LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > QUARTIERS > Nîmes ouest – saint-Césaire > Pissevin : le plan de sauvegarde avance

Pissevin : le plan de sauvegarde avance

407 logements sont concernés par ce programme de rénovation de copropriétés dégradées, qui viennent de voter 5,3 millions d’euros de travaux d’urgence, financés à 100 % (hors TVA) par l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH).

La rénovation urbaine, c’est des démolitions, des reconstructions, mais aussi des requalifications d’immeubles vétustes.

L’ensemble immobilier de l’Espéro, comprenant les trois tours de La Garrigado, Li Bécarut, Lou Piboulo et la barre Lou Férigoulier fait ainsi l’objet d’une opération importante de requalification au sein d’un Plan de Sauvegarde contractualisé en 2017 entre la Ville, Nimes Métropole, le Conseil Départemental et l’État. Un programme global de 18 millions d’euros est nécessaire pour faire évoluer ces 407 logements cumulant de multiples difficultés, allant de la vétusté au défaut de paiement des charges communes. Ce plan vise à aider ces copropriétés à se redresser financièrement et à effectuer des travaux d’améliorations globales sur les parties communes des immeubles. Cet été, l’architecte missionné a rendu ses estimations, et fin septembre le volet de travaux dit « d’urgence » a été voté favorablement par les copropriétaires des 4 immeubles.

Travaux d’urgence mais pas seulement
Financés à hauteur de 100 % (hors TVA), pour un reste à charge allant de 500 à 2500 euros selon le type de logement, ces travaux débuteront au printemps prochain pour une mise en sécurité et aux normes des bâtiments. Il s’agit en premier lieu de réduire leur vulnérabilité au feu. Le traitement des garde-corps, des blocs de béton menaçant de tomber et de l’étanchéité/isolation des toitures sera également mis en œuvre.

Une durée estimée à huit mois.
Plus de 12 millions d’euros devront ensuite être mobilisés pour finaliser l’amélioration de ces 4 bâtiments, leur confort énergétique et sanitaire (via notamment des travaux d’isolation des façades, d’amélioration du système de ventilation et de chauffage). De son côté, la Société Publique Locale AGATE est en cours d’acquisition de 10 % des logements de ces immeubles (40 logements d’ici la fin du Plan de Sauvegarde) afin de sécuriser les charges de copropriétés.

«Le groupement Citemetrie / Association pour le Logement dans le Gard / SERGIE est mandaté par la Ville pour assurer un accompagnement global des copropriétaires et des locataires afin de les aider à identifier les travaux qui seront réalisés dans leurs immeubles, /span>

à instruire leurs dossiers de prêt/subvention, ou encore à mettre en place un protocole durable de paiement de charges. Retrouvez-nous tous les mardis de 14h à 17h et tous les vendredis de 9h à 13h à la Maison des Projets. »

Gayané Ouzounian et Céline Cavalerie (Citémétrie), Céline Lepage (ALG)

_________

Share This