LE JOURNAL D’INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > EN VUE > ILLANA BARRY, en lice pour Miss France

Houcem Mohammedi,
 un bel hommage pour son projet Moteurs !

© Karen Dutrieux

À seulement 20 ans, le Nîmois est déjà responsable de très nombreux projets, toujours tournés vers les autres. Sa participation au projet cinématographique Moteurs ! a été l’occasion pour lui de rendre hommage à une personne
qui l’inspire, Pierre-Édouard Péan.
Son envie d’aider le monde et d’avoir des responsabilités est arrivée très tôt et c’est à 16 ans qu’Houcem crée son association Sourire à tous. S’ensuit l’organisation de galas auprès d’étudiants nîmois pour récolter de l’argent destiné à organiser des voyages humanitaires. « La première année, nous avions 300 personnes, près du double l’année d’après ». Et c’est grâce à l’argent récolté qu’il peut se rendre en Inde où il rencontre Pierre-Édouard Péan, qui consacre alors sa retraite à aider les enfants en situation précaire à se scolariser dans le deuxième plus grand bidonville au monde, à Mumbai (ancien Bombay). Il y construit plusieurs écoles franco-indienneset sa dévotion pour les autres laisse Houcem admiratif. Les fonds de l’association Sourire à tous sont utilisés pour acheter du matériel scolaire destiné à une vingtaine de petites filles, directement acheté sur place pour favoriser l’économie locale. Houcem et d’autres membres de l’association (qui ont eux-mêmes payé leurs frais de voyage) tournent des images de leur périple et de retour, très ému par sa rencontre avec l’humanitaire, Houcem décide de le mettre en lumière et envoie un film de 1 min 30  au projet Moteurs ! Il s’agit d’un concours national réservé aux 14/22 ans où les jeunes rendent hommage à un adulte inspirant qui nourrit le lien intergénérationnel au travers d’une vidéo de 90 secondes. À sa grande surprise, son travail passe trois mois plus tard sur TF1 et est sélectionné pour cette 4e édition dont le jury est présidé par Grand Corps Malade. 

Les films sont projetés au cinéma Gaumont sur les Champs-Élysées et une grande exposition en Gare du Nord (la plus grande gare d’Europe) est consacrée aux textes des jeunes lauréats (du 15 oct. au 15 nov.) pour renforcer la visibilité de ce travail qui les incite à se projeter dans l’avenir avec confiance.

D’autres actions de solidarité

L’association d’Houcem compte aujourd’hui 50 membres actifs et près de 150 bénévoles qui œuvrent au quotidien pour aider les autres à travers différents projets. Outre la construction d’un puits au Cambodge réalisé récemment, des actions locales comme des maraudes auprès des sans-abris sont organisées de décembre à février, en partenariat avec la Croix Rouge, où ils donnent vêtements chauds et produits d’hygiène. Un livre, réalisé par quatre filles de l’équipe, est également en préparation dans lequel des élèves d’écoles nîmoises ont rédigé des messages à l’attention
des sans-abris. Ces écrits leur seront distribués gratuitement et aussi mis en vente pour récupérer des fonds qui leur seront alloués. Houcem travaille en parallèle en Suisse pour l’Unicef et se dit très fier du travail des femmes et des hommes de son association qui tentent aussi de récolter un maximum d’argent pour soulager les plus démunis. « Nous avons besoin d’argent pour réaliser nos projets et les subventions sont rares. Ceux qui souhaitent nous rejoindre dans nos actions sont
les bienvenus ! »


POUR EN SAVOIR PLUS 

Share This