LE JOURNAL D’INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > ÉVÉNEMENTFace au confinement 

Face au confinement

Confrontée au rebond épidémique, la Ville se mobilise aux côtés de la population pour limiter la propagation du virus de la Covid-19 et accompagner les plus fragiles dans cette deuxième phase de crise sanitaire.

Le centre de dépistage a été installé salle des Costières, avec une meilleure prise en charge des files d’attente.

Cette deuxième vague, plus forte que la première, avec davantage d’hospitalisations et touchant les EPHAD, a dû être affrontée par la population dans un contexte de confinement moins strict que le précédent permettant la poursuite de nos activités professionnelles et scolaires. Tous ensemble, plus que jamais, gardons nos distances et protégeons-nous de ce virus plus actif en hiver.

Dans les écoles

Début novembre, l’État a conditionné la reprise scolaire par le port du masque obligatoire des enfants âgés de plus de 6 ans et mis en place un nouveau protocole sanitaire. Pour aider les familles nîmoises à faire face à ces contraintes supplémentaires, la Ville a pris l’initiative de distribuer deux masques gratuits, lavables et réutilisables aux 7 770 élèves scolarisés du CP au CM2 dans les 46 écoles élémentaires et primaires municipales, ainsi qu’aux 3 600 élèves élémentaires scolarisés dans les écoles privées nîmoises. Le renforcement du nettoyage des locaux scolaires s’applique depuis cette date tout comme l’organisation en décalé des entrées-sorties et des temps de récréation comme de cantine. Les services périscolaires (accueils du mercredi, des vacances et garderies scolaires) mettent en œuvre ce protocole jusqu’à nouvel ordre.

Jeunes précaires

Une action ciblée a été mise en place auprès de cette population parfois sans ressources, en partenariat avec la Mission Locale Jeunes Nîmes Métropole, pour les publics suivis : des kits hygiène dans lesquels la Ville a ajouté des masques, font l’objet d’une distribution depuis le 30 novembre. Au total, la Ville a fourni près de 10 000 masques à l’association. Ce choix a été fait, dans un souci de prévention pour minimiser les risques de santé, et les freins supplémentaires vers l’accès à la formation ou l’emploi. Une augmentation de la subvention de la Ville, passant à 59 000 € à l’association favorise cette action. Un soutien à l’aide alimentaire pour les jeunes de la mission locale est également à l’étude, tout comme la distribution de masques aux résidents du CROUS.

Garder le lien avec les plus vulnérables

La Ville a réactivé début novembre, via son Centre Communal d’Action Sociale, le plan d’accompagnement des personnes les plus vulnérables, sur un fichier où figurent plus de 600 inscrits. Une cellule d’appel a recensé leurs besoins pour déterminer avec elles les actions de soutien que la Ville peut mettre en place au cas par cas. Une veille sociale se maintient tout comme le lien avec les seniors. Les associations qui réalisent habituellement des repas festifs solidaires à Noël se verront proposer une solution alternative afin de maintenir ce service auprès des personnes isolées et fragiles, tandis que la distribution de 2000 boîtes de chocolats aux maisons de retraite et à leur personnel sera maintenue, mais sans la présence des élus. Dans les centres sociaux de la Ville, un lien téléphonique a également été maintenu avec les seniors dans les quartiers concernés.

Un nouveau centre de dépistage

Le 12 novembre, la Ville a ouvert un nouveau centre de dépistage avec tests PCR par prélèvement nasopharyngé dans la grande salle d’exposition des Costières, afin de mieux gérer les files d’attente qui ont eu tendance à s’allonger considérablement en octobre. En association avec les professionnels de santé et l’Agence Régionale de Santé, la Ville a donc déménagé les équipements et prestations (mobilier, informatique et gardiennage) qu’elle avait mis à disposition des laboratoires Bioaxiome et Labosud sur le parvis du Parnasse vers un nouveau centre en intérieur pour améliorer les conditions de prise en charge des personnes. « Deux lignes de traitement administratif et de prélèvements supplémentaires ont été ajoutées et les files d’attente ont été renforcées dans le respect des gestes barrière. » précise Dolorès Orlay Moreau, adjointe au Maire déléguée à la santé, à l’hygiène et à la prévention des risques sanitaires. Un système de ticket indiquant l’heure de passage a été mis en place afin que les patients puissent se présenter à l’heure de prise en charge, sans patienter des heures debout et dans le froid. Les personnes vulnérables (personnes âgées ou atteintes de handicap) bénéficient toujours d’un accès optimisé du centre et d’un coupe-file. Par ailleurs, l’arrivée des tests antigéniques dans les pharmacies a eu pour effet de fluidifier le traitement des patients au centre des Costières, ce qui facilite la poursuite de la lutte contre l’épidémie en ce mois de décembre.

Plus d’infos sur notre page spéciale Covid-19
sur nimes.fr et sur l’appli Nîmes

Des réunions régulières ont lieu en mairie pour suivre l’évolution de la crise sanitaire.

+ de 22 000

masques enfants distribués aux élèves Nîmois.

_________

Centre de dépistage du Stade des Costières

_________

123, avenue de Bouvine
Tour Nord Ouest du stade – côté Polyclinique
Ouvert de 9h à 17h du lundi au samedi

La Ville a doté chaque élève nîmois de deux masques réutilisables.

Share This