LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEILDOSSIERS > ACCOMPAGNER L’ESSOR NUMÉRIQUE

Des aides pour se connecter

La Ville, échelon de proximité, se trouve directement en prise avec les difficultés des publics fragilisés par la dématérialisation de nos actes de vie quotidienne. Elle a mis en place différents dispositifs pour accompagner le flot croissant des personnes démunies face aux évolutions technologiques.

Le réseau des espaces publics numériques municipaux est composé de 6 antennes réparties sur le territoire, situées soit dans des Centres socio-culturels et sportifs (CSCS André Malraux au Chemin bas d’Avignon, Jean Paulhan au Mas de Mingue ou Émile Jourdan à Gambetta), soit dans les bibliothèques (Marc Bernard, Carré d’Art), auxquelles s’ajoute celui du CCAS. Tous fonctionnent en accès libre et gratuit, avec des modalités d’accueils nuancées : alors que le CCAS est réservé aux adultes, les accueils des CSCS sont ouverts aux jeunes à partir de 7 ans munis d’une autorisation parentale et remplissent une fonction à la fois d’accès aux droits de premier secours, de soutien à l’activité scolaire (recherche, impression de documents) et d’accompagnement vers l’autonomie numérique et ses possibilités créatives. Absence d’équipement du foyer, barrière de la langue et de la maîtrise de l’écrit, méconnaissance de l’outil informatique : la population la plus fragile est en effet la plus concernée. Démarches CAF, préfecture, permis de conduire, demandes de logement, inscriptions sociales ou scolaires, dossiers de demande de bourses remplis par des mineurs dont les parents ne parlent pas le français… font le quotidien de ces établissements. « Aujourd’hui, les habitants poussent la porte du centre André Malraux en premier lieu pour se rendre à l’EPN », témoigne Yoann Herrero, médiateur numérique au centre André Malraux. Une accélération que la Ville doit gérer dans un contexte de crise sanitaire qui l’empêche de fonctionner à plein régime, avec bien souvent une inscription préalable ou une jauge réduite de moitié, des listes d’attente. Pourtant, la crise tend à amplifier les besoins. « Pendant le confinement, malgré la fermeture, le centre Jean Paulhan éditait tous les jours des attestations de sortie qui étaient mises à disposition de la population », décrit Yohann Lauret, médiateur numérique.

Consultation accompagnée et formations

L’accueil individuel, souvent plus efficace pour permettre à la personne de dépasser un éventuel sentiment de honte face à ses difficultés informatiques est complété en temps normal par l’organisation d’ateliers collectifs dans ces divers équipements. L’EPN du Centre communal d’action sociale (CCAS) prodigue des formations courtes sur inscription pour apprendre à gérer ses courriers électroniques, envoyer un document par mail ou encore sécuriser ses démarches en ligne en évitant virus et spams frauduleux. D’autres sessions thématiques sont organisées, sur le thème de la précarité énergétique par exemple.

Les bibliothèques proposent chaque jour de la semaine des sessions pour les débutants, à travers des parcours sur plusieurs mois, mais mettent aussi leur équipement à disposition d’associations d’aide à l’autonomisation numérique ou d’accès aux droits.

Un accueil d’utilité sociale

Le CCAS a créé un espace numérique dédié à l’accompagnement de l’aide sociale il y a 2 ans, à la faveur de son déménagement au pôle Geneviève Anthonioz de Gaulle. « Nous avions constaté qu’il y avait de plus en plus de demandes d’aide alimentaire, les gens se retrouvant en rupture totale de ressources parce qu’ils ne savaient pas faire leurs déclarations obligatoires en ligne (CSA, Pôle emploi…) », explique Bruce Hunter, instructeur d’aide sociale devenu médiateur numérique. La généralisation des guichets numériques a en effet créé leur lot de laissés pour compte, des personnes dans l’impossibilité de faire valoir leurs droits à l’Aide sociale. LÉtablissement Public Numérique du CCAS reçoit ainsi le public en accès libre avec un accompagnement, pour toutes sortes de démarches : CAF, déclaration trimestrielle Pôle emploi, demandes de logement, chèques énergie, dossier de retraite…

Cours informatiques avec le pass seniors

Également situé au CCAS, le centre multimédia est un lieu d’accompagnement et de formation dédié aux seniors. « Beaucoup ont un ordinateur qu’ils utilisent peu, pour stocker des photos par exemple. Comme ils ne reçoivent plus de courrier dans leur boîte aux lettres, ils se rendent compte que tout est dématérialisé par mail et qu’ils ne savent pas y accéder » explique Grégory Confort, médiateur numérique. Pour 8 euros par an, le pass senior permet l’accès à de multiples activités de loisirs mais aussi à des sessions complètes de formation informatique. Une aubaine pour une génération qui a parfois plus de mal à maîtriser l’outil. À raison de 13 séances de 2h30 chacune, et 4 sessions annuelles, Grégory dispense avec pédagogie toutes les connaissances utiles à ses élèves. Succès garanti : les séances sont complètes jusqu’à fin juin. Des sessions tablettes, smartphones sont aussi proposées chaque semaine ainsi qu’un accueil individuel l’après-midi sur rendez-vous. Là aussi, forte demande. L’accueil des personnes handicapées suivant le dispositif Cap Emploi pour l’accompagnement au CV est également assuré.

Frédéric Escojido

Conseiller délégué à l’enseignement supérieur, à l’université et à la Ville connectée

_________

Comment la Ville
est-elle engagée dans le développement numérique ?

La ville connectée aux habitants se fait de plus en plus par le truchement du numérique, on ne peut aujourd’hui passer à côté de ce mouvement. Elle poursuit en cela quatre objectifs : placer l’usager au centre de l’information, faciliter la Ville
aux usagers, moderniser l’action publique et rendre la ville plus durable. L’e-inclusion fait partie de ce processus : personne ne doit rester sur le bord du chemin de cette évolution technologique.

Comment facilite-t-elle
l’e-inclusion ?

La simplification des démarches en ligne en fait partie. 70 % de nos démarches sont dématérialisées. Avec l’appli Nîmes, elles sont très faciles et intuitives avec un simple smartphone. Nous améliorons sans cesse ses fonctionnalités : signaler un problème sur voirie, prendre rendez-vous pour un passeport, consulter le menu de la cantine, trouver un équipement municipal près de chez soi, payer son stationnement… Par ailleurs nous facilitons la connexion internet gratuite en ville par le déploiement du réseau gratuit Wi Fi Gecko.

LE PASS EPN

Après une simple inscription auprès de l’un des 6 EPN de la Ville de Nîmes, vous pouvez utiliser gratuitement les postes informatiques à disposition à raison de 3 heures par semaine, dont 2 heures d’affilée maximum. Il permet également 10 impressions de documents par semaine. Avec la crise sanitaire, l’activité des EPN a dû s’adapter : certains fonctionnent sur réservation, d’autres ont repris en accès libre mais en accueil limité. Renseignez-vous auprès des sites d’accueils ou sur nimes.fr.

SUITE DU DOSSIER

Accompagner l’essor numérique

Accompagner l’essor numérique

Internet et la dématérialisation des démarches sont censés faciliter la vie des citoyens : finis la file d’attente, le temps perdu au guichet et la paperasse.

lire la suite
Share This