LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > À L’AFFICHE > UN AVANT-GOÛT DU NOGA

Un avant-goût DU NOGA

Le festival du jeu vidéo Nîmes Open Game Art, qui se tient dans les bibliothèques nîmoises du 5 décembre au 3 janvier, dévoile son parrain, sa marraine et sa thématique 2020 : « le réel dans le jeu vidéo ». Rencontres.

AY.PIERRE, minecraft builder

Aypierre est un Youtubeur spécialiste du jeu Minecraft, devenu une référence en la matière. Il propose très régulièrement des vidéos sur ce jeu populaire et sa chaîne YouTube comptabilise aujourd’hui 1,5 million d’abonnés. À l’occasion du Nîmes Open Game Art, il participera à la conférence inaugurale du vendredi 4 décembre à 18h qui traitera le sujet du « réel dans le jeu vidéo : représentation et expérience ».
Il vous prouvera, exemples à l’appui, comment certains joueurs talentueux reconstruisent virtuellement le monde réel.

Comment êtes-vous tombé amoureux de Minecraft ?

En 2009 j’ai découvert le jeu par hasard, nous étions seulement 30 000 joueurs. Ce qui m’a vraiment plu, c’est que j’ai eu l’impression de retomber en enfance, à l’époque où je faisais des constructions en LEGO. Avec Minecraft, c’est la même chose sauf que les briques sont illimitées. Avec ce jeu, c’est un défi quotidien, il faut faire constamment appel à son imagination, à sa curiosité et à sa créativité.

Vous avez passé les 1M d’abonnés sur YouTube en 2015, aujourd’hui vous en comptez 1.47M. Comment s’est développée cette communauté ? Vous avez bénéficié du succès de Minecraft ?

J’ai surtout le sentiment que, dans les années 2012-2013, YouTube s’est énormément développé, notamment en France. La consommation de vidéos en ligne a augmenté chez les jeunes. Minecraft a une relation étroite avec ce phénomène, car la particularité du jeu c’est que quand on se lance dedans on est lâché dans le vide, sans explications. Les tutos permettent donc d’en savoir plus sur les recettes et sur l’environnement du jeu.

À l’occasion du NOGA, vous allez présenter une reconstitution de la Maison Carrée en version Minecraft et qui sera ensuite imprimée en 3D. Comment avez-vous travaillé ce projet ?

Je suis en contact avec plusieurs teams de « builders », des joueurs qui aiment construire sur Minecraft, sur leur temps libre ou en réponse à des projets. Lorsqu’on débute une construction comme celle de la Maison Carrée, on commence par prendre plusieurs photos du monument, sous plusieurs angles. On calcule les dimensions et la taille. Ensuite, on adapte ça dans Minecraft. Pour la Maison Carrée c’était relativement simple, puisqu’on a une seule couleur, une seule matière. La vraie difficulté ce sont les détails dans les moulures. Avec l’impression en 3D de notre réalisation, cela donne une dimension plus réaliste à notre travail, j’ai hâte de voir ça.


POUR EN SAVOIR PLUS 
aypierre.fr

DINA, championne de JUST DANCE

Le NOGA a décidé de se mesurer à un art jusque-là inexploré dans le festival : la danse. Référence en matière de jeu vidéo, le jeu JUST DANCE sert de source d’inspiration au spectacle proposé par Dina alias TheFairyDina, jeune danseuse et youtubeuse amoureuse du jeu depuis sa création. Elle est d’ailleurs devenue vice-championne du monde en 2016 et 3 fois championne de France de Just Dance. Elle sera présente à l’occasion du Nîmes Open Game Art, le jeudi 10 décembre à partir de 18h.

Quelles sont vos actualités en ce moment ?

Je réalise des streams pour le web TV lestream.fr, j’y présente la matinale du lundi au vendredi de 7h à 10h. Je fais aussi des streams sur ma chaine Twitch et je produis des vidéos pour ma chaine YouTube qui compte plus de 130 000 abonnés. Sur cette dernière, je reprends des chorégraphies de Just Dance sous forme de clips avec mes chansons préférées. En temps normal, je suis également animatrice sur scène à l’occasion de conventions gaming. J’utilise Just Dance pour mettre l’ambiance et faire danser le public. J’ai quitté mon métier cette année pour me consacrer à mon activité d’animatrice, streameuse et youtubeuse à 100 %.

Comment avez-vous attrapé le virus Just Dance ?

Heureusement, pour celui-là il n’y a pas besoin de vaccin (rires). J’ai découvert le jeu l’année de sa sortie, avec une cover de Britney Spears que j’adore ! Puis tous les ans c’est devenu une tradition, à l’occasion de noël on m’offrait le nouveau volet de Just Dance. Au départ j’y jouais sur mon temps libre, puis en 2014 (Just Dance 4) j’ai commencé à y jouer plus régulièrement. J’attends le 12e volet avec grande impatience.

À l’occasion du Nîmes Open Game Art, vous allez proposer une animation en partenariat avec le club de Gym Danse de Nîmes. À quoi cela va ressembler ?

En général, c’est rare que je prépare un spectacle avec un groupe pour des événements de ce type. Mais pour le NOGA je fais une exception et c’est une première pour moi. Nous avons répété une chorégraphie ensemble et à distance. Je vais donc réaliser des chorégraphies de Just Dance seule et avec le club de Gym Danse Nîmes, le tout face à la Maison Carrée. Ça promet d’être un beau moment.


POUR EN SAVOIR PLUS 
thefairydina.com

L’événement est annulé en raison de la crise sanitaire.

Share This