations de Noël en invitant les Nîmoises et les Nîmois à s’émerveiller d’un « Noël étoilé » autour des Arènes et des places du centre-ville en se laissant transporter par les animations musicales au cœur de l’écusson jusqu’au 3 janvier prochain.
À travers cette tribune, Jean-Paul FOURNIER et le Groupe de la Majorité Municipale vous adressent un message d’espoir. La lecture des derniers indicateurs sur l’évolution de la situation sanitaire, l’espoir de vaccins efficaces, insufflent, effectivement un vent d’optimisme. Dans les heures difficiles de notre Histoire, c’est l’union qui nous a toujours permis de nous en sortir. Rassemblons-nous pour lutter contre cette pandémie.

Retrouvez l’espace d’expression des groupes politiques du Conseil Municipal sur nimes.fr

Share This