LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > À L’AFFICHE > Vidéo Party : les arts numériques à portée de tous

Vidéo Party :
les arts numériques
à portée de tous

La 11e édition de Vidéo Party a lieu du 16 au 19 octobre dans différents lieux culturels nîmois. Lors de ce festival seront présentés des films/vidéos et « objets numériques » réalisés par des amateurs en ateliers, des familles ou des autodidactes.

Qu’il s’agisse de films d’animations en stop motion, de vidéos incongrues, de réalisations sonores ou même de créations numériques inhabituelles, le festival a pour but de valoriser et mettre en lumière les initiatives amateurs autour de la création numérique. Pendant quatre jours et dans des lieux aussi variés que Carré d’Art, le Périscope, le Sémaphore, le Centre Social Émile Jourdan ou encore des collèges, Vidéo Party réunit tous les publics autour de projections, expositions, tables rondes, rencontres artistiques, ateliers et le fameux Marathon Vidéo.

La sélection des projets

L’événement est destiné à tous les amateurs ou amatrices de réalisations numériques résidant dans le Gard. Durant l’année, tous les publics sont conviés à réaliser une création numérique en famille, en autodidacte ou bien dans le cadre scolaire ou périscolaire avec l’aide d’un intervenant. Les apprentis cinéastes pouvaient envoyer leurs réalisations au Périscope avant le 31 août 2020. Un comité de sélection s’est ensuite réuni en septembre pour choisir les films/vidéos qui seront présentés lors de projections pendant le Festival.
Réservation obligatoire auprès des lieux accueillants.
Projection 1 – Cinéma Le Sémaphore, vendredi 16 octobre
à 9h30.
Projection 2 – Bibliothèque du Carré d’Art, samedi 17 octobre à 18h30
Projection 3 – Théâtre Le Périscope, lundi 19 octobre à 18h30.

La marionnette au cœur du projet

Le théâtre le Périscope est devenu, en 2019, une scène conventionnée d’intérêt national d’art et de création, plus particulièrement l’art des marionnettes. La marionnette essuie une image archaïque et enfantine auprès du grand public, pourtant elle permet de croiser tous les arts et d’utiliser différents médias modernes comme la musique ou encore la vidéo. C’est le cas de la compagnie de marionnette virtuelle Animaçaõ qui est un studio de création spécialisé dans l’animation 3D en temps réel. Animaçaõ dispose d’un équipement Motionstar d’Ascension Technology, système de capture de mouvements performant et mobile qui permet de produire en temps réel des animations 3D de marionnettes virtuelles. Une technique de motion capture qu’elle a développée avec l’Institut de l’Informatique de Toulouse (l’I.R.I.T), faisant d’elle un des tout premiers inventeurs de la gestion d’image 3D en temps réel, dix ans avant son introduction dans le jeu vidéo. Le samedi 17 octobre à 18h à Carré d’Art, la compagnie présentera ce système et viendra parler des ateliers d’éducation aux nouveaux médias qu’elle mène dans les médiathèques, les centres sociaux ou en milieu hospitalier.

Les enfants en action pendant le marathon vidéo.

Créer un film avec un smartphone c’est possible !

« Le Marathon vidéo est un temps fort de la saison, en lien avec mes missions, qui crée un lien avec les habitants du quartier »

Aurore Galione,
attachée à la médiation culturelle auprès des publics dits spécifiques au Périscope.

_________

Alexandre Simonet,

responsable du Labo2 à la bibliothèque Carré d’Art
et coordinateur de l’événement.

_________

Quelle est la genèse de ce festival ?

Cela a commencé il y a une dizaine d’années, essentiellement autour de la question des nouveaux médias. La bibliothèque et ses partenaires voulaient faire découvrir de nouvelles pratiques liées au numérique en utilisant l’enseignement et l’éducation. On voulait aussi que ce festival soit ouvert aux écoles, aux centres sociaux et aux collectifs qui réalisent toute l’année des films de manière collective. Notre rapprochement avec le théâtre le Périscope et le Centre Social Émile Jourdan, c’est aussi pour toucher un public qui n’a pas l’habitude de travailler sur ces questions-là. L’idée est de démocratiser ces pratiques.

Quelles sont les vidéos qui seront projetées pendant le festival ?

Tous les genres audiovisuels et cinématographiques sont représentés avec des documentaires, des films de fiction et du cinéma d’animation. On a ouvert le festival à des formes numériques plus hybrides qui peuvent être des GIF ou des films au smartphone. C’est dans une logique de mettre en avant des formats qui font évoluer la pratique du cinéma.

Marathon Vidéo

_________

À l’initiative du Centre Social Émile Jourdan, le Marathon Vidéo invite enfants, adolescents et parents du quartier Gambetta à réaliser un film-minute en une journée, le lundi 19 octobre de 9h à 17h. Les participants sont encadrés par des professionnels de l’image. À l’issue de cette journée, les films sont projetés le soir même au Périscope, dans la bonne humeur générale.

Share This